En France, il vaut mieux s’appeler Mohamed Merah que Esteban Morillo

Dissolution des JNR mais pas des écoles coraniques et des associations musulmanes.

Telle est bien la situation scandaleuse, dans notre pays.

Un jeune nationaliste, dont j’ignore tout, à qui, selon la presse (dont on a d’excellentes raisons de douter) il serait reproché d’avoir fait dans le passé le salut nazi et d’avoir détenu des armes sans permis (ce qui n’est certes pas à louer mais qui ne prouve pas le désir de passer à l’acte), tue, dans une situation de légitime défense, un de ses assaillants. Mise à l’index du mouvement auquel il appartient et dissolution. Valls-Ayrault-Hollande montent au créneau, Esteban et la trentaine de ses amis des JNR mettraient la France en danger… et ce jeune, qui a accouru à l’appel de sa compagne mise en danger par ceux qui se proclament « antifas » voit sa vie foutue, est piétiné comme s’il avait égorgé ou découpé à la machette un homme qui avait le tort de porter un uniforme de l’armée.

De qui se moque-t-on ?

Parce qu’en face, Valls se garde bien de mettre à l’index les écoles coraniques et les mosquées où on enseigne à tuer l’infidèle et où on explique la meilleure façon d’égorger, écoles coraniques et mosquées qui proposent aussi des écoles et des stages d’arts martiaux, même aux femmes. Ecoles et stages réservés aux musulmans…

vitry-salon-pour-soeurs---Copie.jpg

Ecoles et mosquées qui ne sont pas interdites et fermées. Stages qui sont tolérés. Et ni le coran ni l’islam ne sont interdits quand c’est d’eux que vient pourtant tout le danger.

Comparez Mérah et Esteban et vous aurez tout compris de ce qui se trame au sommet de l’Etat.

Un monstre tue des innocents, dont des enfants, pour appliquer l’enseignement qu’il a reçu. Levée de boucliers pour expliquer que cela n’aurait rien à voir avec l’islam. Une énorme et difficile décision est prise, Qaradawi ne mettra plus un pied en France. Non mais !

Des djihadistes européens dont nombre de Français combattent aux côtés des islamistes au Mali et en Syrie contre nos soldats ou une armée régulière ? Levée de boucliers pour dire que cela n’aurait rien à voir avec l’islam. Une énorme et difficile décision est prise. Ces djihadistes seront poursuivis en justice. Non mais !

Esteban tue par accident celui qui le menaçait. Levée de boucliers pour expliquer que cela aurait tout à voir avec  l’ensemble du mouvement auquel il appartenait et qu’il faudrait interdire ce dernier, et sans doute d’autres, trop critiques à l’égard de Hollande, Valls et compagnie.

En France, il vaut mieux s’appeler Mohamed Mérah que Esteban Morillo. Il vaut mieux appartenir à un mouvement qui prône le djihad et la mort des juifs qu’appartenir à Troisième Voie ou aux Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires.

La Colère gronde.

Christine Tasin

Retour à l'accueil