Valls et hollande se "chient" dessus :la peur du FN.

«Valls est clairement un atout. Il est une digue contre le FN»

Harlem Désir a fait de la lutte contre le FN, un thème majeur de l’Université d’été de La Rochelle. Yann Galut, député du Cher et fondateur du club de la Gauche forte, analyse la montée du FN et la façon dont le PS peut la contrer.

Valls est clairement un atout. Il est une digue contre le FN. Il est la preuve que l’on peut avoir un discours clair de gauche sur la sécurité. Pourtant il utilise parfois des arguments qui ressemblent à ceux du FN, par exemple sur le regroupement familial. Il ne faut pas déformer son discours.

Le FN sera-t-il le premier adversaire du PS lors des municipales et des européennes de 2014 ?

Nous avons développé une réflexion, notamment après la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot. Nous constatons les conséquences de la droitisation de l’UMP et la victoire de la ligne Buisson qui est en train de détruire l’UMP. Sarkozy a «droitisé» sa présidentielle. Copé a prolongé cette orientation. Il y a eu un point de cristallisation pendant les débats sur le Mariage pour tous. Les digues cèdent. Mais souvent l’électorat préfère l’original à la copie. Dans beaucoup d’endroits nous serons donc au deuxième tour face au FN et non face à l’UMP. Il faut qu’on arme idéologiquement nos militants.

Où craignez-vous le FN ?

Il y a plein d’endroits, notamment dans le Sud de la France, où le PS sera face à deux blocs de droite. La question est de savoir si la digue va céder au deuxième tour entre l’UMP et le FN. Y aura-t-il un sursaut républicain de l’UMP ? […]

Quels arguments doivent utiliser les militants PS ?

Il faut continuer à aller sur le terrain des valeurs mais ce n’est plus suffisant. Le FN a maintenant un double visage. Il y a la ligne ultra-nationaliste, anti-islam, anti-étrangers, c’est le FN d’origine. Mais il y a aussi le FN qui déroule un discours social. […]

Retour à l'accueil