Seuls les Juifs sont visés, les musulmans sont préservés

Une autre forme de protection pour les musulmans.

Circoncision, le Conseil de l’Europe a voté une résolution anti-juive : renoncez au judaïsme ou partez, qui protège les musulmans

Mise à jour 5 octobre : des articles commencent à sortir qui tentent de désinformer le public sur cette décision, en omettant de préciser que les enfants en âge d’être consultés (donc les musulmans), ont été exclus de la loi.

Les Européens n’aiment pas leurs juifs. Ils ne les ont jamais aimé. Cela fait 2000 ans qu’ils s’acharnent contre eux. Et ils ne manquent jamais d’imagination pour les harceler.

Cette démangeaison qui ne les quitte pas, ils viennent de trouver un nouveau moyen de la calmer – pensent-ils, car de toute évidence, la diabolisation par la calomnie d’Israël, juif des nations, fonctionne très mal.

Pour punir les juifs qui sans renoncer à leur communautarisme, tout en s’intégrant si bien dans la société, en sont plus souvent les locomotives économiques, culturelles et scientifiques que les wagons de queue, l’Union européenne a concocté, dans le secret, une nouvelle arme qui va enchanter les « défenseurs des Droits de l’homme » : l’interdiction de la circoncision des nouveaux nés.

Seuls les Juifs sont visés, les musulmans sont préservés.

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, qui représente la plupart des Etats européens, a voté une résolution condamnant la circoncision juive comme « une violation de l’intégrité physique des enfants, selon les normes des droits de l’homme ».

Dans son article 7.7. , le projet de résolution demande « de veiller à ce que les enfants participent aux décisions concernant leur intégrité physique lorsque cela est approprié et possible, et à adopter des dispositions juridiques spécifiques pour que certaines interventions et pratiques ne soient pas réalisées qu’un enfant soit en âge d’être consulté. »

Ainsi les musulmans peuvent continuer à circoncire leurs enfants (l’âge n’est pas imposé et dépend des régions, de 5 ans au Maghreb à 15 ans au Sénégal)

Cela s’est passé à Strasbourg, lors de l’Assemblée parlementaire qui a décidé, à une majorité écrasante, d’interdire cette pratique religieuse juive, précise Jforum.fr.

Première remarque : Le Conseil de l’Europe, perfide, a accusé en bloc la circoncision masculine et la mutilation génitale féminine. Les deux ont été mises – arbitrairement mais astucieusement – sur un même plan car des milliers de femmes mutilées ont dénoncé la barbarie de l’excision, mais il serait difficile de trouver des hommes juifs qui se plaignent d’avoir été « mutilés » 8 jours après leur naissance. D’autant que l’OMS a lancé une vaste campagne de circoncision sur tout le continent africain après avoir été convaincue, étude après étude, que celle-ci réduit les maladies vénériennes et les risques de Sida.

Les Juifs sont priés de quitter l’Europe ou de renoncer à leur judaïsme

Seconde remarque : si la circoncision du nouveau né est maintenant interdite par le Conseil de l’Europe, elle reste autorisée si l’enfant a plus de 15 ans et qu’il a donné son consentement : les millions de musulmans sont ainsi invités à rester en Europe. Les Juifs sont priés de partir – ou de disparaître en tant que juifs. La représentation européenne étant consultative, chaque pays conserve sa liberté de mettre en pratique ou de refuser la recommandation, mais les institutions juives sentent bien qu’il s’agit là d’ouvrir la porte à une nouvelle vague de lois contre les Juifs, voyant qu’en France, plus grande communauté juive d’Europe, une loi anti-juive portée par la sénatrice Sylvie Goy-Chavent tente en ce moment même de faire interdire la viande casher.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Car, et ce sera ma troisième et dernière remarque, les européens n’en sont pas à leur premier essai de lois antisémites.

• En 1808, ce n’est pas si loin à l’échelle de l’histoire, Napoléon annula ou reporta toutes les dettes envers les juifs, ce qui causa la ruine de la communauté juive, mais comme ce n’était pas assez, il leur imposa une liste limitée de villes où ils avaient le droit de vivre.

• Peu avant, pendant le règne de la Terreur (1793-94), les synagogues et organisations communautaires furent fermées et interdites.

• Et ce n’est qu’il y a un peu plus d’un siècle que les Juifs furent émancipés et bénéficièrent enfin, eu Europe, de l’égalité des droits avec les autres populations.

Mais cela ne dura pas longtemps.

• En 1920, le brûlot antisémite protocole des sages de Sion fut publié en Grande Bretagne, et bien que l’éditeur informa les lecteurs que c’était un faux, le livre obtint un grand succès, et dix ans plus tard, des pogroms apparaissaient de nouveau en Grèce, en Hongrie, en Pologne, en Roumanie et en URSS.

• Après qu’ils aient exterminé 6 millions de juifs et qu’ils jurèrent promis craché plus jamais ça, ils viennent donc d’offrir aux Juifs un double choix, en leur interdisant la circoncision : renoncez à être juif ou partez.

Comprenant que les mauvais traitements réservés aux juifs par les européens ne cesseront jamais – et il était loin d’imaginer l’horreur nazie – le journaliste Théodore Herzl publiera en 1896 « l’état juif, une solution moderne à la question juive ».

Comme il avait raison…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour www.Dreuz.info

Retour à l'accueil