Rennes : après une nouvelle agression, une boucherie traditionnelle est remplacé par un commerce halal

Un centre commercial breton fait parler de lui après l’énième agression d’un boucher traditionnel et de son remplacement par un commerce halal. Ce commerçant a reçu des menaces de mort ouvertement et la police n’a pas bougé le petit doigt malgré la multiplicité des appels à l’aide.

En France, plusieurs boucheries ont subi les mêmes assauts mais ce qui est intéressant, c’est de voir comment les forces de l’ordre, donc sous les ordres de l’état, réagissent en fonction des victimes. Je ne parlerai pas de la boucherie halal atomisée en Corse ; l’Etat y est impuissant même pour se protéger lui-même.

La dernière boucherie à avoir été attaquée pour des raisons religieuses se trouve à Sarcelles. Il s’agit d’un commerce casher dans lequel avait été jetée une grenade à plâtre. Sept personnes avait été rapidement interpelées et une cellule islamiste démantelée. Toute la presse en avait parlé et avait relayé les informations au fur et à mesure.

Je ne rentrerais pas dans un débat sur le fait que c’était un acte visant des juifs mais je souligne uniquement le fait que l’Etat peut, quand il le veut, déployer d’énormes moyens pour lutter contre les attaques d’islamistes envers d’autres communautés.

Cela prouve que l’Etat, au courant des agressions envers notre boucher rennais, a choisi délibérément de ne pas intervenir et les médias de ne pas couvrir cette information hormis le journal local.

Pourquoi l’Etat n’a-t-il pas déployé des moyens similaires ?

Pourquoi les élus locaux se sont tu malgré les demandes des riverains ?

Parce que dans cette histoire, ce n’est peut être qu’une trentaine de barbus excités qui ont imposé la charia à des milliers de riverains avec l’accord tacite de dizaines de policiers et d’élus. Il n’y a eu aucune opposition de la part des autorités, même pas un début.

Dès lors, pourquoi focaliser sur quelques islamistes quand la République abdique par fainéantise et lâcheté ? Les responsables sont les policiers et les élus car ils sont censés être les garants de l’ordre républicain. Les barbus n’ont fait que prendre un pouvoir abandonné.

Maintenant, quel rôle devons nous prendre pour ne pas laisser la République abandonnée à ces barbus ? Cela nous concerne tous…

Stéphane Bornat

Retour à l'accueil