Les crimes qu'Hollande feint d'ignorer...

Les crimes qu'Hollande feint d'ignorer...

Celui qui nous sert de Président ignore semble-t-il les morts chrétiens d'Egypte. Sans doute par qu'ils n'ont pas les fameuses origines sacrées qui émeuvent tant les dirigeants de la Socia-lie. En France, in vaut être adepte de l'islam que du diocèse de Paris ou de Chartres. Il vaut mieux être musulman que chrétien et cela se sent bien dans la manière d'agir ou de répondre de nos dirigeants politiques. Un tag sur une mosquée et c'est crime d'état, une église pillée et pas un mot.

Mais tout cela, les Français le savent désormais. Il se trouve qu'en Egypte, les chrétiens d'Orient s'imaginent encore que la France est la terre des Droits de l'homme, la fille ainée de l'Eglise, etc. La France n'est plus qu'un état en déliquescence aux mains de dirigeants indifférents à la mort de cette communauté chrétienne. Aujourd'hui, à tous les niveaux de notre pays, les politiques ont les yeux de Chimène pour la communauté musulmane. Nous pouvons le regretter bien sûr et même, nous pouvons le contester dans les urnes.

Gérard Brazon

*****

LE CAIRE (NOVOpress) – Dans un « Bilan des destructions de lieux de culte chrétien depuis le 14 août 2013 », L’Œuvre d’Orient rappelle que les chrétiens d’Egypte sont « de toute évidence » la cible d’une véritable « vague de persécutions » mise en œuvre par des militants islamistes.

Cette ONG venant en aide aux chrétiens du Moyen-Orient vient de publier la liste – « confirmée par les plus hautes autorités spirituelles » – des bâtiments chrétiens « incendiés ou saccagés ces dernières semaines en Egypte par les Frères Musulmans ou des personnes qui leur sont proches ». Le gouvernorat de Minia a été le plus touché, avec des attaques visant une bonne quinzaine d’édifices religieux. Sept autres ont été ciblés dans le gouvernorat d’Assiout, cinq dans celui de Fayoum, quatre dans celui de Suez, trois dans celui de Sohag, deux dans celui de Guizeh, un dans le gouvernorat du Nord Sinaï.

D’autres églises ont été visées ailleurs dans le pays par des jets de pierres, des cocktails Molotov, ou ont été mitraillées ou assiégées par les mahométans. Des maisons, pharmacies, magasins, hôtels appartenant aux coptes ont été pillés, saccagés ou brûlés entièrement dans l’ensemble du territoire égyptien et leurs propriétaires ont été chassés de leur ville ou village. De nombreuses écoles coptes ou appartenant à des congrégations religieuses ont été incendiées ou pillées. L’Œuvre d’Orient, dénonce une « vague de persécution », alors qu’auparavant, les chrétiens faisaient l’objet de violences ponctuelles et de discriminations. Il souligne que « la position jusqu’au-boutiste des extrémistes fait craindre la poursuite de ce mouvement antichrétien ». L’association demande aux autorités égyptiennes actuelles qu’elles procèdent sans tarder à la protection et à la reconstruction des lieux chrétiens: églises, écoles, maisons de santé, habitations.

Des crimes qui n’émeuvent pas François Hollande dans cette région du monde, si prompt pourtant à vouloir bombarder la Syrie…

Retour à l'accueil