Hollande, c’est Iznogoud au pays d’Ubu

Les différents représentants de l’actuel gouvernement étant plus familiers des mosquées que des églises, il semblait normal à leur chef Iznogoud de se rendre à Doha plutôt qu’à Rome pour y faire allégeance et baiser inutilement les babouches de l’Emir, qui au lendemain de sa visite a remis les pleins pouvoirs à son fils.

L’Emir du Qatar, a semble-t-il été sensible aux jérémiades du Grand Vizir de France qui se prend pour le Khalife à la place du Khalife, ainsi qu’aux charmes de sa créature, puisqu’il s’est fendu d’un nouveau chèque de 10 milliards, pour venir non plus en aide aux salopards des banlieues, mais cette fois-ci pour sauver notre industrie. De retour sur les terres de la fille aînée de l’église, pour remercier le prince et marquer son dévouement aux serviteurs d’Allah, il s’est empressé de donner l’ordre de débaptiser quelques rues et places de Paris aux consonances trop laïques, pour les affubler de noms arabes. Ce qui n’est certes pas nouveau, puisque Delanoë dans le plus grand secret, pratique cette substitution en marque de soutien au printemps Tunisien depuis le départ de la famille Ben Ali.

Pour faire bonne mesure, Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, et responsable du socialisme d’élevage, accuse le catholicisme d’être la cause de l’échec de l’intégration et du multiculturalisme à l’école, et par-là faisant fi de sa vocation première qui est sa laïcité. La modification des programmes en faveur de l’Islam, et les stages de perfectionnement aux valeurs de cette religion offerts aux enseignants des zones dites sensibles seraient eux beaucoup mieux adaptés à l’école de la République Socialiste! Jules Ferry est passé en mode essorage dans sa tombe.

Valls n’ayant pas pour habitude de faire de la figuration, emboîte le pas lui aussi dans le domaine de la formation et expédie ses flics et ses gendarmes en stage afin qu’ils se familiarisent avec les bonnes pratiques du Coran! Il ne manquerait plus que nos gentils voyous aient à se plaindre de la brutalité policière auprès du nouvel Emir.

Peu à peu cette pratique de stages intensifs à la culture musulmane est étendue à tous les ministères. Celui de la santé, ayant ouvert le bal avec la formation du personnel hospitalier conditionné aux us et coutumes dictées par les adorateurs de l’unique livre saint devant désormais servir de référence dans notre pays!

Parmi les choses inutiles en Europe, il y avait on le sait, les couilles du Pape, mais aujourd’hui est venu s’ajouter Hollande, de l’aveu même de Barroso qui désormais évite de le rencontrer hors des obligations officielles. Iznogoud n’avait pas encore réalisé qu’il n’était qu’un simple Vizir et que toute souveraineté avait été retirée depuis belle lurette au pays qu’il croit diriger. Il est vrai que même si Hollande avait eu les mêmes attributs inutiles du Pape (des spécialistes de la Paléozoosociologie l’affirment) cela n’aurait rien changé à l’obsolescence programmée de son unique neurone. Hollande est un Sociopathe! C’est Iznogoud au pays d’Ubu! Il n’y avait que les socialistes pour ne pas s’en rendre compte, encore que cela semble être en train de changer.

On note ici et là, chez certains journalistes, quelques fléchissements de lassitude face au poids de la pensée unique dont il est nécessaire d’abreuver quotidiennement le peuple imbécile. De Jean-Pierre Pernaut à Alain Duhamel, le cœur n’y est plus. Ils avaient jusqu’alors préparé et servi la soupe au socialisme tant que celle-ci n’était pas dénaturée par la politique actuelle qui à leurs yeux n’est devenue qu’un bouillon au goût insipide. Ils auront eu beau tout mettre en œuvre pour lobotomiser les masses, ils réalisent maintenant leur échec face aux initiatives Ubuesques d’Iznogoud. Avec juste raison 70 % des Français depuis plus d’un an n’ont de cesse de rejeter les initiatives du clown qui nous gouverne, et par la même occasion réduisent les média à l’unique fonction de la voix de son maître. Concernant l’affaire Méric, les masochistes de l’accusation ont été désavoués, concernant les affaires l’Oréal, Guéant, Tapie, Balladur Karachi, Sarkozy : seuls quelques névropathes nostalgiques de l’Affaire Stavisky, poursuivent ces chimères ordonnées par Revanchard Premier.

Les journalistes s’étant pris pour le quatrième pouvoir, réalisent que le duo élyséen qui aurait dû leur être favorable les dessert plus encore que sous Sarkozy qui ne les aimait pas. Les rats un à un s’apprêtent à quitter le navire… Et les relations incestueuses politico-médiatiques commencent sérieusement à déranger dans les dîners insolites des acteurs en vue du tout Paris. Peu à peu ils retournent leur veste et pour certains leur pantalon, à l’exception des plus visqueux du service public, et de la première radio de France à la fibre féodale mieux enracinée, s’avérant pervers jusqu’à l’excellence dans l’art de la manipulation de l’information et du mensonge par omission. Les journalistes à leur tour auraient-ils peur de perdre l’aura qu’ils s’étaient auto-décernée ? Auraient-ils peur que les résistants, comme à l’issue de chaque libération procèdent à l’épuration idéologique des Socialos collabos de l’Islamisation dont ils seront les premiers à faire les frais ? Au pays d’Ubu rien n’est impossible, tous les excès sont permis, Iznogoud n’a-t-il pas, contre l’avis du plus grand nombre, mis les lois de la république à la disposition des humeurs priapiques d’une minorité croupion ? Les kapos de l’outrance savent qu’ils devront rendre des comptes, c’est pour cela qu’ils commencent à déserter le navire amiral.

Il n’est pas étonnant qu’en Ubucratie toutes ces âneries profitent au F.N. Sous Sarkozy, ce parti représentait 18% , aujourd’hui il est à près de 30%, pourquoi ? A ceux qui s’en étonneraient encore, il y a eu récemment:

Retour à l'accueil