Le déclin programmé de l’Europe

Le déclin programmé de l’Europe, voire de l’Occident

Les raisons d’espérer sont maigres et je crains plutôt que nous ne nous dirigions petit à petit vers un monde dans lequel les acquis de la civilisation occidentale seront remis en cause, avec des soubresauts violents à prévoir. Les forces à l’œuvre pour ruiner nos efforts sont puissantes et notre volonté de résister est faible, en tout cas à ce jour. Au risque de me répéter, mais l’enjeu en vaut la peine, quelle est la situation ?

Un très bref rappel, car je me suis longuement expliqué sur le sujet, mais je reste atterré de voir à quel point nous avons perdu tout bon sens en considérant que, pour des raisons d’équité, il fallait accorder le même statut aux couples homosexuels qu’aux couples normaux au titre de la logique de l’espèce humaine que constituent les hommes et les femmes. J’avoue que ce manque de lucidité me laisse perplexe. En fait, au-delà de la bêtise de ceux qui prônent de telles inepties, je crois plutôt que c’est la lâcheté de ceux qui nous gouvernent, voire de ceux qui pourraient être appelés à nous gouverner…, qui me sidère. Raison pour laquelle je vois dans ce renoncement symbolique une première marque forte de déclin, parmi bien d’autres évidemment.

De manière générale, sans nostalgie excessive en pensant au siècle des Lumières, il faut bien reconnaître que l’on n’est pas en présence d’un siècle des Lumières en ce XXIème siècle débutant… Nos pseudo-élites qui se gargarisent d’un monopole quasi exclusif de l’expression publique brillent plutôt par leur rhétorique bien rodée que par la puissance de leur intelligence ! Leur tentation est grande et se vérifie d’ailleurs quotidiennement de leur part de vouloir étouffer toute étincelle d’une expression qui viendrait mettre en évidence la vacuité de leur pauvre pensée. La faiblesse d’esprit est souvent synonyme de pulsion autoritaire pour étouffer les contradicteurs.

J’en viens donc au plus grand danger qui menace notre civilisation gavée de bonnes intentions mais incapable de voir la vérité en face. Que le pape François stigmatise nos sociétés occidentales soi-disant incapables de compassion envers l’étranger marque bien ce manque de lucidité quand on sait les efforts entrepris depuis plus d’un demi-siècle en faveur de son accueil, et au-delà pour l’immigration intra-européenne. D’ailleurs, comment ne pas voir qu’en tentant de « séduire » les musulmans de manière aussi visible (ce dont se gargarisent nos médias, idiots utiles en la matière…), celui-ci se place en fait lui-même en situation d’infériorité, ce que ne manqueront pas d’observer les peuples (et surtout leurs leaders religieux) principalement d’origine orientale qui alimentent le syndrome communautariste dans nos pays européens… Ce sont en effet des peuples qui ont l’habitude et pour tempérament de juger l’autre à l’aune de sa puissance et de sa volonté, fidèles en cela en matière religieuse à celui qu’ils prennent pour le prophète de Dieu. Je dis tout de suite « qu’ils prennent » car, que l’on croit en Dieu ou non, il est parfaitement évident que celui qui a incarné la violence, la guerre, les intrigues, le dévoiement sexuel, et j’en passe…, ne peut en aucun cas pour un esprit logique être accepté comme un prophète de Dieu. Mais je conçois qu’il ne suffit pas de le dire pour convaincre tous les musulmans qui, pour une majorité d’entre eux, cherchent honnêtement Dieu dans leur vie, et croient l’avoir trouvé, souvent plus par tradition qu’autre chose, dans la religion qui leur est « imposée » dès leur plus tendre enfance. Comme je l’ai déjà expliqué dans mes écrits, cette religion vénère un homme dont tout le parcours est en contradiction avec ce que porte l’élan spirituel dans notre culture occidentale, à savoir l’amour de l’autre pour les chrétiens, ou l’épanouissement humain au sens large, pour les philosophies ou religions « asiatiques ». C’est résumé à grands traits mais cela a le mérite de la clarté. J’attends avec impatience de voir se lever des musulmans pour proclamer par exemple l’existence de Dieu en dehors des obligations stupides et archaïques qui leur sont imposées par le Coran d’une part, et, d’autre part, les tenants autoproclamés de cette religion en matière de rituels alimentaires ou vestimentaires (il est vrai selon le même aveuglement que d’autres religions malheureusement…). Sortons enfin de l’obscurantisme comme notre religion chrétienne a su le faire, en partie en tout cas du moins selon moi, et comme les philosophies « asiatiques »… ne l’imposent pas quant à elles. Et pour assurer la sérénité d’un débat si sensible, notre République laïque a besoin d’être réconfortée, voire renforcée, en reprenant le pouvoir notamment face à un gouvernement des juges de fait, au niveau national et européen (sans parler des Etats-Unis), qui impose ses conceptions artificielles en dehors de toute volonté populaire.

Je souhaiterais donc revenir sur la lâcheté de nos pseudo-élites, plus stupides et lâches qu’élites d’ailleurs, qui monopolisent l’expression publique dans nos médias, vautrés par terre, qui les adulent servilement, ne comprenant d’ailleurs rien aux conséquences de leur aveuglement. En refusant ne serait-ce que de mettre en débat le caractère archaïque encore une fois de la religion musulmane (et, en n’hésitant pas à aborder le sujet sous l’angle des autres religions ou philosophies), et en cédant aux populations qui, par la stupidité volontaire de nos gouvernants de gauche et la servilité de nos gouvernements de droite, ont envahi désormais certaines portions de notre territoire, nous faisons encore une fois le jeu de ceux qui manipulent ces populations immatures pour leur intérêt personnel et leur volonté de pouvoir. Comment ne pas voir cela ? Je ne vois qu’une solution, enfin deux peut-être, la bêtise ou la lâcheté (ou les deux…).

Je ne confonds d’ailleurs pas les dirigeants et leurs électeurs, voire leurs représentants locaux. Il est évident que certains élus de gauche ont conscience de cela, et évidemment leurs électeurs, mais je désespère de leur lâcheté face à la structure technocratique imbécile, pour être gentil, qui mène leurs partis. Ces imbéciles qui s’imaginent intelligents en construisant notre société dans un monde imaginaire sans rapport avec la réalité. Balayez donc ces incompétents. Faîtes le ménage, il est temps. Reprenez le pouvoir. Je tiendrai le même langage vis-à-vis de notre technocratie politique de droite qui ne vaut pas mieux en cela que son inféodation à la bien-pensance empêche tout débat de fond sur la réalité de la situation de notre pays, dans ce domaine et dans d’autres. Pour être clair, je ne vois pas en quoi la technostructure de l’UMP est plus capable de proposer comme l’aurait fait en son temps Charles de Gaulle une politique courageuse porteuse d’espoir pour notre peuple.

Comment ne pas comprendre le pessimisme de notre peuple qui désespère, législature après législature, président après président, de voir des hommes et des femmes prendre conscience de la situation à laquelle est confronté notre pays et proposer une politique courageuse. Nos journalistes au cerveau étriqué (« narrow minded » en anglais…) seraient bien obligés de s’incliner devant la volonté populaire !

Je suis de la génération de ceux qui voient leur pays s’enfoncer dans un communautarisme suicidaire pour notre Nation depuis plusieurs décennies, consécutif à une immigration débridée jamais contenue. Et je constate avec effroi, oui effroi, que le discours de gauche est d’une crétinerie sans bornes et celui de droite d’une lâcheté sans limites. Il n’y a peut-être pas d’homme providentiel pour reprendre le mot de notre ancien premier ministre qui témoigne quant à lui d’un certain courage je trouve, et d’ailleurs nous lui avions donné sa chance en 2007 si c’est de Nicolas SARKOZY dont on veut parler, mais force est de constater que sans un discours fort, porté par une personnalité charismatique et un programme adapté, il est à craindre que notre pays ne s’enfonce de plus en plus dans le chaos que nous pronostiquons depuis longtemps pour notre part, en ayant peu de chances de s’en sortir sans affrontements violents qui ne manqueront pas de survenir.

Je suis fatigué de devoir répéter cela depuis des années, des décennies même maintenant. Je suis fatigué ! Il est temps de prendre les choses en main…

Patrick CLEMENT

Retour à l'accueil