Laurent Fabuis se dévoile un peu plus!!

Au Moyen-Orient, Laurent Fabius veut faire plier les Juifs

Entre Israéliens et Arabes palestiniens, pourquoi Laurent Fabius commence-t-il son voyage, hier samedi, par un don, une avance de 9 millions d’Euros aux arabes de Ramallah ? Bel acompte sur cadeau de fin d’année, qui sera complété par le président Hollande lors de son voyage fin décembre dans la région.

A peine parti, Monsieur Désagneaux, consul de France auprès des Palestiniens tant décrié, avait de qui tenir. Son supérieur hiérarchique, Monsieur Fabius et provisoire ministre français des Affaires étrangères, est tellement désireux de promouvoir la paix, qu’il est prêt à l’imposer aux Israéliens à n’importe quel prix. Il rêve de gloire, mais n’a ni la carrure, ni la finesse nécessaire à la compréhension géopolitique de la région.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mr Fabius a rappelé la position de la France sur la question israélo-palestinienne, une position tristement banale : « Les Palestiniens ont le droit à un Etat, et cet Etat doit vivre aux côtés de celui d’Israël, le tout dans la paix et la sécurité. C’est le moment d’une percée vers la paix », Et d’ajouter : « Je tiens à rappeler que les colonies israéliennes en Cisjordanie sont illégales au regard du droit international [sur ce point, il a tort et le sait fort bien, et s'il ne le sait pas il n'est pas à sa place aux Affaires étrangères, puisque le seul traité ayant force de droit international a créé dans la région "un foyer national pour le peuple juif"]. Pour terminer son entretien avec monsieur Abbas, après avoir « évoqué brièvement » les « petits » problèmes des pays voisins, Egypte, Syrie, Liban, Iran, il a assuré que cela ne faisait pas oublier la question palestino-israélienne qui était, qui reste et restera au centre de ses préocupations. Les 100 000 morts de Syrie, les massacres de Chrétiens et la destruction de 80 églises en Egypte, les attentats terroristes des derniers jours au Liban ne sont donc pas « au centre des préocupations » de Monsieur le ministre français des affaires étrangères – dont acte.

Aujourd’hui dimanche, Monsieur Fabius se rend à Jérusalem, capitale historique du peuple juif que la France refuse depuis 60 ans de reconnaitre aux Israéliens, mais qu’elle est prête à reconnaitre aux arabes de Palestine avec qui ils n’ont pas le moindre lien, et ce à première demande – allez savoir pourquoi.

On ne peut plaire à la fois au bon Dieu et à ses Saints, Monsieur Fabius.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bely pour www.Dreuz.info

Retour à l'accueil