ISLAMECTOMIE TOTALE.

Toulouse : Huit jeunes femmes non-voilées agressées place du Capitole…

Tel aurait pu être le titre de ladepeche.fr du 10 août *, cela aurait eu de la gueule et fait aboyer la meute. Amplement et à satiété informés des déboires dont partissent (?) les voilées d’Argenteuil et de Trappes ces temps-ci, cela nous aurait changé.

En effet, un tel évènement, diffusé sans relief par un médium local, lance une course effrénée entre les organes d’(dés)information : au premier à ne pas le porter à la connaissance du public, celui-ci pourrait en tirer des conclusions hâtives quant à certains de nos concitoyens peu citoyens.

Pour ceux qui ont raté l’information, sachez que ces huit jeunes femmes fêtaient gaiement un enterrement … de vie de jeune fille ! Un véritable scandale étalant la liberté dont jouissent les femmes de France (pas toutes !).

Quelle indécence alors que la femme doit rester discrète -voire voilée- au foyer cantonnée dans son rôle de mère de famille, épouse fidèle et soumise à attendre son laboureur ! Ainsi un groupe de six, puis de dix au moins, s’en prit à ces effrontées pour leur spécifier ce qu’elles méritaient et ce dont elles relevaient à leurs yeux.

Carole, la future mariée de déclarer « Ils nous ont tiré les cheveux, arraché nos perruques, traitées de salopes et de putes, de filles impures ! ». Quels enrichissement culturel et progrès civilisationnel !

Carole de préciser : «S’attaquer à un groupe de femmes, quel courage ! En plus à une dizaine. De quel droit ces gens m’insultent ? De quel droit frappent-ils ma sœur ? De quel droit tapent-ils sur une adolescente de 16 ans ? C’est une honte !». Douteux que la colère de Carole émeuve les auteurs de cet acte de bravoure…

Des policiers nationaux et municipaux arrivés rapidement sur les lieux ont interpellés huit suspects. Des garçons et jeunes âgés de 10, 12, 15 et 21 ans.

Voir ainsi des mineurs -de jeune âge- impliqués révèle, confirme plutôt, l’esprit dans lequel ils sont élevés. La tolérance, le respect d’autrui même sans amour, n’en font pas partie. Vivianne la mère -non-voilée- de Cassandra la voilée de Trappes nous l’a « gentiment » formulé**.

Bien sûr aucun n’a reconnu les faits, cela fait aussi partie de leur éducation ad-hoc…

Comme la spiritualité des agresseurs ne participe pas du bouddhisme, pour éviter toute confusion, ladepeche.fr précise : « C’est le seul incident qui a marqué cette nuit d’après ramadan. Les quartiers sont notamment restés très calmes toute la nuit. » Voilà qui nous évitera de stigmatiser, ce n’est qu’un incident de la part de quelques jeunes un peu trop expansifs.

Maintenant toulousains, sachez que la place du Capitole est du nouvel Al-Andalus, ce mythe de tolérance où le non-musulman était un dhimmi s’il n’était martyrisé !

http://www.ladepeche.fr/article/2013/08/10/1687608-agressees-place-capitole-lors-enterrement-vie-jeune-fille.html

http://www.youtube.com/watch?v=LfZAVnYnZWE

Jean-Paul Saint-Marc

Retour à l'accueil