Hollande soutient le Hezbollah

La Chrétienté libanaise encore une fois trahie par la France

-

Michel Garroté, réd en chef –- François Hollande appelle de ses vœux la naissance au Liban d’un gouvernement formé de toutes les composantes principales du pays, sans exception, autrement dit, y compris le Hezbollah. La France multiplie ses contacts avec l’Arabie saoudite et l’Iran pour essayer d’abstraire le Liban de la crise en Syrie.

Mais les responsables français voient bien que leur effervescence diplomatique avec Riyad et Téhéran est loin de donner les résultats escomptés. Les violations par la Syrie de la souveraineté libanaise sont presque quotidiennes avec des bombardements, des attentats à la voiture piégée et 50’000 Syriens armés présents au Liban en plus des miliciens du Hezbollah.

De son côté, le bureau de presse de la présidence de la République libanaise, dans un communiqué, déclare qu’il a été décidé d’informer l’UE de la demande du gouvernement libanais de ne pas inclure le Hezbollah, « une composante principale de la société libanaise » (!), sur la liste des organisations terroristes, surtout si cette décision est prise sans être basée sur des preuves concrètes et objectives ».

Cette question est discutée vendredi 19 juillet au cours d’une réunion des ambassadeurs des pays membres de l’UE et sera abordée par les ministres des Affaires étrangères de l’UE pendant leur réunion mensuelle du lundi 22 juillet à Bruxelles.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Retour à l'accueil