Climat islamophobe en France : réponse aux pleurnicheurs musulmans.

Climat islamophobe en France : réponse aux pleurnicheurs musulmans.

Un jeune militaire a été arrêté avant de passer à l’acte contre une mosquée du Rhône. Dois-je vous rappeler les attentats contre notre pays qui n’ont pu être évités, et les dizaines qui l’ont été fort heureusement ?

Par Manuel Gomez

Vous « sentez » une augmentation du climat islamophobe en France ! Et vous avez bien raison, mais n’est-ce pas vous qui l’avez provoquée ? Avez-vous entrepris une action quelconque pour la stopper ?

Dois-je vous rappeler les textes insultants de vos « rappeurs », les déclarations de Saïd Bouamama des « Indigènes de la République », le « Nique la France » d’Ouria Bouteldja, les discours du Parti des Musulmans de France violemment antisionistes, du Collectif contre l’islamophobie toujours en première ligne lorsque l’Islam est attaqué mais sourd et muet contre les actes racistes anti-blancs, de vos associations, deTariq Ramadan, et de bien d’autres moins connus par les médias, etc. ?

Nous ne sommes pas encore en guerre contre votre « pays » l’Islam (dixit Stéphanie Banister candidate aux élections australiennes), alors expliquez-nous pourquoi tant de pays estiment devoir se protéger, et même se défendre, contre votre religion ? Les pays nordiques, les Etats-Unis, l’Australie, et la France bien entendu !

Même les pays musulmans comme la Tunisie, l’Egypte, la Libye entre autres mais comme hier et demain l’Algérie !

- Vous nous assassinez.

- Vous nous agressez en bandes organisées.

- Vous nous volez.

- Vous cassez.

- Vous brûlez nos voitures.

- Vous « caillassez » police, pompiers, médecins, sauveteurs, etc.

- Vous vous enrichissez et vous vous armez avec l’argent de la drogue.

- Vous remplissez et empoisonnez nos prisons avec votre prosélytisme recruteur.

- Vous occupez des zones de non-droits, interdites aux forces de l’ordre.

Marseille est devenue votre territoire du crime.

Vous transgressez nos lois républicaines par provocation : prières dans les rues, port du voile, racisme anti-blancs, anti-France, anti-hymne, anti-drapeau, et j’en passe …

Et c’est « vous » qui avez peur ! Et c’est « vous » qui demandez à être protégés ! Et c’est vous qui déclarez être stigmatisés par nos gouvernants.

Vos grands-parents, vos parents, dans les années 30/60, venaient travailler, vivre, dans notre pays. Ils donnaient même leur vie pour la France. Ils s’intégraient sans chercher à imposer leur religion, qu’ils « n’exposaient pas » dès leur arrivée sur notre sol et cela n’a jamais provoqué d’islamophobie.

Une minorité de musulmans hait la France. Elle n’est présente sur notre sol que pour profiter de ses largesses, de son « droit du sol », de sa tolérance pour les délinquants.

Ils ne restent « chez nous » que parce qu’on n’en veut pas « chez eux ». Est-ce que l’on vous entend ? Est-ce que l’on vous lit ? Est-ce que vous stigmatisez avec suffisamment de force et de volonté, les actes racistes anti-Français, anti-religieux, anti-républicain ?

Est-ce que vous contrôlez vos « imams », vos associations communautaires, vos radicaux, vos fondamentalistes, vos extrémistes ?

Je ne vous ai pas entendu sur la grave menace (non voilée celle-là) d’appel à la révolte armée (sources RTL du 22 juillet 2013 à 7 h 04).

M. Abdallah Zekri, président de l’observatoire des actes islamophobes au sein du CFCM (Conseil français du culte musulman) :

« J’ai entendu des gens me dire que « si nos filles, nos femmes, sont agressées. Si l’État n’est pas capable d’assurer leur sécurité, nous on va s’armer, on va assurer leur sécurité ». C’est arrivé à ce niveau-là, déclare-t-il.

Ils menacent donc de s’armer contre les forces de l’ordre et contre les citoyens qui ne seraient pas d’accord avec leurs mœurs et certains aspects de leur religion. Devons-nous nous armer également pour défendre nos filles, nos femmes, nos biens, nos vies ?

Oui, je sais. Vous allez me dire que ce ne sont pas là tous les musulmans qui sont dans ces exemples, que la grande majorité souhaite vivre en paix dans notre république laïque…j’en suis parfaitement conscient.

Mais ce n’est pas non plus une large majorité de Français qui pratique l’islamophobie, en tous les cas pour le moment, alors faites en sorte, par vos actes plus que par vos paroles, que cette minorité ne devienne pas un jour majorité. Et cela dans votre propre intérêt…

Manuel Gomez

Retour à l'accueil