Sales Blancs de merde, ici c’est la place des arabes !

C’est avec cette apostrophe particulièrement avenante que Mehdi B. a interpelé un groupe de trois couples de jeunes gens. Ils venaient récupérer le 10 mai leur voiture parquée place d’ Armes, en plein centre de Toulon, après une soirée tranquille. (Var-Matin- 5 juin 2013).

Ajoutant le geste à la parole notre immigré tunisien, en situation régulière tient à préciser l’article, se précipite avec une bouteille cassée sur le groupe de « blancs », leur crache dessus, les roue de coups et…

Et le tribunal vient de le condamner pour insultes racistes et coups à un an de prison dont 3 mois fermes, alors que le parquet demandait une « peine exemplaire » de 30 mois de prison dont 2 ans ferme. Sans commentaire.

« Comment? Comment? va s’exclamer le bobo du coin s’il tombe sur cet article, Comment, un tunisien immigré condamné pour insultes racistes? C’est impossible, seul les  » blancs », pas moi bien sûr mais les autres, les fachos, peuvent être racistes ». Un immigré, qui est une « chance pour la France » selon Aurélie Filippetti, ne peut pas être raciste.

C’est qu’il avait bu ce soir-là explique son avocat pour lui trouver une excuse. Excuse qui ne peut être prise en compte que par qui veut bien la considérer comme telle en laissant de côté

la maxime « In vino véritas », reprise en latin par Tacite de sa formulation en grec par Alcée de Mytilène, connu aussi sous le nom de Alcée de Lesbos ( juste pour rester dans l’air du temps)  au 7ème siècle avant Jésus-Christ. Cela ne fait jamais que 28 siècles que nous savons que l’alcool aide à exprimer la vérité. C’est peut-être pour ça que le Coran l’interdit.

Bon, « sales blancs de merde » est une appréciation de l’européen qui n’est pas propre disons à ce seul Mehdi B. Pas plus d’ailleurs ce qu’il ajoutait pendant son attaque :

« Ici c’est la place des arabes, vous n’êtes pas chez-vous »

Voilà au moins qui a le mérite de la clarté.

Monsieur Mehdi  B. immigré tunisien en situation régulière, considère non seulement que ce quartier de Toulon, qui jouxte l’Arsenal de la Marine française, est propriété des arabes mais en plus que les non arabes n’ont pas le droit d’y venir.

Une enclave exclusivement arabe en quelque sorte en territoire français.

Oh Mehdi ! , tu sais ce qu’elle te dit la Marine française? Demande à Escartefigue.

Et que penser de la sentance majestueuse de Tchoa:  » La place des arabes, tu sais quoi, elle est en Arabie. »

Jean Théron

Retour à l'accueil