ET L'ON VEUT INTENTER UN PROCES A MARINE LE PEN POUR AVOIR  DIT "OCCUPATION"
Samedi 22 juin 2013

Lorqu'en France, des prières de rue existent encore avec la permission de certains Maires, trop préoccupés par les élections municipales futures pour appliquer la loi, vendant leur âme républicaine à Allah, sous les ricanements des islamistes qui attendent leur heure, la Tunisie islamiste interdit celles-ci. Cherchez l'erreur !

Le ministère de l'Intérieur tunisien annonce, aujourd'hui, qu'il n'autorisera plus "l'occupation de la voie publique pour l'accomplissement de la prière".

Source

Le ministère de l'Intérieur ajoute que de "tels phénomènes et comportements sont étrangers à la société tunisienne".

Les autorités tunisiennes rappellent "la nécessité de respecter la loi", après avoir reçu "de nombreuses plaintes téléphoniques et écrites.

"L'occupation par les fidèles de la voie et des places publiques pour l'accomplissement de la prière est à l'origine d'embouteillages et d'entraves à la libre circulation, et de menaces des intérêts des commerçants, fonctionnaires et ouvriers", souligne le ministère.

Il appelle également les parents à "sensibiliser leurs enfants, pour qu'ils n'aient pas à adopter de tels comportements et agissements".

Retour à l'accueil