Doit-on soutenir le nationalisme corse ?

Classé dans: Présidence Hollande |

1547220_3_3f25_des-membres-d-un-commando-se-reclamant-du-front_afcd40d7fbd98e65bc7dfd04e8409821

Le FLNC se dit prêt à reprendre les armes.

Une branche du Front de libération nationale de la Corse (FLNC), s’est dite prête mardi à reprendre les armes, au moment où le ministre de l’Intérieur Manuel Valls est en visite dans l’île.

«Nous reprendrons les armes pour que la France reconnaisse nos droits nationaux», annonce le FNLC à cause de «l’attitude ultra jacobine de la France», dans un communiqué.

«Nous ne nous laisserons jamais impressionner par les menaces», a répond Manuel Valls. Je lui donne raison.

«Il n’y aura pas la moindre négociation sous le diktat des menaces et des bombes», a-t-il ajouté. Là, clairement, Manuel Valls applique un double standard : la France négocie et renonce peu à peu à son identité sous la menace des bombes et des attentats terroristes islamistes.

Il faut dire qu’imposer le diktat de sa police politique, de la pensée unique et de la censure, ne fait pas boum – mais c’est tout autant explosif.

Il n’est pas question pour nous de soutenir les actions terroristes. Mais le communiqué du FLNC ne soulève pas de critique :

« Jamais nous n’avons connu un tel chaos » économique, social, de la violence, de la drogue (JPG : n’est ce pas le cas partout en France ?). Les élus « pour la plupart spectateurs ou complices (JPG : n’est ce pas le cas partout en France ?) ont créé cette situation en partenariat avec l’Etat français en instaurant le clientélisme, le népotisme et la concussion comme socle de leur pouvoir politique » (JPG : n’est ce pas le cas partout en France ?). La France, qui « nie ses responsabilités dans ce chaos », (JPG : n’est ce pas le cas partout en France ?) est, selon les indépendantistes « un état colonisateur ». JPG : cela ne fait pas l’ombre d’un doute, et c’est pour dévier l’attention qu’elle accuse Israël de coloniser sa propre terre, alors qu’elle [la France], n’a pas grand chose à faire par exemple en Polynésie Australe, et doit décoloniser comme le lui demande l’ONU.

Le communiqué du FLNC ajoute :

« Soit l’état français prend la mesure de l’effet désastreux de sa gestion de la Corse depuis deux siècles et demi soit il poursuit son rôle actif dans la destruction de notre peuple. Dans ce cas, nous reprendrons les armes pour que la France reconnaisse nos droits nationaux. »

Je ne comprends pas les Corses.

Pourquoi ne prennent-ils pas exemple sur les continentaux ? Cela fait deux siècles que l’Etat français a une gestion désastreuse de l’hexagone. Est- ce qu’ils se plaignent ? Cela fait 50 ans que le peuple est détruit, remplacé par une immigration qui a transformé la France, et que les Français ne souhaitent pas. Est-ce qu’ils manifestent ? Non. Ils courbent le dos, rasent les murs, se font égorger, traiter d’islamophobes, et ils payent.

Les Corses ne peuvent-ils faire comme sur le continent, être dociles et serviles ?

Quel scandale.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Retour à l'accueil