Aix-en-Provence : Fakher Bannani, 32 ans, réclamait que son épouse lui offre sa fille de 14 ans

Classé dans: Faits de société |
 
in Share1

Fakher Bannani, 32 ans, réclamait que son épouse lui donne sa fille de 14 ans. Comme elle refusait, il a tenté de la tuer avec une carabine 22 long rifle, qui par miracle n’a pas fonctionné.

Véronique, habitante de Peyrolles, se souviendra du danger de créer un couple avec un musulman, dont la culture misogyne considère la femme comme un terrain à labourer.

Violences, tables retournées sur un coup de sang, mise en joue avec une arme devant sa fille, et enfin victime d’une tentative d’étranglement.

« Je ne sais même pas comment j’ai eu la force de le repousser, puisque je me sentais partir » a-elle confié aux enquêteurs de la gendarmerie.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La juge Boresi : « Non, mais monsieur, malheureusement ça se fait encore au Maghreb ce genre de choses, mais ici, non », en référence aux caresses sur les fesses et sur la poitrine de l’adolescente.

« Je ne la caressais pas comme une femme, je lui caressais les cheveux mais pas les choses interdites, ça chez nous c’est interdit » se justifie Fakher qui a une parfaite maitrise de la taqîya que les juges peinent à découvrir et comprendre.

Le tribunal l’a condamné à quatre ans de prison dont deux avec sursis.

La référence, par le juge, au Maghreb, et la sanction, laisse supposer que ce juge n’est pas infiltré par l’idéologie de con du syndicat de la magistrature.

http://www.laprovence.com/article/actualites/2378908/il-reclamait-que-son-epouse-lui-donne-sa-fille-de-14-ans.html

Retour à l'accueil