Ce que j’attends du Rassemblement Bleu Marine…

Le Rassemblement Bleu Marine vient de voir le jour. La démarche s’avère noble, et l’idée bienvenue, car la France est au plus bas d’elle-même, avec ses 15 millions de pauvres et une Marianne de plus en plus voilée !

Mais cela ne saurait décourager ceux qui aiment la France, parce que le propre d’un amour authentique consiste à transformer le négatif en positif. Bref, la France est dans un si mauvais état qu’elle est appelée à…  renaître !

La France n’est pas l’Histoire : c’est la gauche qui pense être l’Histoire. La France n’est pas la Morale : c’est la gauche qui pense être la Morale.

Cependant, la France a une histoire et une morale.

Son histoire s’enracine dans les luttes pour la liberté et la souveraineté. Ces deux valeurs ne sont pas négociables : la France ne saurait être la France sans la seigneurie de soi-même.

Sa morale lui vient du christianisme et des Lumières : les Droits de l’Homme en sont la quintessence.

La France n’est donc pas malléable à souhait : elle sait dire «non», et d’abord à la division. Unir les Français autour des valeurs laïques et républicaines, voilà le sens du Rassemblement Bleu Marine.

Dire que la France est laïque, c’est dire qu’elle ne reconnaît ni ne salarie aucun culte. Cela ne signifie pas qu’elle refuse les cultes : elle en garantit, au contraire, la pratique.

Dire qu’elle est républicaine, c’est dire qu’elle est foncièrement démocratique. Elle s’oppose, de ce fait, à tous les fascismes, seraient-ils politico-religieux !

La République française est indivisible : pas de communautarisme sur le sol français ! Elle est égalitaire : tous les Français sont égaux devant la loi. Elle est logique avec sa culture, en commençant par la langue, qui est le français. Elle est logique avec les Français eux-mêmes : priorité aux Français, notamment pour l’emploi !

La France se veut l’actrice de sa vie politique. En conséquence, elle encourage chaque Français à agir politiquement, car il y va de l’avenir de notre nation.  Cela implique de «casser le cercueil de la langue de bois» (selon l’expression de Gilbert Collard) : pas de politique sans liberté d’expression !

Or, que réclame, entre autres, cette liberté d’expression ? Des référendums, le scrutin proportionnel, la valorisation du travail, la protection des salariés, la justice sociale, l’arrêt de l’immigration clandestine, la sécurité dans l’espace public, la priorité nationale, et surtout la reconnaissance du sentiment patriotique (qu’il soit de gauche comme de droite), afin que triomphe l’intérêt supérieur de la nation.

Loin d’être un nouveau parti politique, le Rassemblement Bleu Marine est le rappel des principes constitutionnels qui fondent notre République. C’est donc la Déclaration des idéaux de la France.

Maurice Vidal

Retour à l'accueil