Sainte-Geneviève-des-Bois, jeune fille de 17 ans victime d’une tournante par des taubiriens de 13 à 16 ans

Classé dans: Faits de société | 

Sainte-Geneviève-des-Bois, une jeune fille de 17 ans a été victime d’une tournante dans les toilettes publiques.

Hier matin, dix suspects ont été interpellés pour ce viol collectif qui remonte au 28 mai.

Placés en garde à vue dans les locaux de la sûreté départementale de l’Essonne, ces adolescents, âgés de 13 à 16 ans, auraient prémédité ce passage à l’acte.

Ce jour-là, la victime a rendez-vous avec un garçon qu’elle a rencontré sur le réseau social Facebook. Ils discutent depuis plusieurs semaines et ont prévu de se retrouver au Parc Pierre pour se promener et faire plus ample connaissance.

 

L’ami de la jeune fille y aurait participé

 

Sur place, les deux « amis » sont importunés par un groupe d’une dizaine de jeunes du coin. Le garçon prend la jeune fille sous son bras et l’emmène à l’écart. Tous deux tentent de se retrancher dans les toilettes. Mais le refuge se transforme en piège. Les dix jeunes ouvrent la porte, poussent le garçon dehors et commencent àvioler à tour de rôle ou en même temps la jeune fille. Mais l’ado expulsé, celui avec qui la victime avait rendez-vous, serait revenu et aurait ensuite participé lui aussi à la tournante. « Maintenant, il va falloir déterminer à quel point tout était planifié », souligne une source proche du dossier.

 

Après son calvaire, la victime dépose plainte au commissariat local. L’enquête débute. Les policiers retrouvent des préservatifs sur place. Des prélèvements ADN sont effectués sur les lieux. Ils permettront de confondre au moins quatre des dix suspects. Les autres seront identifiés peu à peu au cours des investigations menées par la sûreté départementale. A leur âge, ils sont tous déjà connus des services de police.

En garde à vue, après avoir d’abord nié, les protagonistes reconnaissent avoir été présents, mais assurent que la jeune fille « était consentante ». Malgré tout, l’un des jeunes aurait reconnu les faits et avoué « qu’il s’agissait bien d’un viol ».

 

Source (merci allah babar)http://www.leparisien.fr/espace-premium/paris-75/dix-ados-interpelles-a-la-suite-d-une-tournante-au-parc-27-06-2013-2931895.php

Retour à l'accueil