Lundi 3 juin 2013

Cette France politique qui devient folle de l'Europe.

Scène surréaliste cet après-midi à Lattes où le maire de la commune, Cyril Meunier a été embarqué chez le préfet pour trouble à l'ordre public. 

Deux-cents caravanes sur Lattes, le maire ne l'a pas supporté. Vers 17 h, au moment où les gens du voyage sont arrivés en nombre (environ deux cents caravanes), le premier magistrat s'est interposé et a vivement protesté contre cette installation alors que la commune est en conformité avec la loi. La pression est montée, le maire en a appelé à la désobéissance. Bilan, sur ordre de la sous-préfète de permanence, le maire s'est fait embarqué par la police pour "trouble à l'ordre public". Il vient de faire l'objet d'un transfert vers la préfecture où la sous-préfète devrait faire la leçon au maire de Lattes. 

Le Midi-Libre

Retour à l'accueil