Alexandre était fait pour travailler à la RATP…

Alexandre, un fondamentaliste islamiste, a tenté d’assassiner un militaire français samedi dernier. Les journalistes, les experts, les imams, les flics, le ministre de l’intérieur, le président de la république (et bientôt des juges, des avocats et la garde des sceaux) le décrivent comme un jeune homme à la dérive, sans emploi parce qu’il refusait de travailler avec des femmes, désoeuvré, à la rue, une victime de la société en somme, tombé dans la radicalisation à l’insu de son plein gré et qui aurait agi par mimétisme à la barbarie de ses coréligionnaires de Londres sur un militaire britanique.

Alexandre répond à tous les critères d’embauche actuels de la RATP. Il vient d’un quartier défavorisé et correspond à la politique de promotion de la diversité et à l’égalité des chances;  Il est fondamentaliste islamiste et la RATP respecte infiniment l’islam.

Alexandre devait ignorer que la RATP n’aurait jamais osé éxiger de lui qu’il rase sa barbe islamique pour venir travailler alors qu’elle est un signe clairement ostentatoire et prosélyte. Il devait ignorer que faire ses cinq  prières par jour sur le lieu de travail lui aurait été tout à fait possible car la plupart du temps, pour ne pas dire tout le temps, les directions locales ferment les yeux sur les pratiques religieuses pour ne pas heurté ses employés de confession musulmane et éviter les confrontations « inutiles » avec la religion « d’amour et de paix ».

Alexandre y aurait trouvé sans aucun doute l’appui sans faille d’un syndicat communautaire comme SUD, FO, CGT… pour le défendre en cas de dérapage professionnel et l’aurait aidé à s’épanouir dans sa radicalisation. il y aurait aussi trouvé une forte présence d’agents musulmans qui partagent les mêmes « valeurs » religieuses ou à défaut les comprennent, les respectent ou les défendent.

Alexandre devait ignorer, aussi, que les revendications religieuses tels que la sandwicherie ou les cantines halal, les douchettes dans les toilettes, les salles de prière, le port du voile…ont toutes les chances d’aboutir puisque dans quelques années certains dépôts de la RATP seront à majorité musulmane et que le rapport de force en sera sensiblement changé en leur faveur et ce, en dépit de la loi de 1905.

Et puis surtout, Alexandre aurait pu tout naturellement y manifester son aversion pour les femmes y compris même avec ses supérieures hiérarchiques, en refusant de leur serrer la main dans un premier temps, puis en les ignorant totalement, avec de temps en temps la possibilité de les insulter avec violence et les soumettre complètement sans que la direction générale de la RATP ne s’en émeuve particulièrement compte tenu de l’extrème minorité de l’effectif féminin chez les machinistes/receveurs. Aucune association féministe  ni aucun syndicat, même les plus virulents, ne prendrait le risque de s’élever contre l’islam.

Alexandre avait vraiment tout pour s’épanouir religieusement à la RATP. Il aurait même pu se faire élire délégué du personnel, les propositions ne lui auraient pas manqué. Quel gâchis !

Maud Orcel

Retour à l'accueil