5 faits divers causés par "la richesse de la France"

Paris : une femme de 89 ans agressée pour une bague de grande valeur

Une femme de 89 ans a été victime d’une agression d’une rare violence, mardi 17 septembre, vers 18 heures, dans le XVIe arrondissement de Paris. L’octogénaire regagnait son appartement lorsqu’elle a été surprise par deux inconnus dans le hall de son immeuble. Après avoir jeté à terre leur victime, un des deux agresseurs l’a bâillonnée tandis que son complice s’emparait d’une pince pour couper l’anneau de sa bague.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les deux voleurs ont réussi à prendre la fuite avec le solitaire orné d’un diamant de douze carats d’une valeur de plusieurs centaines de milliers d’euros.

«On vit dans un pays qui devient invivable, confie la retraitée agressée. Vous vous rendez compte, ça m’est arrivé à 18 heures, en bas de chez moi. Ils m’ont volé un bijou de famille. Ils auraient pu me couper un doigt. J’ai peur maintenant de sortir…»

Les enquêteurs du 1 er district de police judiciaire (DPJ) ont été chargés des investigations.

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-une-femme-de-89-ans-agressee-pour-une-bague-de-grande-valeur-21-09-2013-3157167.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Rhône : les fossoyeurs volaient des cadavres et trafiquaient du marbre

Macabres pillages dans le Rhône : quatre fossoyeurs et un marbrier sont suspectés d’avoir volé des bijoux et des dents en or sur des cadavres et récupéré des stèles pour les revendre. Présentés samedi à un juge lyonnais, ils ont été mis en examen pour vol, recel et atteinte à l’intégrité d’un cadavre. Le parquet a requis leur placement sous contrôle judiciaire, a précisé le directeur de la Sûreté départementale, Jean-Marc Rebouillat.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La mise au jour de ces trafics a débuté fin août, lorsqu’une gardienne de cimetière a dénoncé à la directrice des pompes funèbres son ex-compagnon, fossoyeur de 33 ans, considéré par les enquêteurs comme la «tête de réseau».

Ils dépouillaient les morts de leurs bagues, colliers et dents en or

Surveillé, cet homme qui travaillait «dans tous les cimetières de l’agglomération» a été surpris en train de démanteler des caveaux, mettre les stèles et piliers de côté et les livrer à des marbriers avec son camion de service, a raconté le responsable policier. Son ancienne concubine a de son côté été repérée «en train de vendre des dents en or» chez Or en cash, spécialiste du rachat des métaux précieux. Pour l’instant, elle n’a pas été mise en cause judiciairement, a précisé le responsable policier.

L’enquête, qui se poursuit sous commission rogatoire et pourrait entraîner d’autres arrestations, a conduit à l’interpellation jeudi de quatre fossoyeurs et d’un marbrier, dont le trafic dure depuis 2009 et ne concerne que les concessions en état d’abandon.

Trois des fossoyeurs «dépouillaient les morts» de leurs bagues, colliers et dents en or, arrachées à la pince, alors que le quatrième «ne faisait que dans la marbrerie», a détaillé Jean-Marc Rebouillat. Faute de registre, le produit de leur trafic n’est pas encore connu.

Les suspects ont reconnu les faits

Les enquêteurs ont cependant saisi une enveloppe de 2000 euros remise en échange de l’or, principalement revendu à des gens du voyage sédentarisés, et surpris une transaction à 600 euros en échange du marbre. Chez le marbrier interpellé, ils ont placé sous séquestre 1500 mètres carrés de marbre dont la provenance est douteuse. Poli et retaillé, le marbre était revendu comme neuf à des familles endeuillées.

La loi impose en principe la destruction des monuments et emblèmes funéraires restés sur une concession abandonnée, qui doivent être concassés, tandis que les corps exhumés doivent être incinérés, selon Jean-Marc Rebouillat.

Entendus par la police, les cinq suspects ont reconnu les faits mais ont affirmé que ce «recyclage» du marbre était «une pratique institutionnalisée» et gratuite, considérée comme un «échange de bons procédés» entre fossoyeurs et marbriers.

http://www.leparisien.fr/lyon-69000/rhone-les-fossoyeurs-volaient-des-cadavres-et-trafiquaient-du-marbre-21-09-2013-3156941.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Verdun : cambriolé huit fois en deux mois

Jean-Marie Addenet est excédé. Il s’est plaint par écrit de la police de Verdun et demande à être mieux protégé.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Tous les matins, en arrivant sur son lieu de travail, Jean-Marie Addenet se demande ce qu’il va encore y découvrir. En moins de deux mois, il a subi pas moins de huit intrusions dans son entreprise de menuiserie-alluminium. Dernier cambriolage en date : dans la nuit de mardi à mercredi. « Ils ont forcé la porte et ont dérobé les clés d’un camion sur un tableau. Et sont partis avec… » Le véhicule a été retrouvé abandonné et abîmé, au fort de Charny-sur-Meuse, le lendemain.

Jean-Marie a eu plus de chance que la société se trouvant en face de la sienne, zone du Wameau à Belleville-sur-Meuse : chez Prosper, un camion dérobé dans la même nuit a été retrouvé carbonisé à Stenay. Une voiture volée également sur la zone chez Toyota s’est retrouvée, elle, dans le département du Nord.

Vitres fracassées, profils en alluminium volés, réservoirs siphonnés… « Depuis quelques mois, ça va crescendo », soupire le chef d’entreprise, installé sur la zone depuis 1989.

http://www.estrepublicain.fr/faits-divers/2013/09/19/verdun-cambriole-huit-fois-en-deux-mois

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Bordeaux: violences contre des policiers

Douze personnes ont été mises en garde à vue vendredi après leur interpellation au petit matin à Bordeaux pour avoir notamment pris à partie des policiers qui tentaient d’arrêter un conducteur, a-t-on appris auprès du parquet.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Selon les premiers éléments de l’enquête de flagrance confiée à la Direction départementale de la sécurité publique, le conducteur d’une voiture que les policiers voulaient contrôler a refusé d’obtempérer avant de s’enfuir. Les deux personnes à bord de l’automobile l’ont ensuite abandonnée pour se cacher dans un campement des gens du voyage, et c’est alors que les policiers ont été agressés à coup de projectiles, selon une source proche de l’enquête.

http://www.europe1.fr/Faits-divers/Bordeaux-violences-contre-des-policiers-1648143/

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Un commerçant niçois roué de coups par dix individus

Le gérant d’une boutique de décoration du boulevard Joseph-Garnier à Nice a été pris à partie par une dizaine de personnes refoulées de sa boutique cet après-midi.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Blessé au nez après avoir reçu coups de poing et de pieds, il a été transporté à l’hôpital Saint-Roch.

Six individus ont été interpellés et placés en garde à vue.

http://www.nicematin.com/nice/un-commercant-nicois-roue-de-coups-par-dix-individus.1452251.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Retour à l'accueil