Hommage à Geert Wilders, qui promet d’interdire le Coran aux Pays-Bas

Publié le 6 mars 2017 - par

La panique s’installe à tous les échelons de l’Union Européenne et se traduit par des agissements brutaux contre les candidats « hors système ». En France, nous avons Marine Le Pen qui provoque des boutons chez les nantis de la Commission de Bruxelles, à Matignon, au Ministère de la Justice Français, au Tribunal de Nanterre.

Tous ces braves gens, bien au chaud sous la couette des avantages et autres petits paradis des élus de France, ont des vapeurs, une fièvre qui monte doucement. Ils sentent la peur. Ils s’accrochent aux murs des Assemblées, aux portes des commissions parlementaires, aux buvettes des parlements, et vomissent la bile anti FN, anti extrême droite, anti démocratie puisque certains en sont rendus, du côté de François Fillon, à vomir leur engagement, leur vote aux primaires, leur parole donnée, leur foi et jusqu’à leur honneur. Pitoyables insectes, tristes batraciens, minables gastéropodes, affreux gallinacés. Ils osent tout pour sortir la tête de l’eau, sortir du jeu. Ils affirment aujourd’hui, la main sur le coeur, ce qu’ils contestaient hier. Pauvres petits singes affolés dans leur cage.

Le peuple se rit de ces démonstrations de vilenie, de lâcheté, de mensonges. Au joli mois d’avril, il va secouer la cage. Les cris vont devenir stridents dans cette cage aux singes. Le joli mois de mai devrait permettre de les assommer pour de bon. Viendra juin et la libération. L’évacuation de ces tristes bestioles qui ne seront plus rien. Que le peuple décide, et décide bien en faveur de la Nation, de la Patrie, et surtout, pour lui-même.

Entre-temps, il y aura eu le sort des Pays Bas qui se sera réglé. A chacun son/sa Hollande. Notre Hollande verra son sort réglé un peu plus tard. Celui de la Hollande se fera le 15 mars 2017.

Le candidat de la Droite Nationale devrait faire un joli score ce jour là. Tous les souverainistes d’Europe, la vraie Europe, celle des Nations libres et souveraines, partageant le même fond culturel vont se tourner vers Geert Wilders qui va beaucoup plus loin que le Front National et Marine Le Pen. C’est le Coran lui-même qui peut se voir interdit en Hollande, au même titre que Mein Kampf, un autre livre de paix et de tolérance bien connu, écrit par un auteur plein d’amour pour ses citoyens allemands de confession juives, en 1923.

Geert Wilders ne pense pas que l’islam soit compatible avec les lois Hollandaises. On se demande pourquoi, il n’est pas touché par les sourates de ce livre plein de tendresse et de sympathie pour ceux qui mangent halal, et considèrent la femme comme un vagin sur pattes, juste bonne à être un champ de labour. (sourate 2 verset 223)

Sans doute parce qu’il pense que l’islam est un système totalitaire exclusif, et que la démocratie est bien préférable à une dictature par essence, au nom d’une religion qui appelle à la mort plus de 6 milliards de personnes à travers toute la planète. Avouons, qu’il n’a pas tout à fait tort, n’est-ce pas Marine Le Pen ?

Geert Wilders ne pense pas qu’il y ait lieu de faire un distinguo entre Islam et islamisme. Il pense, pour avoir lu le Coran, que les islamistes, les salafistes, les djihadistes, ont tous pour point commun, le Coran, les hadiths, la vie de Mahomet. Que tous obéissent à la volonté d’un dieu souhaitant la domination du monde. Pourquoi se dit-il, les adeptes de cette religion n’auraient-t-ils pas, du fait du même fond culturel, la même tentation de vouloir appliquer la volonté d’Allah. En clair, l’islam modéré n’existe pas. Pas plus qu’il ne peut y avoir d’islam de France ou d’Hollande.

Alors on peut comprendre Marine Le Pen et son équipe compte tenu de la place grandissante de l’islam en France. Qu’elle cherche à polir une image, a édulcorer une vision patriote, laïque, souveraine, et chrétienne de la France, pour éviter la sanction d’un vote communautaire des électeurs musulmans. Disons, que c’est ce que je crois.

Geert Wilders ne souhaite pas s’embarrasser de ces arguties. Il est vrai que le système électoral en Hollande est moins tranché, et qu’il permet une réalité électorale interdite en France. Point de Front Républicain des lâches, des teigneux, des idiots utiles et des pourris du système, aux Pays Bas. L’électeur est respecté et surtout, il se respecte lui-même. Il n’est pas pris pour un canard, et se refuse de jouer le pigeon. Alors, il faut comprendre l’une, et approuver l’autre. Espérer que Geert Wilders casse la baraque hollandaise, et que Marine soit notre prochaine Présidente.

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

Retour à l'accueil