Messieurs les juges, « Islam assassin », c’est la vérité : quelques preuves…

Publié le 7 mars 2017 - par -

 
 
 

Fabienne Siredey-Garnier, présidente de la 17e Chambre…

Ne faites pas honte à la justice de ce pays !

Lettre ouverte à Messieurs les juges de la 17e chambre de Paris

Messieurs les juges,

Ce message vous dévoile, si vous ignorez, quelques preuves tangibles tirées du patrimoine de l’islam sur le culte sacré de l’assassinat.

Si vous êtes des juges sérieux qui œuvrent pour établir une vérité, vous devez lire et réfléchir à ce qui est dit dans le Coran et les Hadiths, pour découvrir des versets et des textes extrêmement violents qui favorisent la violence sacrée, notamment l’assassinat, l’égorgement et l’autodafé en islam.

Savez-vous que celui qui a dit : « Je suis venu à vous avec l’égorgement », c’est « le beau modèle » des musulmans, le prétendu messager d’Allah, qu’on appelle Mahomet, dont le vrai nom est « Qathm ben Âmina ». C’est lui qui a institué l’égorgement, donc l’assassinat, comme partie intégrante de sa sunna et de sa charia. Ceux qui égorgent et assassinent ne sont pas des bandits ni des déséquilibrés ni des délinquants qui déforment l’islam, mais ce sont ses adeptes qui imitent leur beau modèle et obéissent à ses enseignements et à ses ordres.

Sachez bien qu’en islam on apprend avant tout à imiter ce beau modèle. Mahomet a proféré sa première menace d’égorgement à la Mecque contre son propre clan. « Ô gens de Qoraych ! a-t-il dit. Entendez-moi bien ! Sachez que je suis venu à vous avec l’égorgement. » [« La biographie du prophète (Mahomet) » par Abdelmalik Ibn Hicham, Beyrouth, Dar al-Jil, 1990, volume 2, p. 41]

Cette biographie est enseignée dans toutes les institutions musulmanes et les mosquées, y compris en France. Cet enseignement est largement exploité et diffusé même en Occident. Quelques exemples le confirment :

L’imam Hani el-Sibahi, réfugié à Londres, a justifié l’assassinat de Nick Berg par al-Qaïda en Irak. Il a dit : « Ces gens d’al-Qaïda s’appuient-ils sur des bases légales présentes dans la charia ou non ? Ils disent qu’elles existent. Et la preuve en est que Mahomet s’adresse dans un hadith aux gens de Qoraych en posant sa main sur le cou : ‘Je suis venu à vous avec l’égorgement. » Effectivement, il a égorgé. » [Youtube : « Hani al-Sibahi défend les moudjahidines en Irak. »]

L’imam marocain Elfazazi a aussi utilisé ce même hadith pour défendre l’assassinat en islam, en hurlant sur Youtube : « Au nom d’Allah ! Je suis venu à vous avec l’égorgement » [Youtube : « Voici la Palestine ! Voici la solution ! »]

L’imam koweïtien Nabil Elawadi se réfère, dans sa série télévisée sur « la vie du prophète », au même hadith et en fait un modèle à suivre. [Youtube, « La biographie du prophète », 7ème épisode]

Le Ministère des Affaires religieuses au Qatar, – ce pays que courtisent les politiciens français, affairistes et traîtres -, confirme dans une fatwa diffusée sur son site officiel, Islamweb, que le hadith de Mahomet sur l’égorgement est authentique. Il est très bien connu des musulmans et rappelé régulièrement dans les prêches des imams comme dans les discours des gouvernements islamistes.

Messieurs les juges ! Ce hadith n’est pas le seul enseignement dont se nourrissent les musulmans pour assassiner. Leur Coran leur recommande aussi de quelle manière atroce il faut assassiner les autres. Ne leur a-t-il pas ordonné :

« Lorsque vous rencontrez les mécréants, frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. » (Le Coran 47.4)

Dans un autre verset, il demande aux anges d’aider les musulmans dans leur guerre contre les mécréants :

« Et ton seigneur révéla aux anges : Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts. » (Le Coran 8.12)

Que dites-vous encore de la coupe de têtes en islam ? Est-ce un crime ou une miséricorde, un assassinat ou un jeu d’enfants, Messieurs les juges ?

L’islam est le témoin des tortures et des supplices les plus atroces commises au cours de son histoire. Ses chroniqueurs en parlent avec fierté. Ses prédicateurs et ses imams se réjouissent de nous rappeler souvent des cas de décapitation ordonnés par leur prophète. En voici quelques exemples :

– Mahomet a ordonné la décapitation du poète juif Kaab ben al-Achraf. Il voulait se débarrasser de lui. « Le jour où ses partisans déposèrent sa tête devant lui, Mahomet cria Allah akbar et leur recommanda : Tuez tout juif que vous rencontrez. » [Voir : Ibn Saad, le livre des hautes classes, section : L’assassinat de Kaab ben al-Achraf.]

– Mahomet a ordonné l’assassinat d’un certain Abou Izza qui a contesté son autorité. Il a chargé Assim ben Thabet de lui couper la tête. [La biographie du prophète, par Al-Halabi, Section : L’invasion d’Ohod.]

– Mahomet, ce « beau modèle », a fait assassiner le juif Ghazzoul, qui « jouissait du prestige attaché à sa haute noblesse au sein de son clan ». Un jour, les partisans de Mahomet lui ont amené sa tête et celles d’autres membres de la tribu juive de Banou Nadhir. [La biographie du prophète, par Al-Halabi, Section : L’invasion de Banou Nadhir.]

Les chroniqueurs de l’islam montrent comment Mahomet, ses compagnons et ses califes jubilaient et criaient « Allah akbar », chaque fois que les assassins revenaient de leurs invasions avec les têtes coupées de leurs adversaires. [Même source.]

Messieurs les juges ! La liste des têtes coupées et remises au prophète de l’islam et des assassinats est longue. Elle illustre, cependant, la brutalité des assassins musulmans habitués à décapiter leurs adversaires et les mécréants. Que dites-vous alors : L’islam est-il assassin ou non ?

Vos services judiciaires ainsi que les services de renseignements qui coopèrent avec vous devront néanmoins connaître le fameux article d’un responsable de Daech, intitulé « Réponse claire aux négateurs de l’égorgement des mécréants et des apostats ». Il y présente les preuves légales qui autorisent Daech et les musulmans à égorger leurs ennemis mécréants et apostats. Il s’appuie sur des références tirées du Coran, du Hadith, de la biographie de Mahomet et de celle de ses compagnons. Il considère ces références comme une réplique claire à tous ceux qui contestent et prétendent que les crimes de Daech n’ont rien à voir avec l’islam. Donc, si Daech est assassin, l’islam ne l’est-il pas aussi ?

Effectivement, le fondement des assassinats en islam et leur légalité viennent de la vie de Mahomet, le beau modèle, ainsi que des enseignements qu’il a prodigués. Sans Mahomet, la barbarie de Daech et les assassinats des innocents en France, n’auraient pas vu le jour et personne n’aurait qualifié l’islam d’assassin. Si la barbarie et la décapitation sont sacrées et ont été pratiquées par la personnalité la plus sacrée en islam, pour laquelle les musulmans se sacrifient à tout moment, rien ne les dissuadera donc pour renoncer à les appliquer ? Est-ce que les musulmans sont plus nobles que leur prophète pour s’abstenir de tout assassinat sous prétexte que c’est un acte barbare ? Ou bien sont-ils plus dignes que les compagnons et les proches de Mahomet pour renoncer à l’assassinat à cause de sa monstruosité ?

Je conclus avec le même texte que j’ai adressé à vos collègues de Belfort en octobre 2014 :

Le bon arbre donne de bons fruits et le mauvais arbre de mauvais fruits. Ignorez-vous que les mouvements terroristes djihadistes sont les fruits de l’islam et se nourrissent de ses enseignements ? Ne cherchent-ils pas à mettre en application ses préceptes ? Lisez la charte des Frères musulmans dont s’inspirent ses multiples filiales : Daech, al-Qaeda, Taliban, Hamas, Aqmi, le Djihad islamique, le Fis, le Gia, Boko Haram, les Shébabs, etc. ? Vous verrez alors que l’islam est le terreau fondamental du terrorisme, du djihadisme et des horreurs ? Comment qualifiez-vous cette pépinière du mal ? Ne soyez pas aveugles ni lâches ni ignares ni islamo-collabos ni myopes ni débiles, mais plutôt responsables, justes, lucides, cohérents et intègres dans vos décisions ! Ne soyez pas complices avec les hypocrites et les ennemis de la démocratie ! Ouvrez vos esprits au discernement ! Ne vous égarez pas ! Ayez le courage de fouiller dans la boîte à outils de l’islam pour découvrir ses barbaries ! Ne défendez pas l’indéfendable au détriment de nos citoyens qui, par honnêteté, osent dire la vérité, alors que vous vous cachez derrière des contre-vérités absurdes, malveillantes et utopiques ! Ne soyez pas solidaires de l’islam qui transforme ses adeptes en bêtes sauvages !

Informez-vous ! Consultez des sources saines et fiables qui parlent vrai de l’islam. N’ayez pas peur de la vérité qui dérange et ne faites pas surtout honte à la justice de votre pays !

Malek Sibali

Retour à l'accueil