La rue est normalement à tous les habitants,?

La rue est normalement à tous les habitants,?

Quelles solutions à la question de l’islam et des musulmans présents en France ?

Publié le 10 janvier 2017 - par -

Islamisation de la France : prières de rue à Paris

Les citoyens belges ressentent les mêmes négativités que leurs amis français :

67% d’entre eux disent qu’il y a trop d’étrangers en Belgique,  60% que l’islam est une menace , 74% considèrent l’islam comme une « religion d’intolérance », 77% ne se sentent plus « chez eux comme avant » (1)…

Nous pouvons rapprocher les résultats de cette enquête d’opinion récente des résultats d’enquêtes précédemment menées en France, de 2013 à 2015 sur les mêmes thèmes et qui débouchent sur des pourcentages massifs de refus devant l’immigration galopante, la prégnance islamique, la dénaturation de notre espace historique et sociétal (2).

Un tel constat permet de dire qu’aujourd’hui, dans notre pays (et dans les autres pays de l’Europe Occidentale, des Pays Bas à l’Autriche en passant par la Belgique, le Danemark, l’Italie, la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie….)  la question migratoire et son corollaire, l’invasion par l’islam, sont un problème majeur qu’il faudra traiter, et rapidement, en gardant présents à l’esprit les résultats indiscutables des multiples enquêtes d’opinion qui montrent, toutes, ce que pensent et que veulent les Français.

La question est donc au coeur de la prochaine campagne électorale, présidentielle et législatives mêlées, et nul ne pourra l’évacuer sous un quelconque prétexte même si les pantins socialistes de la primaire l’occultent soigneusement tant ils se sentent « merdeux » en la matière.

Aussi il semble important de lancer ici le débat des « solutions » à apporter à ce problème complexe, débat que j’ai moi même engagé depuis quelques mois à travers deux articles auxquels je renvoie le lecteur (3).

L’approche doit être menée à partir de deux axes différents qui se complètent.

D’abord, la nécessité de bien cerner ce qu’est l’islam, cette pseudo-religion qui est, en fait, un projet politico-religieux qui veut conditionner les individus dans leur totalité et diriger la société  dans sa globalité.

Projet idéologique aliénant, privant les individus de leur libre arbitre et de leur liberté de conscience, refusant l’organisation démocratique de l’espace politique et sociétal, il est une sorte de fascisme totalisateur qui s’oppose littéralement à l’organisation et au fonctionnement de notre espace public laïque et démocratique. Et il double cette nature profondément « déshumanisée » et « déshumanisante »   d’une volonté expansionniste qui le conduit à détruire tout ce et tous ceux qui ne sont pas lui…

Ceux qui auraient quelques doutes à ce propos doivent impérativement s’informer sur l’histoire de la naissance et du développement de ce projet politico-religieux, sur la manière avec laquelle il s’est imposé dans maintes régions et pays, sur les textes fondamentaux qui sont les assises des 57 pays dits « musulmans » recensés sur notre planète et qui se retrouvent autour de la loi islamique, la charia, comme autour de « la déclaration des droits de l’homme en islam » dont chacun devrait prendre connaissance, par Internet et Wikipedia interposés, afin d’être édifié!

Il y aura donc un combat idéologique, politique et d’éducation à mener contre l’islam qui s’est répandu chez nous par le biais des invasions migratoires des 50 dernières années.

Mais notre pays compte, du fait de ces politiques migratoires portées par 40 années de gouvernements PS et UMP confondus, 7 à 8 millions de personnes de « religion et culture musulmanes » (beaucoup étant de nationalité française par la grâce, le laxisme et la complicité de ces gouvernants qui ont distribué notre nationalité comme un « cadeau Bonux »…) dont il faudra préciser la place.

Les axes à ouvrir seront multiples… D’abord lier à l’immigration la question de l’islam, produit d’importation car l’islam n’a jamais appartenu à notre Histoire, à notre pays, à notre Nation, (nous nous sommes faits en mangeant du cochon, en buvant du vin et en ignorant le couscous), ses seules incursions y furent de type guerrier ou barbaresque pour nous détruire, ravager notre sol ou nous enlever comme esclaves… Vous parlez d’un apport civilisationnel ! ( Mort de rire quand j’entends la bobocratie socialo-écolo tenter de nous vendre cette ineptie digne de sa vacuité intellectuelle!);

Il n’y a pas d’islam de France, il y a des musulmans en France… et quand ils sont des immigrés illégaux, des délinquants avérés ou des étrangers sans emploi, il faudra les expulser sans état d’âme ni hésitation aucune, prise de position à élargir à ceux qui voudraient utiliser « le droit d’asile » pour venir ici jouer les immigrés « économiques » sans le déclarer.

Pour ceux qui ont la nationalité française, ils devront se conformer à ce qui fonde cette nationalité : la loi démocratiquement élaborée, loi civile primant sur toute autre loi, et le respect strict de la loi de 1905 qui fonde la laïcité de notre espace civil, sociétal et social… et interdit tout financement de quelque nature à toutes les religions.

Tout manquement sera sanctionné, toute provocation de quelque type qu’elle soit sera interdite, tout accommodement de type sociétal, social ou coutumier sera refusé aux tenants de cette pseudo religion… et toute velléité de départ de la part de ces personnes sera favorisée, d’autant que beaucoup ont une « double nationalité »!

Cette politique nouvelle qui concernera aussi  le contrôle strict de nos frontières rétablies, la suppression du regroupement familial, l’effacement de l’assistanat social, pompe aspirante migratoire, et la mise au pas de l’Europe de Maastricht (qu’il faudra d’ailleurs quitter après un référendum victorieux)… sera soumise à référendum afin que notre Peuple exprime dans les urnes l’opinion massive qu’il dévoile dans les enquêtes  citées ci dessus.

Renverser le rapport de force politique qui nous est imposé depuis 40 ans et mettre à la gouvernance le seul projet porteur d’une rupture par rapport au passé et d’une possibilité de régler clairement la question de l’immigration et celle de l’islam qui lui est connexe, voilà l’objectif à atteindre pour les citoyens de notre pays .

Et que l’on ne vienne pas dire ici que cela n’est pas possible…. Le Brexit a eu lieu, Trump a été élu, l’Autriche a donné 47% de ses voix à un patriote anti-immigration,  l’Italie a chassé par référendum l’européiste immigrationniste Renzi….

A nous de jouer.

Robert Albarèdes

Retour à l'accueil