LE THÈME DE LA SEMAINE - Les candidats à la primaire de la droite ont répondu aux questions des internautes du Figaro sur le thème de l'immigration et de l'intégration. Résumé des propositions qui en ressortent.

» Retrouvez les propositions des candidats dans notre comparateur de programmes

● Restreindre le regroupement familial?

- Alain Juppé souhaite «durcir les conditions du regroupement familial en augmentant de 20% les ressources minimum pour faire venir sa famille». L'ancien premier ministre veut aussi «lutter beaucoup plus fermement contre les mariages blancs et gris».

- Bruno Le Maire veut durcir les conditions du regroupement familial. «Un contrôle des casiers judiciaires du demandeur, un relèvement du plafond annuel de ressources qui ne devront provenir que du travail, un cautionnement bancaire de 5000 € minimum sera exigé et une bonne connaissance de la langue française sera exigée dans le cadre d'un contrat d'accueil et d'intégration», explique l'ancien ministre de l'Agriculture.

- François Fillon promet «que le droit au regroupement familial sera revu et l'immigration familiale sera subordonnée à une réelle perspective d'intégration».

- Nathalie Kosciusko-Morizet veut «modifier les conditions du regroupement familial» pour «réduire strictement l'immigration familiale».

- Jean-Frédéric Poisson veut «supprimer le regroupement familial systématique».


● Des quotas d'immigration?

- François Fillon prône «l'instauration de quotas d'immigration (...) votés chaque année par le Parlement». Des quotas «définis par compétence professionnelle et par zone géographique», précise-t-il.

- Nathalie Kosciusko-Morizet juge que «l'immigration économique doit (…)répondre à des objectifs stricts d'emplois non pourvus, fixés par le Parlement chaque année».

- Alain Juppé propose de «voter chaque année au Parlement des objectifs d'immigration par catégorie (immigration économique, familiale, droit d'asile, étudiants)». Le favori des sondages propose également «d'instaurer un système par point pour mieux sélectionner les immigrés professionnels».

- Pour Bruno Le Maire, «le Parlement votera un objectif chiffré du nombre de permis de séjour avec une priorité donnée à une immigration économique choisie en fonction des études et des compétences professionnelles».


● Quel droit d'asile?

- La proposition principale de Nathalie Kosciusko-Morizet consiste à «restaurer le droit d'asile et de le faire respecter». À l'inverse, l'élue parisienne prône «des procédures plus systématiques d'expulsion pour les personnes qui ne relèvent pas du droit d'asile».

- Bruno Le Maire veut réduire «à 6 mois le délai total d'examen des demandes d'asile pour empêcher que les demandeurs d'asile ne s'installent définitivement sur notre territoire». Pour réduire ces délais, «l'Office Français de Protection des Réfugiés et des Apatrides verra ses moyens renforcés», promet le candidat.


● Supprimer l'aide médicale d'État?

- François Fillon annonce que «l'AME, l'aide médicale d'État pour les étrangers, sera supprimée. Les prestations sociales seront réservées aux étrangers résidant régulièrement en France depuis plus de deux ans», ajoute le candidat.

- Nathalie Kosciusko-Morizet propose de «recentrer l'AME autour de trois enjeux, exclusifs de tout autre: les urgences médicales, la prophylaxie, mais aussi les enfants et adolescents».


● Quelle politique européenne?

- François Fillon veut «régler le problème du contrôle des frontières de l'Europe». Pour cela, il appelle à «renégocier le traité de Schengen, tripler les moyens de Frontex et en urgence créer un corps européen de garde-frontières et garde-côtes». Le député de Paris veut aussi que «soit suspendue toute participation à Schengen d'un État qui n'arriverait pas à contrôler les frontières extérieures de Schengen».

- Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite enfin «refonder Schengen en en faisant une véritable politique commune, avec des frontières protégées et défendues, mais aussi des critères communs d'accueil».

- Bruno Le Maire veut «une harmonisation en Europe de la liste des pays sûrs pour parvenir à une liste unique et permanente mais aussi d'accords de collaboration avec les pays de premier asile pour qu'ils acceptent d'organiser chez eux l'accueil des réfugiés».


● Quelle politique internationale?

- François Fillon appelle à la création d'une «coalition internationale associant la Russie et l'Iran pour démanteler l'État Islamique et ses réseaux» afin de mettre fin au flux migratoire venant du Moyen-Orient.

- Jean-Frédéric Poisson suggère «la création, sous la supervision de l'Onu, et avec la participation des pays du Golfe (...) de camps de migrants dans les pays du pourtour méditerranéen», «une véritable alliance des ennemis de Daech» et «des accords de coopération de soutien industriel en contrepartie d'un renforcement du contrôle des flux migratoires» avec les pays africains.


● Droit du sol ou droit du sang?

- Alain Juppé souhaite «réformer le droit du sol, pour conditionner l'acquisition de la nationalité à la régularité du séjour d'au moins l'un des deux parents».

- Jean-Frédéric Poisson veut «faire du droit du sang le mode d'accès privilégié à la nationalité française».

Retour à l'accueil