Le Tadjikistan rase 13000 barbes,et ............

Principe de précaution.

 

                              C'était fin janvier 2016: vous pouvez contrôler. 

Le Tadjikistan rase 13000 barbes, interdit le port du voile et ferme les magasins de vêtements islamiques
 
« 160 magasins vendant des foulards et des vêtements traditionnels musulmans ont également été fermés par la police dans le cadre de ce « combat contre les influences étrangères ».

 

La police du Tadjikistan, pays d’Asie frontalier de l’Afghanistan, a annoncé avoir rasé les barbes de quelque 13 000 Tadjiks et avoir fermé plus de 160 magasins vendant des vêtements traditionnels musulmans, annonce Al Jazeera.

 

Une opération menée dans le  cadre d’un vaste plan visant à combattre le radicalisme et ce que le gouvernement considère comme des « influences étrangères », dans ce pays majoritairement musulman.

 

Les forces de police auraient également convaincu plus de 1700 femmes d’arrêter de porter le foulard, selon Bahrom Sharifzoda, le chef de la police de Khathlon, une région du Sud-ouest du pays.

 

 Le combat du pouvoir laïc du Tadjikistan contre les « traditions indésirables » de son voisin qu’est l’Afghanistan n’est pas nouveau.

 

Les noms « à consonance étrangère » interdit. En septembre 2015, la Cour suprême du Tadjikistan a également interdit le seul parti islamique du pays, le parti de la Renaissance islamique du Tadjikistan.

 

Et la semaine dernière, le Parlement a voté une loi pour interdire les « noms arabes à consonance étrangère » et les mariages entre cousins germains,  loi qui devrait sans surprise être approuvée par le président  Emomali Rahmon, qui s’est déjà engagé dans la promotion de la laïcité et la lutte contre les croyances et les pratiques qu’il voit comme une menace étrangère à la stabilité de son pays.
 
Il est plus difficile de comprendre comment un pays musulman en arrive là.
 
Il est clair que le président du Tadjikistan est conscient de la fragilité de son pays  peuplé de 7,1 millions d’habitants, importante pauvreté et instabilité chronique depuis l’indépendance face à l’Union Soviétique, il y a plus  de 20 ans.

 

Il reste fortement dépendant de la Russie où la majorité des tadjiks travaillent, et il commence à être lui aussi gangréné par les djihadistes, (près de 2000 Tadjiks combattraient en Syrie), qu’il ne veut pas mécontenter Poutine et qu’il est donc plutôt  partisan d’une laïcité à la française et qu’il veut garder la mainmise sur ses ouailles.
 
Les ennemis du pays sont les talibans, les frères musulmans, l’EI, Al Qaïda, capables de mettre un pays sens dessus dessous comme on  le voit en Syrie, entre autres.
 Principe de précaution…
 
 Imaginez la  clique à Hollande décréter que les barbes doivent être  rasées, les magasins de vêtements musulmans fermés, le port du voile interdit, les noms à consonance étrangère interdits… Ce qui n’aurait rien de scandaleux dans un pays non musulman voulant défendre ses  fondamentaux et la laïcité…
   Bien entendu , silence total de nos médias !!!
Retour à l'accueil