groupe Bilderberg, la Trilatérale:c’est eux qui nous gouvernent !
 
François Fillon en 2007 à Philippe de Villiers : "C’est eux – Bilderberg – qui nous gouvernent"
 
Il y a un an, Martial Bild interviewait Philippe de Villiers pour le compte de TV Libertés. Il était question du fonctionnement de l’Union européenne, et plus précisément des lobbies qui la gouvernent... et qui nous gouvernent. 
 
« Ce que j’ai vécu à Bruxelles, il paraît que c’est normal. Il y a 3 000 policy managers [responsables politiques, NDLR], et 30 000 lobbyistes... L’Europe est un être des abysses, ce qu’elle craint, c’est la lumière… C’est une zone grise, on ne sait pas qui achète qui… En fait les commissaires sont des futurs lobbyistes, et les lobbyistes sont des futurs commissaires donc il y a un mélange des genres qui porte à la prise illégale d’intérêts. »
 
Après cette introduction statistique, de Villiers entre dans le vif du sujet. Il relate une réunion qui a eu lieu le 15 mars 2007 précisément...
 
« Avec ma carte je suis rentré, il y avait des nœuds pap’ partout, c’était top, la superclasse invisible, et je reconnais Kissinger. Il y avait Brzeziński, les grands patrons, Anne Lauvergeon, avec des tables très bien achalandées. Ils parlaient entre eux, puis il y a eu les discours…
 
Ce que j’ai compris c’est que c’était la Trilatérale branche Europe, ils étaient 400, et ils disaient “faut détruire les nations”, ils disaient “faut détruire l’homogénéité des nations” – très intéressant – pour pouvoir augmenter les marchés, avoir le marché planétaire de masse, et c’est eux qui ont inventé le mot “gouvernance mondiale”. Ils parlaient de réchauffement climatique : ils disaient que dans les écoles, au lieu de dire aux enfants “sauvez votre pays”, “sauvez votre région”, l’arbre est en face de chez vous, non, “sauvez la planète” ! Et ils parlaient de la nécessité de réunir dans le même combat les deux libéralismes : le libéralisme économique en faisant sauter les frontières, et le libéralisme sociétal.
 
 
Martial Bild : « Ils ont le droit de discuter entre eux, ce sont des chefs d’entreprise, ils l’ont fait au Parlement européen, ce n’est pas forcément un complot. »
 
Philippe de Villiers : « Absolument, c’est pas forcément un complot, ils ont pas besoin de comploter : ils ont le pouvoir. Ce que m’a dit un jour François Fillon. Je lui ai dit un jour mais pourquoi tu vas au groupe Bilderberg – parce qu’il a été agréé au groupe Bilderberg, le même que son ami Alain Juppé l’année d’après. Dans l’Évangile on dit faut pas mettre la lumière sous le boisseau, ça vaut pour la franc-maçonnerie aussi, pourquoi ils se cachent ces gens-là, pourquoi ils se cachent ?
 
Il m’a répondu – incroyable la réponse – il m’a répondu “que veux-tu, c’est eux qui nous gouvernent”. Donc en fait le groupe Bilderberg, la Trilatérale, ça existe. Alors, la différence entre moi et beaucoup d’autres c’est que beaucoup de gens disent “ah, c’est le complot, la conspiration mondiale” ! Non, non : ils ont le pouvoir. Et là ils parlaient de quoi ? C’est pas une conversation, là, ils disaient “voilà les objectifs”.
 
Et parmi les objectifs ce jour-là en 2007 il y avait le fameux traité transatlantique et ce fameux traité transatlantique c’est un traité qui va installer un tribunal arbitral privé permettant aux entreprise multinationale, a-nationales, de traîner les États, de faire condamner les puissances publiques ! C’est un traité dans lequel par exemple les appellations contrôlées, les appellations protégées disparaîtront, et on nous imposera le poulet à l’eau de javel, etc. Donc c’est un traité qui va nous faire découvrir ce qu’est le fameux rêve européen.
 
Le rêve européen n’était pas de construire une nation nouvelle à la place des nations défuntes, défuntes à Maastricht, le rêve européen c’était de livrer un espace sans nations, sans gouvernements, sans démocratie, sans limites territoriales, de le livrer au marché planétaire de masse sous clé américaine, et quand on disait ça, nous les conscrits de Maastricht, des gens comme Seguin, Pasqua, Chevènement et Le Pen, on nous disait “vous êtes de menteurs vous exagérez”. 
En fait on était en dessous de la réalité. »
 
 
 
Retour à l'accueil