Il y a quand même  parmi les prélats de l'Eglise catholique des gens lucides sur l'islam. Le pape François aveuglément islamophile a préféré écarter le cardinal Burke de la curie en le nommant  patron de l'Ordre Souverain de Malte. Une sanction déguisée
Il y a quand même parmi les prélats de l'Eglise catholique des gens lucides sur l'islam. Le pape François aveuglément islamophile a préféré écarter le cardinal Burke de la curie en le nommant patron de l'Ordre Souverain de Malte. Une sanction déguisée

Cardinal Burke : « Une fois majoritaires, les musulmans nous imposeront la charia »

Mgr Raymond Leo Burke, patron de l’Ordre souverain militaire de Malte et membre de la Congrégation pour les causes des Saints, Cardinal du Wisconsin, grand défenseur de la famille traditionnelle a accordé une interview exclusive et politiquement incorrecte au quotidien italien Il Giornale.

En 2016, les Chrétiens sont toujours persécutés

« Dans certaines parties du monde, les Chrétiens sont persécutés et expulsés de leur terre. Et cela se passe dans des pays historiquement importants au point de vue religieux, comme l’Irak, où arriva Abraham, terre des Chaldéens. Mais également dans les pays du nouveau monde, comme dans mon pays (les USA) où existe la tentation de nier aux Chrétiens le droit de suivre leur propre conscience. De s’opposer à l’avortement et autres pratiques médicales, qui conduisent à la mort. Les Chrétiens rencontrent des problèmes non seulement au Moyen Orient , mais également en Occident. »

L’UE, au nom du politiquement correct, ferme souvent les yeux sur les menaces à l’égard des Chrétiens. Qu’en pensez-vous ?

» Il est clair que les musulmans ont comme objectif final la conquête du pouvoir au niveau mondial. L’islam, via la charia – sa loi – doit gouverner le monde et permettre des actes de violence contre les Chrétiens et les infidèles. Mais nous refusons de reconnaître cette réalité et hésitons à défendre la foi chrétienne. »

Vous soutenez donc que nous fermons les yeux ?

« Oui, et je pense que les raisons sont multiples. Nombreuses sont les personnes, qui ne comprennent pas ce qu’est l’islam. Et ils inventent ce slogan, selon lequel nous croyons tous au même Dieu, que nous sommes tous unis par l’amour du prochain, etc. Mais c’est faux.

En outre, les Chrétiens ont négligé une vérité fondamentale : il n’y a qu’un Sauveur du monde : Jésus-Christ. Nous ne devons faire ni du prosélytisme ni imposer le christianisme, mais si nous croyons en Jésus, il est de notre devoir de témoigner. Je pense que ce témoignage n’est plus très fort, même dans les pays, qui autrefois étaient dits chrétiens, comme les nations européennes. »

Vous venez d’écrire un livre “Hope for the world: to unite all things in Christ” qui parle aussi de l’islam. (Espoir pour le monde : unir toutes choses dans le Christ)

« L’islam est une menace dans le sens, que pour le vrai musulman, Allah doit gouverner le monde.

Le Christ dans l’Evangile a dit : « donnez à César, ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. »

A l’opposé, l’islam, qui se base sur la loi du coran, vise à gouverner dans tous les pays où se trouvent les musulmans. Quand ils sont minoritaires, ils ne peuvent insister pour faire appliquer la loi du coran, mais une fois devenus majoritaires, leur devoir de musulman est d’appliquer la charia. Aujourd’hui, il existe de véritables enclaves musulmanes en Europe, où règne de fait la charia. »

Vous vous référez à Molenbeek, aux banlieues françaises, aux zones de non droit en Angleterre et dans les pays scandinaves, aux villages en Bosnie sous la férule de la charia, etc. Ils illustrent la faillite de l’intégration ?

« Il s’agit bien d’un échec total, car nous avons là un Etat dans l’Etat. Le problème réside dans le fait que les musulmans aspirent à l’expansion. Toute l’histoire de la présence islamique en Europe est une tentative de la conquérir. Nous avons célébré le 8 septembre dernier la victoire des Chevaliers de Malte après trois mois de siège par les musulmans en 1565. Malte aurait été le tremplin pour lancer l’assaut contre l’Europe. »

Sur les murs de Syrte, ancien bastion des drapeaux noirs de l’EI en Libye, il y avait des inscriptions sur la conquête islamique de Rome.

« C’est un danger réel. L’islam se réalise dans la conquête. Et quelle est la conquête la plus importante par rapport aux Chrétiens ? ROME »

En Syrie et en Irak, les Chrétiens risquent-ils de disparaître ?

« Très certainement. Il existe un plan pour les éradiquer. Les pays dits chrétiens insistent sur l’égalité du droit à pratiquer toutes les religions, mais dans certaines nations musulmanes il est interdit de construire une église ou de professer sa propre foi en public.»

Devons-nous intervenir militairement contre l’EI ?

« Il faut l’arrêter avec les moyens mis à notre disposition, car il s’agit de criminels de la pire espèce. »

Notre journal a lancé une campagne d’information sur la tragédie actuelle des Chrétiens avec le soutien de ses lecteurs. Qu’en pensez-vous ?

« J’apprécie cette initiative. Le véritable travail des médias consiste à informer, à montrer la réalité des faits, à ne pas occulter la vérité et non à répéter en choeur les choses qui plaisent à la majorité. Les gens n’entendent jamais une voix discordante s’élever de ce chœur. »

L’immigration est-elle une ressource ou un danger ?

« J’ai entendu maintes fois des musulmans, qui expliquaient :

« Ce que nous n’avons pas réussi à faire par les armes comme par le passé, faisons-le aujourd’hui avec la démographie et l’immigration.

La population est en train de changer. Si cela continue de la sorte, des pays européens comme l’Italie seront à majorité musulmane. »

Si tel est le cas, cela signifie-t-il que nous sommes trop faibles ?

« Tout ceci arrive à cause de la corruption de l’Occident. Il n’y a plus suffisamment de familles nombreuses. De manière docile, nous acceptons des pratiques contraires à la loi naturelle, comme l’avortement ou le soi disant mariage entre personnes du même sexe. C’est la preuve que nous ne sommes plus forts dans la foi et devenons dès lors une proie facile pour la conquête musulmane. »

Vous êtes Américain. Vladimir Poutine, le président russe, ex- membre du KGB, est-il une menace ou le dernier défenseur des valeurs traditionnelles ?

« Je suis très satisfait de ses prises de position pour la défense de la vie, de la famille traditionnelle. Nous ne pouvons nier à une personne comme Poutine la conversion. Il est possible qu’il ait compris aujourd’hui, ce qu’il ne comprenait pas il y a 30 ans, au temps du KGB »

Merci Monseigneur !

_______________________________

Nous sommes entrés dans le monde d’ « Alice au pays des merveilles » où tout est inversé. L’Europe, aux mains des technocrates de Bruxelles se suicide et détruit ce qui lui restait de notre civilisation. Elle a perdu la foi chrétienne, son cœur et son âme.

Comme Benoît XVI le rappelait très sagement, le christianisme est le fondement de l’Europe. Si vous détruisez les fondations d’un bâtiment, il s’effondre. Ce à quoi nous assistons actuellement, c’est l’écroulement de l’Occident sous les assauts de l’islam, encouragés par les élites au pouvoir.

Si nos gouvernements avaient réellement à cœur le sort des Européens et les intérêts nationaux, ils proclameraient immédiatement l’urgence démographique et investiraient toutes les ressources disponibles dans la promotion de la natalité européenne, la reconnaissance de la mission de l’Eglise, et la sauvegarde de nos sociétés et de notre civilisation.

Mais à l’opposé, les gouvernements européens favorisant l’invasion de clandestins – jeunes, forts et majoritairement musulmans – condamnant délibérément à mort nos peuples et euthanasient volontairement notre civilisation fondée sur les valeurs judéo-chrétiennes et de culture gréco-romaine.

Quand le commissaire européen Avramópoulos explique qu’il faudrait faire venir 50 millions d’immigrés légaux sur le continent d’ici à 2060, en oubliant les innombrables clandestins et immigrés déjà présents, il demande tout simplement à l’Europe blanche et chrétienne de disparaître !

Le plan Kalergi est ainsi en voie de réalisation. Il était l’un des pères fondateurs de l’Europe et ses idées ont exercé une certaine influence sur les dirigeants de l’UE. Sa vision de l’homme du futur, décrite ci-après, semble influencer la politique d’immigration de l’EU, en provenance d’Afrique et du Moyen Orient: « L’humain du lointain futur sera un métis. Les races et les castes d’aujourd’hui seront victimes du dépassement toujours plus grand de l’espace, du temps et des préjugés. La race du futur, négroïdo-eurasienne, d’apparence semblable à celle de l’Egypte ancienne, remplacera la multiplicité des peuples par une multiplicité des personnalités. En effet d’après les lois de l’héritage, avec la diversité des ancêtres grandit la diversité des descendants, et avec l’uniformité des ancêtres grandit leur uniformité. (extrait de son livre Praktischer Idealismus) »

Le prix européen Coudenhove-Kalergi a été institué en son honneur. Tous les deux ans, il récompense les européistes qui se sont particulièrement distingués dans la poursuite du projet européen (projet de destruction des nations). Angela Merkel l’a reçu en 2010 et Herman van Rompuy en 2012…

Retour à l'accueil