il est interdit de savoir!
il est interdit de savoir!

L’ignorance est le cœur même de l’islam

Comme nous l’avons déjà vu, l’islam est totalement bâti sur le mensonge et se propage par la force du mensonge dans les esprits les plus crédules.

La connaissance, l’instruction, le savoir, sont les plus grands ennemis de l’islam et sont donc fortement combattus pour maintenir les peuples dans la stupidité et la soumission.Il n’est pas question de permettre aux enfants et surtout aux filles, dont les dirigeants islamiques connaissent les capacités d’apprentissage et d’études meilleures que celles des garçons, de faire des études plus que nécessaires pour accomplir leur destin de mère et de souillon au service de leur mari.Il convient aussi de souligner l’immense ignorance de la nature intrinsèque de l’islam de ceux qui le défendent aujourd’hui en occident (par intérêt, par peur ou par stupidité) et ne sont pas musulmans.

On le sait, on l’a vu dans les grandes dictatures, les premiers à être assassinés sont les intellectuels qui peuvent faire de l’ombre aux dictateurs. Un dictateur est généralement un esprit étroit, peu cultivé et essentiellement mû par des émotions et des sentiments de haine, de frustration, de refoulement et de désir de vengeance. Ce ne sont pas des gens intelligents. Mais ils cachent leurs carences intellectuelles derrière leur arrogance, leur mépris et des discours lénifiants et improbables.Mais ils connaissent leurs limites et s’entourent de conseillers qui partagent leurs vues et leurs plans machiavéliques.Oublions l’aspect pseudo religieux de l’islam qui est un pauvre mensonge de plus destiné à faire passer encore mieux tout le reste.

L’islam est et sera toujours uniquement et exclusivement un système idéologique destiné à dominer, écraser et gouverner les peuples par l’intimidation, la peur, les armes et la violence.

Le système est tel qu’il a établi des règles et un dogme dans lequel il est quasiment impossible à un musulman de critiquer ou de discuter l’idéologie et encore plus de la quitter.Les plus grands intellectuels de l’histoire de l’islam, comme Averroès, Avicenne, Ibn Khaldoun et beaucoup d’autres, ont été des lumières de leur époque et ont tenté d’ouvrir les yeux de leurs contemporains et de les inciter à réformer progressivement l’islam.Mais la réponse des dirigeants religieux (et donc politiques) sans nuances a toujours été un rejet de ces tentatives et souvent des persécutions et parfois des assassinats de ces hommes.

L’islam est un système économique qui découle de celui de Muhammad, grand pilleur de caravanes, de villes et de villages.

C’est le vieux truc de celui qui a trouvé plus facile et plus commode de voler le fruit du travail des autres plutôt que de travailler lui-même. Le système s’est étendu largement par l’adhésion de tous les fainéants qui espéraient aussi en des butins considérables aux côtés de Muhammad. Les « conquêtes » de l’islam ne furent que de longues, perpétuelles et nombreuses campagnes de pillages assorties de massacres et d’exterminations des peuples réticents à se laisser dépouiller.Le système était d’autant plus efficace que plus les pillages étaient fructueux et plus Muhammad pouvait agrandir son armée et ainsi de suite…Il est à noter qu’aujourd’hui, que font les musulmans dans notre pays, par exemple ? Et bien ils pillent le fruit de notre travail à travers le produit de nos cotisations URSSAF à la Sécurité Sociale, aux Allocations Familiales et à l’ASSEDIC.

Et croyez-moi, ils en profitent grassement et connaissent leurs droits beaucoup mieux que nous.Sans parler de nos impôts.Le rôle du père et le culte de la personnalité du père sont au centre de l’éducation. Le père est parfait et il est un modèle comme le fut le prophète. La mère, elle, n’a aucune importance et aucune valeur. Dans l’éducation des garçons la femme est un être méprisable et elle n’a droit à aucune considération.Le fils doit donc être digne de son père et lui ressembler. Sinon, son père peut le renier et l’abandonner, voire lui faire honte et le brutaliser. C’est pourquoi les fils sont très angoissés de ce que leur père attend d’eux.Être un bon musulman c’est accepter toutes les inepties que l’on vous enseigne à l’école coranique et plus tard à la mosquée. Il ne faut jamais montrer la moindre réaction de doute, d’interrogation ou de désaccord. Il ne faut jamais poser de questions. Ne pas être d’accord avec ce que dit l’imam peut être la porte ouverte à de nombreuses turpitudes, sanctions et châtiments dont la mort n’est peut-être même pas le plus redouté.

On ne discute pas de la religion et on ne la remet jamais en question ! On n’en parle jamais, sauf à en faire l’apologie et à contribuer soi-même à la diffuser et à la propager autour de soi.

Des tas d’oreilles sont à l’affût, autour de vous, en terre musulmane. Et ces oreilles s’empresseront d’aller faire leur rapport à l’imam ou à la police religieuse si elles pensent que vous êtes un mauvais musulman et un potentiel apostat.D’ailleurs, ces oreilles ont parfois intérêt, elles-mêmes, à se comporter de la sorte pour faire oublier leurs propres petits écarts de conduite…L’islam est donc bien un système totalitaire qui repose en grande partie sur la corruption, la méfiance et la délation.

Le Coran est un livre magique qui contient toutes les réponses à toutes les questions que peut se poser un musulman.

Je l’ai lu (et largement étudié) et j’avoue n’avoir trouvé aucune réponse à aucune question. Mais comme je ne suis pas musulman, que je ne l’ai pas lu en arabe et que je ne suis qu’un sale mécréant, il est possible que certaines subtilités dialectiques aient échappé à ma sagacité…Nous, les mécréants, nous sommes des imbéciles puisque nous avons des centaines de millions de livres et que nous nous posons toujours des millions de questions sur tous les sujets de la vie, alors que le Coran contient toutes les réponses à toutes les questions de l’humanité en un seul livre…Ce qui est admirable…

Anecdotiquement et avec une pincée d’humour, il est bon de noter qu’il existe trois sources au monde qui donnent des réponses à toutes les questions de l’humanité :

– 1 Google.– 2 Le Manuel des Castors Juniors (Mickey).– 3 Le Saint Coran.

– Dans le cas de Google, je n’ai pas tout vérifié, mais Google parle bien du Coran et aussi du Manuel des Castors Juniors.
– Le Manuel des Castors Juniors parle bien de Google et du Coran.
– Quant au Coran, il ne parle ni de Google ni du Manuel des Castors Juniors…
J’en conclus que le Coran ne donne pas au moins deux réponses à la question « Où pourrais-je trouver la réponse à ma question… ? »
Ainsi, le Saint Coran ne donne donc pas toutes les réponses à toutes les questions de l’humanité, contrairement à ce que prétendent les musulmans.

La connaissance est donc une chose qui pose beaucoup de problèmes aux dirigeants de l’islam.
Car la connaissance ouvre les yeux et l’esprit. La connaissance est une lumière, un phare qui guide les pas de l’homme en toutes circonstances et l’aide à affronter les vicissitudes de la vie.La connaissance est ce qui peut nous faire comprendre toutes les choses de la vie et c’est le début de ce qui peut conduire à la vérité.Et la vérité c’est le grand ennemi des dictatures de l’esprit que sont les religions.

L’islam n’est d’ailleurs pas la seule.
Les religions polythéistes, les sectes et mêmes les autres religions monothéistes (judaïsme, christianisme) existent à travers le même filtre d’aliénation mentale du mensonge et de la manipulation des esprits. La croyance reste une simple croyance, c’est-à-dire un doute. Le sujet, le fidèle doit rester dans l’incertitude et doit croire ce que lui dit son gourou et s’en tenir à ça tout en respectant les règles imposées par la doctrine et par le dogme.Les philosophies (comme le bouddhisme) laissent une plus grande place à la réflexion, à la recherche et à l’introspection.La connaissance, l’instruction, le savoir restent des ennemis de la croyance, car la connaissance est l’opposé de la croyance qui est incertitude.Aujourd’hui, au 21ème siècle, la communication et la transmission du savoir sont si puissants, si rapides et si omniprésents que tout le monde, grâce à internet, peut accéder à la connaissance.Des stupidités comme les prétendues sciences islamiques qui affirment que la Terre est plate, qu’elle est fixe, qu’elle ne tourne pas, que le Soleil tourne autour de la Terre, se lève le matin sur ordre d’Allah et se couche le soir dans une source d’eau boueuse ne tiennent pas la route et il faut être vraiment très, très, très naïf pour croire à de telles idioties !!

N’importe quel humain, aujourd’hui, peut observer les phénomènes astronomiques et astrophysiques qui nous entourent en s’en donnant la peine.

Mais les dirigeants de l’islam qui ont leur sinécure à y perdre diront toujours que ce sont les mécréants qui ont tort et qu’ils périront pour leurs mensonges…En effet, l’islam est aujourd’hui figé et piégé depuis trop longtemps dans son propre bourbier intellectuel et spirituel et il ne peut plus se permettre de laisser naître le moindre doute sur son infaillibilité. Car si une chose pouvait être mise en doute, ce serait la voie ouverte à d’autres questions, d’autres doutes et d’autres contradictions et l’islam exploserait.Les religions monothéistes aujourd’hui, avec leurs dieux différents ayant envoyé des prophètes différents avec des messages différents, sont un peu comme ces milliers de petits cultes anciens de toutes les régions du monde qui perdurent encore dans de nombreux pays. Mais la plupart de ces petits cultes locaux ne tentent pas de dominer le monde par la haine et la violence pour en tirer des milliards de dollars et sont généralement plus calmes, doux et pacifiques.La meilleure des choses, aujourd’hui, pour un être humain qui veut être libre et lucide, c’est de rejeter toutes les croyances surnaturelles, les sciences occultes et les théories irrationnelles comme les religions et leurs cortèges pathétiques d’absurdités pitoyables et de se tourner vers la sagesse et la raison la plus élémentaire par les voies de la réflexion, de la recherche, de l’expérimentation et de l’athéisme.

Le fait que des centaines de millions d’humains, dans le passé, par manque de maturité intellectuelle et parce qu’ils ont hérité de connaissances fausses, se soient trompés en se soumettant à toutes ces absurdités, ne signifie pas que leurs descendants ne doivent pas explorer d’autres voies de la connaissance dans la recherche de la vérité en éliminant tout ce qui ne répond à la logique, au rationalisme et à la rigueur de la démarche scientifique.L’homme n’a pas besoin de dieux tous farfelus et différents mais de sagesse, de raison et de bon sens. L’homme a besoin d’apprendre et de comprendre et cela passe par l’étude et l’observation du spectacle du monde.

Alors, l’homme atteindra peut-être un jour un niveau supérieur de sa conscience et de son intelligence qui lui permettra d’accéder à la paix et au bonheur.

Mais pour l’instant il en est très loin et il devra encore beaucoup souffrir et voir mourir ses enfants pour des délires religieux avant que cela soit une réalité.

Laurent Droit

Retour à l'accueil