Que les peuples deviennent des bêtes.
Que les peuples deviennent des bêtes.

N’hésitez pas de voir la vidéo après l'article.Vous serez étonnés par ce qui nous attends.

Les gouvernances mondialistes rêvent de dominer le monde et de jouir sans limite de l’Argent, leur Dieu et addiction ultimes. L’argent virtuel, l’argent casino, ayant trouvé ses limites, elles se réveillent au bord de l’abîme mais bien décidées à ne pas renoncer à leur rêve de pouvoir planétaire, de « gouvernance mondiale » et à leur addiction à la monnaie. Mais comment faire ??
Ah ! Mais c’est bien sûr ! Le monde est composé de dominants et de dominés ! C’est la nature des choses ! Au diable la niaiserie partageuse et l’odieuse culpabilité chrétienne ! Qu’importe le sort des dominés, des faibles, dès lors que l’on se trouve du côté du manche… Mais comment faire pour restaurer ce régime simple, naturel, féodal, régi par la loi du plus fort, dans ces sociétés occidentales dont les peuples prétendent contrôler ceux qui les dirigent ?
L’équation est la suivante : étant donné que l’argent est irréductiblement le fruit du travail des peuples, des dominés et que le dominant a pour objectif d’en accaparer les fruits durablement… Comme les dominés sont infiniment plus nombreux et que leur révolte peut être mortelle pour leurs prédateurs, il faut prendre des précautions…

Voici la recette des « Hautes Autorités » (titre dont se gratifient et se délectent les soixante-huitards – grands contempteurs de l’autorité pendant leur jeunesse…) :
Tout d’abord rendre les dominés idiots, incapables d’élaborer une pensée critique. La propagande et la destruction de l’enseignement public y pourvoient. « Si vous voulez un peuple d’esclaves ne lui donnez pas une éducation de maîtres ». Ajoutez y cette bonne vieille recette impériale « diviser pour régner « : organiser la division des dominés par les conflits ethno-religieux, réputés explosifs (promotion de la « diversité », « discrimination positive », répartition arbitraire en Europe de centaines de milliers de « migrants » musulmans), exacerbation des frustrations, rivalités et hostilités sexuelles (victimisation des « minorités sexuelles », dénégation et désagrégation institutionnelle de la réalité et des normes sexuelles).

Mais mettez quand même sur cette cocotte minute une soupape pour éviter qu’elle vous explose au nez ! pour ce faire, donnez un os à ronger au troupeau des dominés. Un os qui ne coûte pas cher et qui détournera leurs frustrations économiques et sociales vers un dérivatif supposé les combler : la jouissance sexuelle ! Et pour mieux y arriver (pas si simple…) les « gouvernances », dans leur immense générosité, vous offrent la prestation sur un plateau légal : le DROIT À LA JOUISSANCE !

Le droit à la jouissance pour TOUS ! Comme il y avait déjà beaucoup de droits sexuels, il s’agit maintenant de ne discriminer personne. Comprenez : LE DROIT DE JOUIR DES ENFANTS ! Oui, à partir de 10 ans ! Mais que diable pourquoi pas avant … Je m’interroge… L’ayatollah Khomeni – une avant garde de la post-modernité ! – disait que l’on peut même jouir d’une épouse de un an ! Patience, ça viendra…

Où nous constaterons des affinités fondamentales (si l’on peut dire) entre les gouvernances mondialistes et la féodalité islamique et pédophile…
Remarquons au passage la politique du deux poids deux mesures pratiquée par Najat Vallaud Belkacem : elle qui respecte les normes sexuelles de sa culture d’origine au point de porter le voile lors de ses voyages officiels dans son Maroc natal, elle se démène pour démolir les normes et l’identité sexuelle dans la société française : incitation des écoles maternelles à influer sur les jeux des tout-petits (que les garçons soient encouragés à jouer à la poupée la réjouit tout particulièrement) ; promotion du « mariage pour tous » et du « genre » au collège ; elle est aussi signataire de cette « Déclaration internationale des droits sexuels », programme officiel et d’une perversité ahurissante, présenté dans cette vidéo de quelques minutes par Marion Sigaut.

Retour à l'accueil