Patriotes, réveillez vous,comme les Allemands et les hongrois.

Et si les Patriotes Français se réveillaient comme les Allemands et les Hongrois !

Publié le 5 août 2016 - par Gérard Brazon -

Partager

Cruelle absence du drapeau français le 31 juillet à Berlin contre Merkel et l’immigration islamisée nous dit Hildegarde sur son blog. En effet, nous pouvons penser ce que l’on veut des Allemands, de Berlin, de Merkel et que sais-je encore, mais nous sommes bien obligés de constater que c’est en Allemagne que les réactions identitaires sont les plus fortes.

Comment ne pas se souvenir de nos manifestations. Celles de Riposte Laïque, celle en commun avec le SIEL, avec le soutien parfois des identitaires. Nous ne pouvons pas dire que nous avons été une marée humaine, une déferlante, une vague débordante à la manière de celles organisées par les Patriotes allemands. Je m’en souviens pour y avoir participé et en avoir été désolé. Au mieux trois ou peut-être quatre mille manifestants alors que le 31 juillet à Berlin, c’était près de 150 000 patriotes.

Ce n’est pas faute de tenter, d’organiser et d’agir. Riposte Laïque, comme Résistance Républicaine font et agissent. Le plus souvent, ils moulinent dans le vide sidéral d’un peuple de France amorphe, anesthésié, sous l’emprise des « padamalgames » et autres « cépalislam » ! On tue dans les rues de Paris, et de Nice, on égorge un prêtre et en réponse, on ouvre nos églises ! Qui a suggéré l’ouverture des mosquées et la diffusion de prières catholiques pour le salut des victimes dans ces lieux musulmans? Personne ! Et pour cause, c’est interdit en islam d’honorer des « infidèles » !

Des partis politiques nationaux pourraient appeler à manifester et participer, même discrètement. Hormis le SIEL, le Parti de France, l’Action Française, les Identitaires, tous font fi de leurs approches politiques dans le détail pour participer, et c’est tant mieux. J’ai pu voir également quelques militants du FN à titre personnel. Mais où sont les Patriotes de France ? A titre individuel bien sûr, mais au titre d’un parti politique national. Où sont-ils ces patriotes responsables de partis ?

Égarés dans leurs positionnements politiques, idéologiques, leur haine mutuelle et réciproque, leurs ego démesurés. Ils discutent comme les derniers Byzantins du sexe des anges et de la question, essentielle semble-t-il, de savoir qui va profiter de l’événement pour se mettre en valeur ou le fuir pour éviter de se retrouver sous l’éclairage d’une presse gauchiste afin de ne pas être taxé d’islamophobie, et du pendant magique qui est le racisme, comme si l’islam était une race.

Les droites nationales souffrent de ces dirigeants incapables de se retrouver autour d’une table, discrètement, secrètement s’il le faut, pendant une journée, un week-end, une semaine afin de trouver une plate-forme commune, un modus vivendi, un accord a minima qui préserverait leurs discours.

Le Front National ne veut rien savoir en dehors de lui-même. Marine Le Pen accepte la différence politique pour peu qu’elle se place sous sa domination et son autorité. Le Front National est la première force politique patriote de France, la seule en capacité de remporter des victoires et peut-être la mère des victoires, la Présidentielle. Mais le FN refuse d’ouvrir le dialogue d’égal à égal avec des mouvements qui n’ont pas sa puissance et qui lui seraient utiles dans les seconds tours.

Nous savons tous que les patriotes des différents partis nationaux ayant du bon sens et n’ayant pas de candidats aux Présidentielles voteront naturellement pour Marine Le Pen.

Nous savons également que le deuxième tour de la Présidentielle sera plus problématique ! Le risque d’une évaporation des voix patriotes dans l’abstention rancunière, voire imbécile, existe bel et bien. Pire, un vote pour un candidat pseudo patriote de type sarkozyste est une possibilité !

Robert Ménard et ses journées de Béziers ont été un marqueur important mais trop tardif pour influer sur les Présidentielles de 2017. Les législatives, en cas d’échec de Marine Le Pen, seront peut-être l’occasion de prouver localement, que l’initiative de Robert Ménard aura été salutaire. Espérons que dans les mois qui viennent, une plate-forme se constituera !

Je souhaite ardemment que Marine Le Pen soit notre prochaine Présidente. En cas de victoire, les législatives, historiquement, ont toujours vu la victoire du Président nouvellement élu. Par contre, si elle devait perdre au second tour par la lâcheté et l’anti-démocratie gauchiste de Français renégats, placés sous la rubrique « Front Républicain », il faudra que dans toutes les circonscriptions, l’ensemble de tous les partis nationaux fassent le maximum pour influencer et pourquoi pas, devenir une puissante minorité à l’Assemblée Nationale. Cela passera par des relations moins dominatrices et plus confiantes entre le FN et l’ensemble de tous les partis Patriotes.

Mon analyse est sommaire. Je ne suis pas un expert non plus. Mais je reste persuadé que c’est dans l’Union des Droites nationales, celles des patriotes, celle revendiquant l’indépendance et la souveraineté que se trouve le salut de notre pays.

Alors et pour conclure sur Berlin, de même qu’Hildegarde sur son blog, je suis effaré qu’il n’y ait pas eu un seul drapeau français dans cette manifestation. Pourquoi ? Je ne sais pas ! Pour ma part, simple auteur, j’ignorais tout de cette manifestation. Pouvait-il en être autrement ? Je l’ignore ! Qui savait et connaissait l’organisation de cette manifestation? Je ne sais pas ! Ce qui ne m’interdit pas de regretter que notre drapeau national n’ait pas été mêlé à ceux des Allemands, des Belges, des Hongrois et même des Russes. Une occasion manquée assurément. Une occasion que devrait se renouveler à Cologne, à une date qui n’est pas encore fixée. Espérons que notre drapeau national sera présent avec le plus de Français patriotes possibles. Il en va de notre honneur.

Gérard Brazon (Liberté d’Expression)

Patriotes, réveillez vous,comme les Allemands et les hongrois.
Patriotes, réveillez vous,comme les Allemands et les hongrois.
Retour à l'accueil