Ne les mettons pas sur un piédestal sur lequel ils ne sont jamais monté,

Un jour, les 80 % de non-musulmans débarrasseront la planète de l’islam

Bon sang arrêtons de leur donner plus d’importance qu’ils n’en ont. Vous imaginez Algériens et Marocains, Iraniens et Saoudiens, Syriens et Turcs, Irakiens et Iraniens, Koweïtiens et Irakiens, Turcs et Iraniens, Palestiniens et Jordaniens, le Qatar et les Emirats, le Yémen et l’Arabie, les Somaliens, Afghans, Soudanais, Indonésiens, Malais, musulmans chinois et indiens, Bangladais Pakistanais et Africains, laisser au vestiaire leur animosité ancestrale et leurs querelles intestinales pour diriger le monde la main dans la main ?

Les musulmans sont seulement frères pendant la prière et encore dès qu’ils sortent de la mosquée ils redeviennent les ennemis jurés. Je crois qu’on exagère trop leur pouvoir si vraiment ils étaient aussi forts qu’on le croit, leurs pays ne seraient les pitres de la classe humaine et ne constitueraient pas pas pour la plupart les plus grands foyers de conflits au monde.

Et les près de 80% de non-musulmans ne sont pas des pantins et des laquais et qui sont de surcroît majoritairement islamo-incompatibles à ce que je sache, un jour ils sortiront de leur silence pour éradiquer l’engeance islamique.

Jamais depuis que ce virus létal a vu le jour dans cette terre maudite d’Arabie inoculé dans le corps de l’humanité par le plus grand empoisonneur de tous les temps du nom de Mahomet, ses sectateurs-propagateurs de son poison n’ont formé un bloc homogène soudé comme les doigts d’une main, ils ne font que s’abreuver de la haine d’eux-mêmes et s’enivrer de leur propre sang qui est leur seule raison d’être et de vivre. L’Algérie, un pays qui manque quasiment de tout préfère se surarmer non pour partir à la conquête de l’Occident, alors qu’il a été incapable de sécuriser ses frontières avec le Mali, mais tout simplement pour intimider son voisin marocain.

Les fossés de la discorde entre eux sont encore plus profonds qu’entre eux et les non-musulmans.

Ne les mettons pas sur un piédestal sur lequel ils ne sont jamais monté, et ne faisons de tocards des champions olympiques.

Ils se sont surtout mis d’accord entre eux pour s’étriper jusqu’à la nuit des temps.
Ce n’est pas pour autant non plus qu’il faut minimiser leurs capacités de nuisance.
Ils peuvent faire autant de dégâts que des nuées de sauterelles dévastatrices.
Il suffit de regarder l’exemple de certains musulmans de France plutôt que s’inspirer de l’exemple des Chinois et des Hindous pour assurer leur prospérité économique, ils préfèrent comme à Aubervilliers jouer aux bandits des quatre chemins dans la pure tradition mahométane.

Le réveil sonnera un jour où l’autre et celui qui ne fait que semer le vent de la terreur depuis 1437 ans finira par récolter la tempête de la mort.

Salem Ben Ammar

Retour à l'accueil