la trahison de Valls et des siens, face à l’islam

Par un nouvel acte fondateur d’authentique Résistance, le général Antoine Martinez somme le pouvoir socialiste de ne pas financer l’islam. Après une lettre ouverte à Hollande, la création des Volontaires Pour la France, le militaire (2S) s’est adressé à Valls dans des termes sans équivoque. Retour sur cette missive et sa conclusion :

« … L’heure est grave et les années qui viennent seront de toutes façons difficiles et douloureuses. Alors, que nos responsables politiques ne perdent plus de temps et s’attellent à la mise en œuvre d’un véritable plan de sauvegarde de la France et de la Nation ! Car face à une situation qui se détériore de jour en jour, vous ne pourrez pas vous soustraire à ce dilemme : le sursaut ou le suicide. En refusant le sursaut vous choisiriez le suicide, votre suicide politique qui ne serait qu’anecdotique s’il n’entraînait pas, en fait, le suicide de la France. Il ne resterait plus alors au peuple que deux solutions : la révolte ou la soumission, dans les deux cas des larmes et du sang. Pour ma part, mon choix est fait : je ne me soumettrai jamais… »

http://ripostelaique.com/m-valls-pourquoi-vouloir-promouvoir-lislam-une-culture-qui-veut-notre-mort.html

Si force est de constater que, sauf secret pour l’instant, le général est bien seul parmi les officiers généraux à rendre public son crédo, il est fort à parier que de nombreux patriotes se retrouvent dans ses propos réitérés. Comme en témoigne déjà l’intérêt porté à l’organisation qu’il vient de co-fonder avec Yvan Blot.

http://www.volontaires-france.fr

Que l’on se rassure davantage encore, car dans les propos du général, on mesure toute sa détermination ultime : « Pour ma part, mon choix est fait : je ne me soumettrai jamais… »

Et que dire de l’objectif de l’opération RENDEZ-NOUS NOS FRONTIERESconsistant : «à recueillir au moins 500 000 signatures de soutiens et à organiser une manifestation d’envergure nationale afin de faire entendre notre voix lors des échéances électorales où le thème sera de toute évidence au centre des débats. »

Lorsque l’on sait que 200 000 hommes parmi les signataires pourraient constituer une véritable armée, on se prend à rêver que d’aucuns seraient bien contents de la trouver lorsque viendra le moment d’aller chercher l’imam de Brest et consorts, autrement qu’avec de la littérature.

http://ripostelaique.com/hollande-va-devoyer-garde-nationale.html

http://ripostelaique.com/expulser-etrangers-delinquants-mettre-fin-a-double-nationalite.html

http://ripostelaique.com/lorsque-letat-trahit-la-nation.html

Récupérer les milliers d’armes entreposées en fouillant dans les immeubles chaque appartement, chaque cave, chaque garage, chaque véhicule.

Extraits des propos recueillis par Pierre Cassen auprès du général Martinez le 20 décembre 2015

« … L’état d’urgence était l’occasion de frapper très fort et tout de suite sur la mouvance islamiste sur tout notre territoire. Pour ma part, je m’attendais à l’arrestation de quatre à cinq mille personnes, à la fermeture immédiate et définitive d’une centaine de mosquées salafistes, de leurs écoles coraniques et à l’expulsion de leur imam, à l’expulsion d’individus étrangers répertoriés pour leur appartenance à des groupes islamistes ou ayant tenu des propos radicaux, au bouclage pendant plusieurs jours de cités bien connues, le temps nécessaire pour récupérer les milliers d’armes entreposées en fouillant dans les immeubles chaque appartement, chaque cave, chaque garage, chaque véhicule. Vous pouvez constater qu’on est loin de cela car les actions menées par nos forces de police et de sécurité, qui ne font qu’exécuter les ordres donnés par le politique, ne sont pas très différentes de celles qui ont été menées après les attentats du mois de janvier dernier, mais sans état d’urgence. Il y a donc un fossé entre le discours tenu par nos gouvernants et leurs actes… ».

http://ripostelaique.com/il-faut-des-mesures-radicales-de-desislamisation-de-notre-pays.html

Aujourd’hui, le général Martinez se fait encore plus précis à l’adresse de l’islamo-collabo Valls : « …Quel pacte voulez-vous passer avec ceux qui rejettent nos valeurs, nos traditions, nos modes de vie, avec ceux qui rejettent nos lois et veulent imposer les leurs ? Un pacte avec le diable ? Pourquoi pas un traité qui abandonnerait à ceux encore minoritaires tous les droits quand on sait – mais peut-être ne le savez-vous pas – que dans les pays où ils sont majoritaires ils n’accordent aucun droit aux minorités ? Il ne s’agit pas de passer un pacte. Ce serait signer un aveu de faiblesse compris comme l’acceptation de la dhimmitude, c’est à dire de la soumission. Il s’agit au contraire, et il serait grand temps, de soumettre l’islam en France à nos règles et de lui poser nos conditions. Et ceux qui ne les acceptent pas doivent partir. Au besoin, il faudra même les expulser… ».

Avec pertes et fracas, à n’en pas douter, peut-on ajouter.

Car, aujourd’hui, il ne suffit plus de rabâcher le constat des lieux publics plein d’accoutrements vestimentaires ostentatoires de ralliement à l’islam, ni de répéter à l’envi les exemples quotidiens insupportables du mal vivre-ensemble. Litanie trop souvent reprise, y compris dans les sites de réinfo et leurs commentaires. Il s’agit de mettre au premier plan le droit au port d’armes des patriotes volontaires soucieux de défendre leur famille et d’armer une Légion de Volontaires Français contre l’Islamisation de la France. Avant 2017.

Un réflexe de survie en forme d’ultime avertissement que je crois déceler dans :« … Alors, que nos responsables politiques ne perdent plus de temps et s’attellent à la mise en œuvre d’un véritable plan de sauvegarde de la France et de la Nation ! Car face à une situation qui se détériore de jour en jour, vous ne pourrez pas vous soustraire à ce dilemme : le sursaut ou le suicide. En refusant le sursaut vous choisiriez le suicide, votre suicide politique qui ne serait qu’anecdotique s’il n’entraînait pas, en fait, le suicide de la France. Il ne resterait plus alors au peuple que deux solutions : la révolte ou la soumission, dans les deux cas des larmes et du sang…. »

Valls a si bien compris le message de la lettre ouverte envoyée par Antoine Martinez qu’il s’est rendu ventre à terre à l’école de gendarmerie de Montluçon pour relayer la présentation du format de la garde nationale décidée par Hollande (sans même attendre la ratification parlementaire). La PQR (Presse Quotidienne Régionale) a évidement relayé abondamment la visite très protégée de Valls (voir l’article de La Montagne ici).

Le premier ministre y a notamment récité les chiffres fantasmagoriques de la supercherie élyséenne.

http://ripostelaique.com/hollande-va-devoyer-garde-nationale.html

Jacques Chassaing

la trahison de Valls et des siens, face à l’islam
la trahison de Valls et des siens, face à l’islam
Retour à l'accueil