Marwan Barghouti
Marwan Barghouti

Le maire d’Aubervilliers a fait citoyen d’honneur un terroriste, envoyant ainsi un message explicite aux candidats djihadistes de sa ville : tuez des juifs et nous vous honorerons.

Comme de nombreuses villes communistes, Aubervilliers a choisi le terrorisme. Pourtant le tribunal administratif a annulé, le 7 juillet dernier, la délibération du conseil municipal d’Aubervilliers qui élevait au rang de citoyen d’honneur de la ville le terroriste arabe palestinien Marwan Barghouti. Depuis 2002, Barghouti purge sa peine dans une prison de haute sécurité israélienne. Il a été condamné à la perpétuité pour le meurtre de cinq civils israéliens, et son implication dans quatre attentats terroristes.

L’ambassadrice d’Israël en France, Aliza Bin-Noun, s’est déclarée jeudi « profondément choquée et inquiète » des initiatives de certaines municipalités françaises déclarant « citoyen d’honneur » Marwan Barghouti, figure de la cause palestinienne condamné à la prison à vie en Israël pour terrorisme.

Dans une lettre ouverte communiquée à l’AFP — et étrangement très peu reprise par des médias qui eux aussi aiment les terroristes qui tuent des juifs, Mme Bin-Noun dénonce « les nombreuses campagnes visant à glorifier le terroriste palestinien Marwan Barghouti ».

« Cerveau des attentats de la Seconde Intifada en tant que chef du Tanzim, le groupe armé du Fatah, et des Brigades des Martyrs al-Aqsa, Marwan Barghouti est, de fait, responsable de la mort tragique de centaines de civils, israéliens comme étrangers », écrit-elle.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« A l’heure où la France, Israël, ainsi que d’autres Etats de droit sont engagés contre ce même terrorisme aveugle et luttent contre la haine et la barbarie, les soutiens tricolores de Barghouti veulent le blanchir, l’innocenter, le déresponsabiliser de ses actes », accuse-t-elle, estimant que ces élus « se rendent coupables d’apologie du terrorisme ».

Le mot est lâché, mais une nuance a échappé à l’ambassadrice : le Maire d’Aubervilliers ne fait pas l’apologie du terrorisme, mais d’un terrorisme : contre les juifs. Le terrorisme contre les Français, il le dénonce.

Il a été élevé au rang de citoyen d’honneur par une vingtaine de communes principalement communistes, parce que les communistes ont le sang de 100 millions de morts sur les mains, et ils ne sont pas à quelques milliers près.

Et puis, ils ont un électorat musulman assez stupide pour se laisser courtiser par des gestes de ce genre.

Ce faisant, les djihadistes, eux, ne font pas la différence entre juifs et non-juifs, et honorer un des leurs favorise la production de terroristes sur le sol français.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean Vercors pour Dreuz.info.

Retour à l'accueil