Les islamistes tuent les nôtres, les collabos ciblent le FN

Les islamistes tuent les nôtres, les collabos ciblent le FN

L’histoire est en train de s’accélérer. Tout ce que nous avions prévu depuis plusieurs années est en train de se réaliser. Parce qu’ils sont des disciples d’Allah, et qu’ils pensent que le rapport de forces leur est de plus en plus en favorable, les musulmans « radicaux » nous tuent, de plus en plus régulièrement, nous les infidèles.

On n’en est plus aux crimes sordides de racailles, égorgeant des Gaulois pour une simple histoire de cigarettes, ou ce que les relativistes professionnels appelaient « un mauvais regard », histoire de mélanger coupables et victimes. On n’en est plus aux émeutes récurrentes, comme celles de Beaumont-sur-Oise, qui se produisent depuis quarante ans, à chaque fois qu’une racaille trouve la mort en cherchant à échapper aux forces de l’ordre. On n’est en plus aux revendications religieuses (mosquées, voiles, halal). Cela existe encore, mais on est passé à une vitesse supérieure : les crimes de masse, aveugles, afin de semer la terreur chez ceux qui n’ont pas encore accepté les lois de la charia.

En une année et demie, on est passé de Charlie Hebdo à Hervé Cornara, au Bataclan, à Bruxelles, à Nice et ce vendredi à Munich (même s’ils tentent de noyer le poisson en nous faisant le coup de Breivik). Cela sont des crêtes de tueries. On a frôlé la catastrophe grâce au courage de la regrettée Aurélie Chatelain, à Villejuif, à celui de deux Américains et du Britannique dans le train Amsterdam-Paris. Et puis, il y a le quotidien, en France. Il y a un an et demi, à Dijon, un musulman fonçait avec sa voiture dans la foule et écrasait onze personnes. Le procureur, Marie-Christine Parrare, essaie depuis par tous les moyens de le faire passer pour fou, alors qu’il tient des propos parfaitement cohérents pour un islamiste, en prison, contre les juifs, les Français et les homosexuels. Le scenario se répète, dans les Deux-Alpes, quand un musulman de Limay, marocain, qui ne bosse pas depuis neuf ans, poignarde, dans un centre de vacances, une mère de famille et ses trois filles, accusées d’être trop légèrement vêtues. A chaque fois, les autorités font tout pour disculper l’islam. Que dire des crimes musulmans, racistes, qui sont en train de se multiplier, aux Etats-Unis ? Que dire de l’attaque à coups de hache, dans un train allemand, qui a suivi les viols de masse de Cologne, et précédé les assassinats de Munich ? Ils sont à chaque fois l’oeuvre d’adeptes de la religion d’amour, de tolérance et de paix.

Il y a à présent un fait nouveau. Les premiers crimes de masse, comme celui de Merah, Kouachi ou Abdeslam, étaient le fait d’individus repérés par les forces de l’ordre et la justice, et scandaleusement laissés en liberté. Les nouveaux assassins ne sont absolument pas connus par les autorités, et possèdent très souvent la double nationalité. Cela signifie, comme l’écrivait Maxime Lepante au lendemain du Bataclan, que le pire est à venir, et que dix millions de musulmans (l’épouvantable vrai chiffre) peuvent, à tout moment, passer à l’action.

http://ripostelaique.com/attentats-musulmans-le-pire-est-a-venir.html

Ils nous ont vanté l’immigration chance pour la France, ils nous ont chanté l’islam religion d’amour et de paix, ils nous ont promu la double nationalité et la société multiculturelle. Cela est en train de se terminer en boucherie, dont pour l’instant les seules victimes sont les nôtres, qui tombent par centaines, avant que les victimes ne se comptent en milliers, voire en dizaines de milliers.

Devant leur défaite idéologique, se livrent-ils à la moindre auto-critique ? Prennent-ils des dispositions pour protéger les Français ? L’intervention du député des Républicains, Yves Nicolin, est accablante pour les socialauds.

Alors, ils jouent leur dernière carte, eux et leurs satellites complices : taper sur le Front national, la seule alternative qui reste au peuple français, en l’amalgamant, de manière grotesque, à Daech. L’escroquerie sémantique est la suivante : Daech voudrait séparer les Français des musulmans, dont 99 % seraient laïques et républicains, et le Front national aurait les mêmes objectifs. Donc, selon eux, le principal problème serait le FN.

http://www.ojim.fr/la-derniere-cartouche-de-la-propagande-mediatique-daech-et-fn-meme-combat/

Ainsi, se lançant dans des parallèles crapuleux de type stalinien, ils accusent le seul parti qui, comme le disait le blogueur algérien Aldo Stérone, « propose de remonter le pantalon des Français », de diviser notre peuple, sous le prétexte qu’il refuse que des nouveaux venus, imposés aux Français sans consultation, ne tuent et n’agressent impunément les nôtres, en voulant par ailleurs nous faire adopter leurs moeurs rétrogrades et barbares.

Tout l’appareil d’Etat est mobilisé, avec un seul objectif : tout faire pour éviter une véritable alternative en 2017, en France. Ils ont dû tricher pour éviter la défaite en Autriche, ils cherchent toutes les combines pour violer le vote des Anglais sur le Brexit, et ils tremblent devant une possible (moi je dis probable) victoire de Trump aux Etats-Unis. En France, politicards, journaleux, patronat, syndicats, experts, artistes, sociologues du système, antiracistes et gauchistes se voient demander de mouiller le maillot, pour sauver la boutique… et leurs privilèges.

Seul problème pour eux, il va être de plus en plus difficile, devant la multiplication des attentats, à ceux qui protègent honteusement les assassins, de ne pas avoir des comptes à rendre au peuple de France. La bronca qui a accueilli le Premier Ministre à Nice confirme l’ampleur du rejet que suscite ce régime. Cazeneuve a été obligé de mentir comme un arracheur de dents pour cacher sa faillite à Nice. Ce dernier attentat a marqué une nouvelle étape, et les prochaines tueries, hélas inévitables, pourraient sonner, plus vite qu’en 2017, le glas de ce gouvernement de traîtres et d’islamo-collabos.

En attendant n’en déplaisent aux faussaires de l’Histoire, et aux timorés du camp patriotique, les situations exceptionnelles réclament des mesures exceptionnelles, non pas contre le FN, comme Mélenchon et les gauchistes rêvent de le faire, en service commandé, mais contre l’islam.

C’est fort simple : interdiction de ce dogme sur le territoire français, fermeture de toutes les mosquées, interdiction du voile, fermeture des boucheries halal, expulsions massives des adeptes de la charia, suppression de la double nationalité et de toutes les aides sociales, et exécutions préventives des radicalisés, y compris ceux qui, partis en Syrie veulent revenir en France, avec l’accord de Hollande-Valls-Cazeneuve.

Cela s’appelle, messieurs les collabos, faire la guerre à ceux qui nous la font…

Les islamistes tuent les nôtres, les collabos ciblent le FN
Retour à l'accueil