Hongrie : la campagne pour le référendum anti–migrants est lancée

Voici une campagne qui va hérisser les poils des « humanistes » pro-migrants, pro-Eurabia, pro melting-pot, pro-génocide des peuples européens, et réjouir les patriotes, islamolucides, et défenseurs de la nation, de l’Europe de culture gréco-romaine aux racines et valeurs judéo-chrétiennes.

N’en déplaise aux négationnistes de notre histoire, qui s’évertuent à nous démontrer que les racines de l’Europe sont aussi musulmanes en se référant à la bataille de Poitiers, à la conquête arabo-musulmane de l’Espagne et au siège de Vienne par les Ottomans…

Rappelons à ce propos une déclaration, en date du 09 novembre 2003, de l’ancien président Jacques Chirac :

« Les racines de l’Europe sont autant musulmanes que chrétiennes. »

Or le 19 juin 1991, à Orléans, le candidat Chirac s’exprimait d’une manière tout à fait différente au cours d’un dîner-débat du RPR :

« Notre problème, ce n’est pas les étrangers, c’est qu’il y a overdose. C’est peut-être vrai qu’il n’y a pas plus d’étrangers qu’avant la guerre, mais ils ne sont pas les mêmes et cela fait une différence.

Il est certain que d’avoir des Espagnols, des Polonais et des Portugais travaillant chez nous, cela pose moins de problèmes que d’avoir des musulmans ou des Noirs (…)

Comment voulez-vous que le travailleur français, qui habite à la Goutte d’Or, où je me promenais avec Alain Juppé il y a trois ou quatre jours, qui travaille avec sa femme et qui, ensemble, gagnent environ 15 000 francs, et qui voit sur le palier à côté de son HLM, entassée, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses, et une vingtaine de gosses, et qui gagne 50 000 francs de prestations sociales, sans naturellement travailler !

Si vous ajoutez à cela le bruit et l’odeur, eh bien le travailleur français sur le palier devient fou. Et il faut le comprendre, si vous y étiez, vous auriez la même réaction. Et ce n’est pas être raciste que de dire cela. » (extraits)

Imaginez le tollé qu’un tel discours pourtant réaliste provoquerait aujourd’hui, l’avalanche d’indignations, la pluie d’excuses des bien — pensants, si altruistes envers les autres, si méprisants et égoïstes envers les nôtres !

Les dirigeants européens s’imaginent naïvement pouvoir vaincre l’idéologie islamique en la démocratisant au contact de l’Occident. Il n’y a rien de plus illusoire. Il suffit de lire le coran, parole incréée d’Allah, pour s’en persuader. Leur prétendue vision « humaniste » et « universaliste » de l’Europe justifie à leurs yeux leur politique génocidaire des peuples européens.

Le fait d’avoir refusé d’inscrire dans le préambule de la Constitution européenne les racines judéo-chrétiennes de l’Europe fut une gravissime erreur, mais non surprenante de la part d’une organisation toute dévouée au projet Eurabia, qui s’emploie, contre vents et marées, à faire entrer la Turquie islamisée d’Erdogan dans l’UE et à ouvrir les portes de l’Europe à des millions de migrants majoritairement musulmans.

Contre cette déferlante migratoire massive, un petit pays, la Hongrie, ose affronter le géant de Bruxelles, s’opposer à son plan destructeur de nos racines, de notre identité, de notre histoire et prendre la défense de son peuple, de ses femmes, de ses enfants.

Le gouvernement hongrois a décidé d’organiser le 2 octobre prochain un référendum sur l’immigration et les quotas imposés par l’UE aux Etats membres.

L’argument, donné par Viktor Orban pour justifier le référendum suscite évidemment l’ire de la Commission européenne, dont la vocation à détruire l’Europe des nations n’est plus un mystère.

« Nous ne pouvons pas décider d’ignorer la volonté du peuple pour des choix qui changeraient leur vie et détermineraient la vie des générations à venir, puisque les quotas modifieront les profils ethniques, culturels et religieux de la Hongrie et de l’Europe. Ces quotas violent le droit européen. »

Faisant fi des indignations, critiques et insultes des bien-pensants de l’UE, tous de grands démocrates, la campagne vient d’être lancée.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Les slogans, présentés sur le site internet du gouvernement, seront relayés prochainement sur des affiches, dans la presse écrite, dans des spots télévisés, à la radio et sur le Net.

Légendes :
« Le saviez-vous ? Les abus contre les femmes ont augmenté de manière exponentielle depuis le début de la vague migratoire en Europe » ;

« Le saviez-vous ? Les attentats de Paris ont été commis par des migrants ? (deux des massacreurs s’étaient infiltrés parmi le flot de réfugiés syriens et irakiens en 2015)

« Le saviez-vous ? Plus de 300 personnes sont mortes en Europe depuis le début de la vague migratoire » ;

« Le saviez-vous ? Bruxelles veut que nous recevions un nombre de migrants équivalant à la taille d’une ville » ;

« Le saviez-vous ? Rien que de Libye, un million de réfugiés attendent de venir en Europe ».

A quand un référendum similaire dans nos pays ? Ne rêvons pas !

Ils craignent trop la réponse, nos chers dirigeants pro-Eurabia !

Et nous continuerons à accueillir des gens venus d’ailleurs, qui souffrent de problèmes psychologiques, neurologiques et de traumatismes divers… liés en grande partie à une certaine idéologie religieuse — mais chut — le reconnaître serait de l’islamophobie, crime contre l’humanité, dixit le nouvel Hitler d’Ankara.

A chaque attentat commis par des musulmans, à chaque agression violente perpétrée au nom d’Allah Akbar, les auteurs de ces actes criminels sont tous, comme par hasard, psychologiquement perturbés. Et les experts, politiques, journalistes, procureurs et autres responsables ne se posent jamais aucune question.

Etrange !

Retour à l'accueil