Nous avons toléré une Eurabia fondée sur la charia»

Bat Ye’Or: «Nous avons toléré une Eurabia fondée sur la charia»

Publié par Rosaly le 23 mars 2016

Depuis des années, Madame Bat Ye’Or nous met en garde par ses écrits. Elle dénonce avec raison l’invasion de nos pays.

Les gouvernements ont fermé les yeux

Les gouvernements ont bien fermés les yeux, à croire qu’ils se sont fait coudre les paupières pour être certains de ne rien voir et pouvoir ainsi continuer à vivre dans leur déni maladif de la réalité.

On pourrait leur dédier cette superbe maxime de Sébastien-Roch Nicholas de Chamfort, quelque peu actualisée :

« En (France) Occident, on laisse en repos ceux qui mettent le feu, et l’on persécute ceux qui sonnent le tocsin. »

Les écrits de Madame Bat Ye’Or, décriés par les moralistes de la bien-pensance, blancs comme neige, parlent de sujets qui ne relèvent en rien de la science-fiction mais bien d’une dramatique réalité : du déclin du Christianisme sous l’islam à Eurabia, de l’inéluctable islamisation de l’Europe au califat universel.

Suite aux attentats de Bruxelles, Eleonora Barbieri (Il Giornale.it) a contacté Madame Bat Ye’Or, en Suisse, pour lui poser quelques questions.

Ci-après, l’interview, traduite par l’auteur de ces lignes.

Quand vous avez vu ce qui s’est passé à Bruxelles, qu’avez-vous pensé ?

« Qu’il n’y avait rien de nouveau. Je sais que nous sommes en guerre depuis plusieurs années. Depuis quand ? Depuis la fin des années soixante, quand les premières attaques terroristes des Palestiniens obligèrent les pays européens à adopter une politique anti-israélienne. Déjà à l’époque, il y avait une guerre terroriste contre l’Europe. »

Et comment a réagi l’Europe ?

« Au lieu de combattre le terrorisme jihadiste, l’Europe s’est soumise et a initié une politique anti-israélienne. Mais non seulement cela, elle a aussi occulté la véritable raison de la guerre contre Israël et l’Europe. »

C’est-à-dire ?

« L’idéologie jihadiste, qui existe depuis le VIIe siècle, a toujours été la force motrice de la guerre contre les nations chrétiennes de l’époque. Et cette idéologie, jamais dénoncée, continue. »

Elle n’a jamais été combattue ?

« Non ! Elle a toujours été occultée : il était interdit de parler du jihad, Il fallait répandre l’idée que la seule cause du terrorisme était Israël. Tous ces mensonges, crées et imposés aux peuples européens, sont responsables de la situation actuelle. »

Et maintenant, que pouvons-nous faire ?

« La France n’a commencé à parler du jihad, que l’année dernière et cela, pour la simple raison que les Français, comme les autres peuples, se rebellent contre cette politique. Ils s’aperçoivent que tout ce qui a été dit via la propagande sur la tolérance de l’islam, est faux. Dès lors, l’UE est obligée aujourd’hui de reconnaître le problème du jihad sur le continent. »

Mais jusqu’où, allons-nous aller ?

« Si l’Europe continue sa politique de soumission aux demandes des terroristes, alors la situation s’aggravera. Et à la fin, les peuples européens seront comme les Chrétiens en Egypte, en Syrie, au Liban et en Irak : des dhimmis soumis à l’islam et à la charia. »

Aucune autre possibilité ?

« Que les gouvernements européens changent de politique et disent la vérité. Mais je ne vois rien venir … L’Europe est faible, elle aurait dû agir il y a plusieurs années. »

Aujourd’hui, les terroristes sont dans nos villes, comme le montrent les images de Molenbeek assiégée.

« Bien sûr, mais qui les a fait entrer ? Nos gouvernements, car ils ont refusé de voir la réalité du jihadisme. En outre, ils font la guerre à quiconque s’y oppose et écrit sur le jihadisme et le terrorisme : il n’y a plus de liberté de paroles, on ne peut plus rien dire, car les jihadistes sont protégés par nos propres gouvernements. »

L’Europe s’islamise ?

« C’est le destin qu’elle semble suivre de manière délibérée, abandonnant les valeurs judéo-chrétiennes qui sont son socle, acceptant les idées musulmanes, encourageant l’immigration, les écoles islamiques et la haine d’Israël. Une attitude suicidaire ! Car, après tout cela, que va-t-il rester ? L’islamisme. Mais il y a un autre problème. »

Lequel ?

« Au lieu de soutenir et de s’allier à des mouvements plus radicaux qu’elle craignait, l’Europe aurait dû supporter les musulmans qui ont le courage de dire la vérité. »

A qui vous référez-vous ?

« Il existe de nombreux musulmans courageux, qui veulent vivre au XXIe siècle et non au VIIe siècle, mais nous ne les avons jamais aidé. Il est nécessaire d’avoir une politique à long terme contre l’islamisme, qui prévoit la réconciliation avec le monde musulman. »

Comment ?

« Pour y arriver, nous devons éliminer l’idéologie jihadiste. C’est ce que veulent aussi les musulmans qui sont eux-mêmes prisonniers de cette idéologie, de la charia et de cette haine. »

Merci Madame.

Si l’Europe veut survivre libre, elle doit faire tomber l’establishment politique et médiatique. Cela peut se faire pacifiquement, démocratiquement, mais très rapidement.

Si l’Europe veut survivre libre, elle a besoin de gouvernements qui reconnaissent que les flux de « réfugiés » musulmans qui déferlent sur ses pays amènent également un grand nombre d’assassins jihadistes, dont le seul but est de tuer leurs citoyens et détruire leurs sociétés.

Des gouvernements qui aient le courage de se lever et de dire « STOP » à l’afflux de migrants et les renvoyer.

L’Arabie saoudite dispose de dizaines de milliers de tentes, équipées d’air conditionné pour les pèlerins du hajj et pas un seul réfugié musulman. Pourquoi ? L’Arabie saoudite craint la présence de terroristes jihadistes parmi les réfugiés. Dès lors, elle se protège et nous laisse accueillir ses frères en Allah.

Si l’Arabie saoudite veut se protéger contre le terrorisme islamique, qu’elle finance par ailleurs en Occident, pourquoi l’Europe refuse-t-elle de le faire ?

Au nom de ses valeurs européennes, dont elle se gargarise, mais qui ne représentent rien aux yeux des musulmans, si ce n’est le moyen de nous envahir et de nous islamiser.

Au nom de ces valeurs européennes auxquelles l’UE est prête à sacrifier les peuples européens pour accueillir en bonne conscience d’autres peuples, aux valeurs fondamentalement opposées à celles que l’UE se flatte de respecter.

« Echange peuples respectueux des valeurs européennes, contre peuples dont les seules valeurs sont celles de la charia, la loi d’Allah » : voilà le deal de l’UE avec le monde musulman, pour suicider ses propres peuples au nom de ses sacrosaintes valeurs européennes.

L’islam nous a déclaré la guerre : nous sommes en guerre, une guerre, qui décidera si l’Europe vivra libre ou esclave.

Les élites politiques et médiatiques nous invitent à vivre en esclavage. Elles doivent être répudiées. Il y va de notre survie et nous ne pouvons continuer à approuver leur propre aveuglement, ni leur vision utopiste de l’avenir.

Ceux qui luttent pour survivre ne peuvent se permettre d’être irréalistes. Il y a certainement en Europe des femmes, des hommes, conscients de la nature et de l’ampleur de la guerre en cours, des gens capables de diriger et de dire la vérité. Il est temps pour eux de prendre pacifiquement le pouvoir, avant qu’il ne soit trop tard, car il sera bientôt trop tard.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Retour à l'accueil