La démocratie ? La république ? Mon œil !

La démocratie ? La république ? Mon œil !

-de vrais et résolus fossoyeurs de la République ! OUI!

-une lutte des élus pour préserver encore un peu le bénéfice de leurs douillettes sinécures ?OUI!

Quel spectacle honteux que celui qui se joue aujourd’hui dans notre pays à l’occasion des élections régionales ! Et dire que les mots « démocratie » et « république », tous ces hypocrites qui dans les medias tiennent le haut du pavé, on les leur voit constamment à la bouche, qu’à longueur de journées ils osent s’en gargariser sans la moindre pudeur !

Mais où est la démocratie quand, en Picardie et en Provence, les partis du système, un système pourtant très largement disqualifié pour avoir mené la France jusqu’à la situation catastrophique qu’elle connait aujourd’hui (sur le plan économique et social, un effondrement total, auquel est venu récemment s’ajouter l’éclosion sanglante d’un terrorisme de masse dont on n’est pas près de voir la fin), et bien les partis de ce système disqualifié et à bout de souffle, les amis de MM. Hollande et Sarkozy, passant outre sur ce qui malgré tout les sépare encore, décident de s’arranger entre eux au moyen de sales petites combines afin de priver le peuple votant de ceux des candidats pour qui, au 1er tour des Régionales, il avait voté en priorité, les candidats patriotes à qui ce peuple avait, de façon extrêmement nette et absolument indiscutable, accordé très majoritairement sa préférence et sa confiance ?

Où est encore la démocratie quand, à La Réunion, sous prétexte que celui qui est arrivé en tête au 1er tour n’est qu’un intrigant et un démagogue (ce qui à mon humble avis n’est pas totalement faux !), on nous fabrique pour le tenir en échec au 2ème tour, une liste hétéroclite et sans principes qui ramasse sans vergogne tous ceux (tout aussi intrigants et démagogues que leur rival) qui pour une raison ou pour une autre ne peuvent pas le saquer et qui vont pour l’occasion faire semblant d’oublier ce qui les sépare et les oppose profondément entre eux ? Et l’on peut ainsi assister, vision puissamment surréaliste, aux retrouvailles émues de Mme Bello avec M. Tak, lesquels, on le sait, sont unis par l’amoureux souvenir d’anciennes tendresses, aux accordailles sincères de MM. Annette et Le Breton, avec en entremetteuse diligente le cher J.-J. Vlody champion toutes catégories du cumul et de la palinodie. Ajouter à ce peu ragoutant « zembrocal » une pincée de résidus du défunt PCR et une grosse louche de Thierry Robert, notre guignol local, lequel ne recule devant aucune bouffonnerie pour se faire un peu remarquer du public ! Ceux qui parlent à propos d’une telle liste de « manger-cochon » sont donc bien en deçà de la vérité. Il s’agit en fait d’un scandale majeur qui déshonore et ridiculise le peuple réunionnais aux yeux de tous les observateurs de France et du monde.

Des deux cas que je viens rapidement d’évoquer devant vous, le plus grave sans conteste, est le premier. Car, il ne s’agit là, ni plus ni moins, que d’un dévoiement du principe électoral sur lequel repose notre République. Qui ne voit qu’en faussant ainsi la libre compétition électorale, on ne fait que renforcer les tentations anti-électoralistes et abstentionnistes (cette abstention que tous ces braves gens se plaisent pourtant à déplorer avec plein de trémolos dans la voix !) et pousser les patriotes et tous les citoyens honnêtes au désespoir ? Ah, les socialos et les ex-UMP peuvent bien se disputer comme des chiffonniers l’épithète « républicain », les uns comme les autres se révèlent en fait comme de vrais et résolus fossoyeurs de la République !

Le deuxième cas est de moindre conséquence, car de toute façon, quel que soit celui ou celle qui emportera la présidence du Conseil Régional de la Réunion dimanche prochain, cela n’aura, malheureusement, que peu d’effet sur l’avenir peu riant de notre île. Leurs deux programmes en réalité diffèrent peu. Dans les deux cas on poursuivra le calamiteux chantier de la NRL, lequel endettera nos enfants pour des décennies, dans les deux cas on distribuera aux citoyens ravis de ce hochet dérisoire des billets d’avion à 500€, dans les deux cas on fera de grands discours sur la lutte contre le chômage endémique, pour le développement de la production industrielle et agricole, sur la nécessité d’une ouverture économique plus large en direction des autres territoires de l’Océan Indien, etc., etc. etc. Et on se gardera bien de rien faire d’autre que ces beaux discours qu’on nous ressort rituellement à chaque échéance électorale. Rien pour étudier le remplacement de l’octroi de mer qui au lieu de nous protéger nous étrangle. Rien pour préparer la sortie de la monoculture de la canne qui, en tant que monoculture, on le sait bien, est condamnée à plus ou moins brève échéance. Qui ne voit qu’il ne s’agit en fait là que d’une lutte pour les places, une lutte des élus pour préserver encore un peu le bénéfice de leurs douillettes sinécures ?

Le plus grave à mon sens dans cette farce « héneaurme » qu’avec la liste Bello-Annette-Le Breton-Vlody-Tak-PCR-Thierry Robert on est en train de nous jouer, c’est cependant le discrédit dont les Réunionnais vont inévitablement hériter aux yeux de tous. Nous étions déjà une des régions de France qui, parmi toutes, se distinguait par l’exceptionnelle médiocrité de son personnel politique (avec en son sein une proportion record de repris de justice), voila que nous allons maintenant atteindre dans le ridicule des sommets inégalés et nous retrouver, à juste titre, durables victimes de la risée universelle !

Retour à l'accueil