les réactions d’un officier des services de renseignement russes

Publié le 16 novembre 2015 par EuroCalifat
Un de nos fidèles lecteurs a eu la possibilité ce lundi d’obtenir les réactions d’un officier des
services de renseignement russes après les attentats à Paris le 13 novembre. Nous lui avons
fait parvenir nos questions.
Conditions de l’interview: Nous avons envoyé une liste de questions à notre Ami, qui les a
traduites et les a posé. Certaines questions ont été ajoutées en « rebond » pendant l’interview,
elles sont ici en italiques. L’interview a été ensuite mise en page retraduite en français. Le texte
final a été approuvé par notre interlocuteur indirect, après relecture. A sa demande, unephrase a été supprimée, qui concernait certaines arrestations en Russie, c’était l’une desconditions de l’interview. Les passages surlignés ou en caractères gras sont de notre fait.
Q: En tant qu’officier des services secrets d’un pays ami, quelle a été votre réaction
à l’annonce des attentats parisiens?
Je me suis dit « ah tiens, ça y est ». Simplement car nous nous attendions à ce genre d’actions,
tout comme j’en suis certain nos collègues des services spéciaux français. La vraie question n’est en effet pas de savoir si la France (ou la Russie) vont être frappées par les terroristes, mais quand ils vont l’être.
Q: Que pensez-vous de la réaction des services de police sur le moment, et de la
hiérarchie?
Assez difficile à répondre car je n’étais pas sur le terrain bien sûr. Disons déjà que la réaction
d’intervention très rapide au théatre a été une excellente chose, si du moins vos responsables
étaient certains que les terroristes avaient commencé à tuer les otages. Dans ce cas en effet, aucune discussion n’est possible, il faut agir. Un bémol toutefois, j’ai entendu dire que c’est un simple service de police qui est intervenu au théatre, et non vos services spécialisés RAID et GIGN/GIPN. Il y aurait pu avoir des pertes parmi vos policiers.
Dans les autres points d’attaques je ne sais pas, j’ai vu quelques vidéos publiques, il semble que les premières forces de police sur place étaient dépassées.Disons que globalement les réactions me semblent bonnes, mais les français ont eu une certaine « chance » que les terroristes se sont suicidés rapidement. S’ils avaient décidé de continuer leur action, il y aurait eu à mon avis beaucoup plus de victimes car votre police semblait débordée. La décision d’attaquer quasi-immédiatement au théâtre est par contre excellente: Dans ce genre d’attaques de « kamikazes » inutile d’essayer de discuter: Ils sont venus pour tuer et se tuer. Il faut agir vite.
A l’Etat-Major par contre, très mauvaise réaction concernant le fait que votre Président s’est rendu sur les lieux d’un attentat quasi immédiatement. Ceci est une très grave faute de son service de sécurité. Je comprends qu’il cherche à montrer qu’il est présent, mais sa sécurité aurait dû passer en premier plan. Dans une telle configuration d’attaques multiples, le Président doit être mis en lieu sûr, et pas à son lieu de travail habituel. Vous avez, nous le savons [rires] des endroits de repli pour vos responsables au plus haut niveau, ils auraient dû être utilisés. Dans ce genre d’affaires, jouer les gros bras n’amène que des risques supplémentaires, et gêne considérablement les services de secours.

Q: Une telle opération chez vous aurait-elle été possible?
Hélas oui car il est impossible de donner une sécurité absolue contre le terrorisme. Mais nous
avons une autre méthode d’approche que je vais développer:
Nous donnons une grande importance au Renseignement: Nos services infiltrent les milieux islamistes très largement. Je ne vous dirai pas combien d’officiers de terrain ni d’informateurs nous traitons mais le chiffre est très important.Dès que des informations remontent sur des possibilités, même très vagues, d’attentat, nous frappons massivement. Fin octobre par exemple près de 200 personnes ont été arrêtées simultanément dans divers points de Moscou, suite à des renseignements transmis par nos agents infiltrés.
Nous interrogeons ensuite ces personnes de telle manière qu’elles répondent à nos
questions. Chez nous, dans les questions de terrorisme, on ne dit pas « Je veux un avocat ». Il
n’y a pas de torture à ce stade mais des méthodes de persuasion. Si les personnes interrogées
refusent malgré tout de répondre, nous comprenons qu’elles savent des choses importantes pour la sécurité de nos citoyens, et appliquons donc d’autres méthodes. Tout le monde finitpar parler.
Dans l’exemple cité ci-dessus, plusieurs attentats ont été évités. En France vous prenez des gants avec ces gens-là alors qu’eux n’en prennent pas avec vous. Vous devez savoir ce que vous voulez: Protéger les terroristes, où protéger votre population. Nous avons choisi, et nos méthodes de travail permettent d’éviter plusieurs actes terroristes chaque année. [Phrase supprimée]. Et je peux même dire chaque mois.
Par ailleurs la situation chez vous est très différente sur le plan de vos populations musulmanes. Nous avons rien qu’à Moscou entre 2 et 3 millions de musulmans. Et pourtant nous n’avons quasiment aucun problème avec eux, alors que chez vous en nombre bien inférieur ils sèment la terreur dans vos villes, et ont leurs quartiers où votre police ne va plus.Ici, ils savent, comme toute personne vivant en Russie, que nous appliquons les Lois avec sévérité. Nous ne tolérons pas les actes de hooliganisme [terme russe qui regroupe divers délits,attaques contre les personnes, etc – Note d’Eurocalifat] et la prison est automatique. Un citoyen qui refuserait d’obéir à un policier lors d’un contrôle passera au minimum 1 an en prison. S’il se rebelle, entre 3 et 5 ans. S’il le frappe, plus longtemps encore. Je vous dis ceci pour expliquer que les citoyens sur notre territoire se comportent correctement car ils savent que les sanctions sont sévères.
Sur le plan culturel il est évident que les musulmans ont une autre culture et mode de vie que le
nôtre. Mais promenez-vous dans Moscou ou St Petersbourg! Vous ne verrez aucune femme voilée, aucun homme en djellaba. Nos magasins sont achalandés de produits que nous consommons, personne ne prétend nous empêcher de vendre du porc par exemple. En d’autres mots, ils sont chez nous mais respectent nos coutumes.
Sur le plan religieux, nous sommes un état multiconfessionnel et les musulmans ont donc leurs
lieux de prières. Mais les prêches dans les mosquées nous sont toujours rapportés et en cas d’appel à la violence nous prenons très vite les mesures adéquates. Bien évidement il y a deslieux de prière non répertoriés, très mobiles, où les extrémistes se réunissent, mais globalement donc je peux dire que nous contrôlons la situation.
Enfin regardez: Nous avons environ 20 millions de musulmans chez nous, et beaucoup moins
de problèmes que vous avec seulement combien… 5 millions? Je peux donc affirmer que notre
approche est la bonne.Pourquoi je vous dis tout ceci? Car ça explique que le nombre potentiel de terroristes chez nous est beaucoup moins élevé que chez vous. Chez nous, les musulmans comme tous lescitoyens ont une culture de respect de nos Lois, chez vous une culture de violation de vos Lois.
Une chose encore: J’ai été choqué de voir certaines réactions de vos citoyens qui sont immigrés, ils se réjouissaient des attentats. Ceci est inconcevable chez nous, de telles réactions entraineraient de toute manière une réaction populaire immédiate contre ces gens.

Ajoutons le flot d’immigrés qui arrivent chez vous chaque jour, dans lequel se cachent des terroristes aguerris, et vous comprenez pourquoi tout ceci rend plus probable des attaques chez vous, que chez nous.
Q: Le gouvernement français a-t’il pris la mesure de la situation?
Non, pas du tout.Il faut bien voir qui sont les responsables. Daesh a sans aucun doute organisé les attentats, certes. Mais tout miser sur la liquidation de Daesh pour éviter de futurs attentats est illusoire chez vous. Pourquoi? Car vous avez laissé se développer un terreau
favorable aux terroristes depuis des années. Daesh aujourd’hui, d’accord. Hier c’était Al-Quaida. Avant-hier, des autres. Vous avez toujours eu des attentats islamiques chez vous, bien avant Daesh. Donc liquider Daesh c’est une bonne chose, mais n’arrangera pas la situation chez vous, d’autant plus que Daesh n’est responsable que très partiellement du flot
d’immigrés qui vous submerge! Les afghans, ivoiriens, pakistanais etc., qu’ont-ils à voir avec Daesh?
Si votre gouvernement prenait la mesure de la situation il cesserait immédiatement
d’accueillir de nouveaux immigrés, et surtout renverrait tous les citoyens sans papiers en
règle, soit d’où ils viennent, soit dans des endroits isolés. L’Australie fait ainsi, vous avez bien
une où 2 iles pour héberger ces gens, sans internet, avec un strict minimum de soins
médicaux, une alimentation « de combat » etc., ça leur donnerait l’envie de repartir chez eux
bien vite. Et ça dissuaderait les nouveaux de venir.Cessez également de distribuer de l’argent à vos immigres qui ne sont pas en règle, et à vos immigrés tout court! Ici nous sommes stupéfaits de voir que toute personne étant dans votre pays en situation irrégulière peut non seulement y vivre mais aussi recevoir des dons financiers de votre gouvernement. Vous encouragez ainsi à venir des personnes dont je ne suis pas sûr que votre pays ait besoin [rires]. Nous avons une autre manière de voir les choses:
Les étrangers chez nous y viennent pour travailler si nous les acceptons, car nous donnons la
priorité à nos citoyens: Nous avons des quotas d’immigration. Il y a bien sur des étrangers en
situation irrégulière, ils sont systématiquement renvoyés chez eux après quelques mois en
prison. Mais dans aucun cas un étranger même en situation légale n’a droit à des subventions
de notre pays. En d’autres termes, nous acceptons ceux qui peuvent apporter quelque chose à
notre pays mais ils doivent subvenir à leurs besoins. Ceci évite de créer des foyers de
personnes en situation légale ou non, qui vivent des dons de votre pays et – car ces dons ne leur suffisent en général pas – des produits du crime.
Vos forces de sécurité doivent également investir toutes les places tenues par vos voyous
immigrés. Vos services les connaissent, mais simplement ferment les yeux. Vous y trouverez
drogues, armes, explosifs, argent sale, et bien sur des candidats terroristes.Vos services spéciaux ont des listes d’individus « extrémistes » ceux que vous appellez « la
ligne S ». Sur ce sujet j’ai entendu hier votre ancien président Sarkozy déclarer qu’il faut les assigner à résidence avec un contrôle électronique. Ce monsieur est-il sérieux? Ces gens
sont des tueurs en puissance, pensez-vous qu’ils respecteront ces conditions?
Vous devez les mettre hors d’état de nuire. Je pèse mes mots. Je veux dire éliminer
physiquement. Liquider comme on dit chez nous. Vous préférez attendre qu’ils passent aux
actes? Il me semble avoir lu qu’au moins un des terroristes vendredi dernier était sur ces listes.
A l’extrême rigueur mettez-les dans une prison! Mais d’une part vu la population dans vos prisons, ils y seront considérés comme des héros et pourront encore nuire. D’autre part votre politique judiciaire consiste à libérer les criminels au plus vite, donc un séjour en prison ne
serait que très provisoire. Liquidez-les.Voyons ce que votre gouvernement va faire avec l’état d’urgence qu’il a décidé, sans doute dans cette semaine allez-vous découvrir quelques armes, expulser quelques individus, en emprisonner une poignée d’autres, mais ce ne sera que feu de paille car vous n’avez pas la volonté politique de prendre les vraies mesures capables d’arrêter ça, que je viens d’exposer.
Actuellement votre gouvernement dit « on va continuer à combattre Daesh ». Passons sur
le fait qu’ils ne font pas grand-chose, à part critiquer nos opérations en Syrie justement

contre Daesh… La nuit dernière justement ils ont bombardé Raqua en Syrie, où Daesh avait
de nombreuses bases. C’est bien mais ça fait des semaines que nous bombardons Raqua et
je peux vous dire que l’infrastructure de Daesh là-bas est maintenant quasiment nulle depuis
déjà pas mal de temps.Mais même si Daesh était entièrement liquidé, ça n’empêcherait pas de nouveaux attentats chez vous puisque votre problème n’est pas principalement Daesh mais vos immigrés chez vous, et leur attitude. Daesh est le prétexte d’aujourd’hui, après Daesh il y en aura un autre.
Q: Vous conseillez aux français de liquider les personnes fichées dangereuses.
Faites-vous ainsi en Russie?
Quelle question vous posez la! Je ne peux pas y répondre.
Q: Vous savez que l’Europe est actuellement envahie de « migrants » venant de
divers pays. Les terroristes sont-ils des pseudo réfugiés infiltrés?Il est certain que dans le lot de réfugiés se trouvent des terroristes, des combattants aguerris. Mais comme je viens de vous expliquer vous avez vos propres terroristes en France, dans vos villes, ils sont déjà installés, certains sont même intégrés et passeront aux actes quand ils en recevront l’ordre.
Q: L’ordre de qui?
L’ordre peut venir de l’étranger, dans le cas actuel de Daesh. Mais il peut aussi venir d’un
« frère » plus aguerri s’étant érigé en chef local, par exemple dans un quartier ou une ville.
Q: Les relations russo-françaises sont elle optimales en matière de sécurité?
Nous avons des liaisons, mais… Que pouvons-nous bien penser de l’attitude de la France qui
soutient le régime de Kiev bombardant les populations russophones civiles? Dont le ministre
des affaires étrangères ne manque pas une occasion pour nous traiter de l’ « axe du mal »comme disait Ronald Reagan? Qui laisse diffuser des dessins abjects après la mort de plusieurs centaines de nos compatriotes dans un avion abattu en Egypte? Qui livre des armes aux terroristes que justement nous combattons en Syrie?
Disons donc simplement que dans ces conditions les relations ne peuvent être
guère positives. Je préfère ne pas m’exprimer plus sur ce sujet.
Q: Quelle est votre évaluation sur l’évolution de la situation de la France?
La France a été choisie comme étant le premier et principal pays d’Europe à
conquérir pour les musulmans. Pourquoi? D’une part la France a une image certaine, et
en tenir les commandes donnera une aura importante aux dirigeants. Ensuite, c’est une
puissance nucléaire. Une fois que les musulmans en auront les commandes…. Vous comprenez très bien!
Et puis la France réunit plusieurs conditions qui la rendent facile comme cible: Vous avez déjà
une importante communauté musulmane, parce que vos lois sont très très permissives et
donnent une priorité certaine aux musulmans comparativement à vos citoyens historiques (« de
souche » – note d’Eurocalifat), mais aussi et surtout parce que vos citoyens, votre Peuple,
laissent les musulmans progresser en leur accordant un peu plus chaque jour. Un très grand
nombre de vos hommes politiques sont d’ailleurs achetés par les musulmans pour voter des lois qui leur sont favorables. De plus les notions de Nation et dePatriotisme non seulement ont totalement disparu mais sont mises au ban par les autorités françaises qui disent aux français « L’avenir est au métissage, à la sociétémulticulturelle, etc ». Les présidents Chirac, Sarkozy, Hollande, l’ont tous déclaré publiquement. Et ont tous pris des mesures dans ce sens.L’évolution va donc vers un état musulman à court terme, je dirais une dizaine
d’années, peut-être moins. Cela semble irréversible, d’une part car vos hommes politiques y sont favorables, mais surtout car votre peuple refuse de prendre le problème à bras le corps pour changer cette évolution. Comment expliquer que depuis votre président Giscard, lui et ses successeurs ont toujours, tous, favorisé l’installation de musulmans en France en leur donnant de plus en plus de Droits et en faisant voter des lois leur enlevant tout Devoir? Et ces politiciens, ont été élus par vos citoyens.

Donc il me semble – comme pour la plupart de mes concitoyens russes – que les français
dans leur majorité sinon veulent une telle évolution, du moins l’acceptent
passivement.
Q: Si c’est le cas, alors pourquoi la France est-elle cible d’attentats,
puisqu’après tout elle va devenir un pays musulman?
Ces attentats, que ce soit Daesh ou d’autres, ont pour but de hâter le processus, de faire comprendre à la population en la terrorisant, qu’il ne sert à rien de résister. Finalement les français seront soulagés d’avoir un état musulman puisqu’ils se diront que les attentats cesseront.
Il y aura donc d’autres attentats en France c’est une évidence. Sans doute également
en Russie, mais dans un autre but: En France ce sera pour faire comprendre aux françaisqu’ils n’ont d’autre choix que d’accepter un état musulman, en Russie ce sera très nettement pour nous « punir » d’intervenir en Syrie. Comme l’étaient les attentats des tchéchènes pour nous « punir » de notre intervention en Tchétchénie.
Nous prévoyons par ailleurs un autre danger en Europe et tout particulièrement en
France. Que va-t-il arriver quand l’ensemble des immigres que vous avez laissé entrer – et que
vous allez continuer à laisser entrer, nous en sommes persuadés – va décider de cesser de vivre chichement et va vouloir prendre ce que les citoyens français ont? Ils vont se révolter,
et attaquer les citoyens ordinaires. Pensez-vous que votre police sera à-même de
protéger vos citoyens?Bien sûr que non, nous avons suivi les exactions à plusieurs reprises de petits groupes ethniques chez vous, la police n’intervient quasiment jamais. Imaginez donc quelques centaines voire milliers d’immigrés africains attaquant un village où une petite ville.
Il n’y a chez vous aucune volonté politique, chez aucun politicien, de rétablir un ordre normal. Je doute très fortement que Madame Le Pen si elle était élue, oserait donner l’ordre à la police de tirer sur une foule de centaines d’immigrés attaquant les citoyens. Car il n’y aura aucune autre manière de les arrêter.
C’est pour cela que l’évolution de votre pays vers un état musulman semble inévitable. Mais d’ailleurs si je peux me permettre d’aller un peu plus loin… Une très grande partie de votre patrimoine culturel et immobilier est régulièrement vendu à des pays arabes. Ne pensez-vous pas que ceci soit un signe d’acceptation de votre transformation en état musulman? Je suis –à titre bien entendu strictement personnel – convaincu que certains de vos plus hautsdirigeants sont totalement acquis – moralement sinon financièrement – à certains
pays arabes. Nous savons tous que si des valises de billets peuvent financer des campagnes électorales, elles peuvent aussi simplement enrichir des traîtres à leur patrie.
Q: Insinuez-vous par la que certains politiciens français sont corrompus pardes pays arabes?
Il est de nature publique que certains des politiciens français sont sous investigation judiciaire
pour des faits de financement de leur campagne électorale avec des fonds étrangers. Pour le reste, interprétez ma réponse comme bon vous semble.
Q: Pour en revenir aux attentats, selon vous ils seront de quel genre?
Un attentat a pour but de déstabiliser la société cible. Ils seront donc plus meurtriers, plus« sales » si je peux dire. Un attentat à l’arme chimique ou radiologique est tout a fait envisageable.
Q: Parlons clair est-ce que c’est « foutu » pour l’union européenne?
L’union européenne est un concept plus qu’une réalité. C’est une union administrative certes,
monétaire également, mais pas dans les mentalités. Elle ne résistera pas à l’invasion actuelle, il
est probable que certains pays se regrouperont (les anciens pays de l’Est en particulier). LaBelgique et la France seront musulmanes très vite, suivies par les autres pays de

l’ancienne Europe « de l’ouest ». L’Angleterre sera aussi musulmane – elle l’est
d’ailleurs déjà en partie.
Q: Peu en rapport avec les attentats, la Russie est mise en cause pour des
problèmes de dopage, n’est-ce pas une offensive américaine pour vous
déstabiliser?

Ma réponse sera sans rapport avec mon métier. Il y a en effet une offensive américaine mais aussi européenne – les européens suivant les ordres des américains – pour nous attaquer et dénigrer dans tous les domaines. Le domaine du sport en est un exemple, sachant que notre Président Vladimir Poutine a donné au sport une place très importante pour le rayonnement mondial de la Russie. Vendredi soir la Russie a été suspendue des compétitions sportives, c’est passé inaperçu à cause des attentats. Sans doute les américains ont-ils usé de pressions –oserais-je employer le terme de corruption? – pour obtenir une telle décision, nous nous y attendions. Voyons la suite.

Q: Merci, pouvons-nous citer votre nom et qualité?
Je suis le Colonel Anatoly Vladimirovitch X. officier dans un service de sécurité de la Fédération
de Russie.Mes réponses n’engagent que moi, strictement.
Attentats : Les confidences d’un flic
Publié le 17 novembre 2015 par greatartiste


Ceci complète l’interview de l’officier russe (ici).
Le hasard a voulu que cet entretien informel avec ce policier de base soit
intervenu de façon concomitante.
Voici le résumé de son opinion et de ses collègues sur la nuit sanglante :
– Ce fut une désorganisation et une pagaille totale, visiblement personne n’était
préparé pour gérer une telle situation. Ordres, contre-ordres, ça a navigué à vue pendant un moment.
-Donc beaucoup d’improvisation et d’initiatives personnelles, c’est grâce à celle d’un
commissaire que le seul terroriste a été abattu.
– Les gars sur le terrain n’étaient pas entrainés pour affronter cette situation de guerre avec des armements inadaptés. Les terroristes ont pu agir en toute impunité et ont de leur point de vue totalement remplis leur mission mortelle.
– Encore heureux qu’il n’y ait eu que 7 ou 8 terroristes, il est probable que 2 ou 3 ont pu prendre la fuite. Une ou deux équipes de terroristes en plus, qui auraient rafalé et se seraient fait sauter et là ça devenait une situation hors de contrôle.
– La PP a fait une bourde monumentale en faisant appel à la BRI pour investir le Bataclan, alors que ce n’est pas leur mission de base, ils sont formés par arrêter du truand ou du preneur d’otage classique. Il fallait envoyer le Raid ou le GIGN qui étaient opérationnels. Personne n’a compris.
– Les descentes dans les cités sont du tape à l’oeil pour rassurer le populo, il en ressortira quelques GAV pour détention d’armes ou de came, mais c’est du vent.
– Tout le monde sait qu’il y aura d’autres attentats et s’attend au pire, surtout que Paris ne sera
pas nécessairement la cible.

Retour à l'accueil