Critères pour immigrées(rions un peu)

CUEILACTUALITÉS

DSK favorable à l’accueil des réfugiées syriennes

âgées entre 18 et 22 ans faisant au minimum du

bonnet C

Par Anis Benallegue sur 08/09/2015

Le débat autour de la question des réfugiés Syriens fait rage en France, les avis divergent(et dix verges c’est beaucoup), tout le monde y va de son analyse, et après un premier dérapage du maire de Roanne qui ne souhaiterait accueillir que les migrants de confession chrétienne, c’est au tour de Dominque Strauss-Kahn de mettre les pieds dans le plat, l’ancien directeur général du FMI et actuel conseiller financier auprès du gouvernement serbe a une vision très particulière des choses, et propose de n’accueillir uniquement que les jeunes femmes syriennes dont l’âge va de 18 à 22 ans, dont la taille est de un mètre 80 et plus, avec une taille de soutien gorge « C » minimum.

Questionné sur les étranges critères de cette proposition, l’ancien patron du FMI s’explique : « Nous nous devons d’aider les migrants, mais la crise du chômage que connait le pays ne nous permet pas d’aider tout le monde, pourquoi proposer refuge à des gens alors que nous ne pouvons leur garantir de travail, et suite à une étude que j’ai moi-même mené, il apparait que les rares postes à pourvoir correspondent à des standards féminins, et concernent une tranche d’âge active, toujours selon mes calculs il se trouve que la tranche d’âge en question est celle des 18-22 ans, les hommes, les vielles et les moches pourront toujours aller en Allemagne ».

Concernant le volet de la proposition qui a suscité le plus de réactions, c’est-à-dire la taille de soutien gorge exigée, l’ancien maire de Sarcelles confie : « J’entends déjà certains tenter de me discréditer en revenant sur de prétendues histoires de mœurs, affaires au cours desquelles, je tiens à rappeler qu’ il y’a eu à chaque fois un « non lieu », il ne faut rien y voir de « sexuel » ou de « discriminatoire », il s’agit juste d’un paramètre d’intégration en entreprise, qui a été déterminé suivant de nombreuses statistiques, et d’équations très complexes que vous n’arriveriez pas à comprendre, je préfère ne pas vous embêter avec ces détails ».

L’ancien secrétaire national du PS, dont la réputation a été ternie au fil des années par de multiples scandales se distingue donc de nouveau, cette affaire ne devrait pas en rester la, en effet, ces propos ont déjà provoqué l’ire de nombreuses associations féministes qui sont déjà monté au créneau et condamnent les propos de l’ancien ministre qu’elles jugent « inadmissibles » et « honteux », et le qualifient de « gros dégeulasse » et de « vieux pervers ».

Retour à l'accueil