529 millions d’euros pour les « réfugiés ».

Manuel Valls annonce le déblocage de

529 millions d’euros pour les « réfugiés ».

Ce qui représente : 2200 € par migrant.

Le gouvernement va débloquer 279 millions d’euros supplémentaires pour l’accueil des réfugiés et 250 millions d’euros pour l’hébergement d’urgence, a indiqué Manuel Valls mercredi lors d’un débat parlementaire.

Ca ne choque personne que le gouvernement puisse « débloquer » de l’argent ?

Cela sous entend que le gouvernement a de l’argent bloqué sur un compte, une réserve pour parer à l’imprévu si vous préférez. Et c’est de la désinformation

  • Tout l’argent qui est dépensé est emprunté.
  • Ca ne choque personne que le gouvernement puisse « débloquer » de l’argent ?

La dette de la France se monte à 2 089,4 milliards d’euros, soit 97,5% du PIB. Elle est en hausse de 2,5% sur trois mois, de 4,5% sur un an, de 2 345 euros chaque seconde.

Dans ces conditions, le gouvernement ne « débloque » pas des fonds pour les réfugiés, il les emprunte. Et vous les remboursez.

Si les journalistes étaient moins incompétents et moins fainéants, s’ils faisaient leur travail convenablement, si les directeurs de rédaction avaient un peu de fierté, au lieu de servir de paillasson aux hommes politiques de leur bord, s’ils avaient un peu de conscience professionnelle, ils ne laisseraient pas le gouvernement tromper ainsi le public sur des sujets aussi évidents.

Je regrette d’avoir à le dire, mais vos médias sont des bons à rien.

Vous enfumer, accuser la droite d’être d’extrême droite dès qu’elle émet une opinion, s’imaginer que les sites internet fomentent des complots, voilà à quoi ils passent leur temps.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Suite:

Le Gouvernement emprunte 529 millions

d’€ pour financer l’accueil des migrants en

France

La crise et les restrictions budgétaires c’est pour les français mais surtout pas pour l’étranger qui a posé hier le pied sur le sol de notre pays. Lui il faut le choyer, le bichonner, le chouchouter, lui donner les fruits du labeur de l’autochtone. Rien n’est trop beau pour l’autre qui doit à terme remplacé l’indigène français qui est le mal. Il est franchouillard, il est beauf, il est raciste et antisémite, il est le nouveau diable du XXIème siècle. Il faut donc s’en débarrasser.

« Pour 2017, ces crédits supplémentaires doivent atteindre 334 millions, a-t-on par ailleurs indiqué à l’AFP dans l’entourage du chef du gouvernement, soit un total dépassant les 600 millions d’euros d’ici la fin 2017. Environ un tiers de ce montant de 600 millions d’euros sera financé par des fonds de l’Union européenne, qui verse une aide de 6.000 euros par réfugié accueilli. »

Ces décisions sont totalement absurdes, depuis 30 ans chaque gouvernement sait qu’il faut arrêter l’immigration de gens non-assimilables, non-éduqués, sous-socialisés et sur-subventionnés. Pourtant nous continuons à les accueillir, pire nous augmentons les contingents. La haine du peuple de France est telle qu’il faut le remplacer au plus vite. Qu’il paie, il n’est de toute façon bon qu’à se saigner aux quatre veines, et qu’importe sa souffrance de toute façon il est voué à disparaître un peu comme les mayas ou les indiens d’Amérique parqués chez eux dans des réserves par l’étranger anglo-saxon. C’est visiblement le sort qui lui est réservé.

Retour à l'accueil