Les agriculteurs vont se révolter.
Les agriculteurs vont se révolter.

Nos agriculteurs travaillent pour 600€/mois,

nos clandestins avec les aides cumulent

1200€/mois

De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

Cette France se levant aux aurores, mettant toute son énergie et sa passion dans le labeur de la terre, cette terre capricieuse s’offrant à ceux qui chaque jour mettent les mains dans le cambouis. Dur métier que celui d’agriculteur, pourtant aucunement récompensé. Des femmes et des hommes ne comptant pas leurs heures nourrissent à bout de bras une population entière.

Nous leur devons d’être sortis de ces famines ayant emmaillées toute l’histoire et dont on peut compter par millions le nombre de victimes. L’Etat et l’Europe leurs demandent d’ailleurs toujours plus, ils doivent produire beaucoup, sans polluer, à très bas coût. Chaque année ils leurs rajoutent des normes toujours plus idiotes les unes que les autres venant de l’esprit dingues de technocrates n’ayant jamais mis les pieds dans une ferme. On crée des coûts toujours plus nombreux à des prix toujours plus bas pour satisfaire des grandes surfaces se gavant de bénéfices. On fait croire aux Français que nos agriculteurs bénéficient d’une « politique agricole commune » faisant d’eux les millionnaires du monde rural, évidemment il s’agit d’une légende, puisque 200 fermes reçoivent 500 000€ par et 50 000 autres moins de 1000€ (voir le très bon article d’Atlantico sur le sujet).

Nous avons donc une filière entière totalement précarisée, vivant avec à peine 600€ par mois pour une cinquantaine d’heures de travail hebdomadaire.

Et puis nous avons en France nombre d’immigrés ayant foulé notre sol hier ou avant-hier, vivant sans travailler de la générosité des Français.

Ils peuvent cumuler sans aucune activité un salaire mensuel de plus de 1200€ dans certains cas bien plus même. Ils bénéficient du RSA, Aide à la mobilité pour la reprise d’emploi, Aide différentielle de reclassement, Aide financière pour la fourniture de l’électricité, Aide financière pour la fourniture du gaz, Allocation de garde d’enfant à domicile, Allocations mères isolées, Allocation de logement à caractère familial (ALF), Allocation de logement à caractère social (ALS), Aide personnalisée au logement (APL), Allocation de rentrée scolaire, Allocation de soutien familial, Allocation journalière de présence parentale, Allocation personnalisée à l’autonomie (APA), Complément familial, Coupon sport, Fourniture de l’eau, Prime de retour à l’emploi etc. etc. etc.

Sans compter la gratuité totale dans les soins de santé. Et peut-être des dispositifs si nombreux que j’ignore étant donné l’imagination que possède notre législateur pour créer toujours plus d’aides et d’assistanat à une population nous crachant au visage.

Donc un immigré illégalement resté en France, violant ainsi la loi touchera plus à la fin du mois qu’un exploitant agricole ne rechignant pas au travail. Comment donc appeler ce type de dispositifs si ce n’est une préférence étrangère ? Je vous laisse seuls juges

Retour à l'accueil