Ces nouveaux Français ne sont pas français, les preuves…

Les Français construisent-ils des mosquées ? Egorgent-ils des animaux non étourdis ? Demandent-ils à leur femme d’être voilées ? Les font-ils intégralement disparaître sous d’immenses vêtements noirs ? Ont-ils plusieurs épouses ? Appellent-ils à la prière cinq fois par jour ? Se détournent-ils du vin et des autres spiritueux ? Les jeux de hasard leur sont-ils interdits ? Fustigent-ils la mini-jupe ? Arpentent-ils l’espace public en babouches et djellaba ? Se réfèrent-ils sans cesse à leur religion ? Appliquent-ils des châtiments corporels dictés par la loi de Mahomet ? Condamnent-ils à mort pour une opinion ou un dessin contraires à leur code de valeurs ? Pendent-ils les homosexuels ? Veulent-ils « niquer la France » ? Enseignent-ils de ne jamais serrer la main d’une femme ? Affirment-ils que la femme est inférieure à l’homme ? Imposent-ils à leurs filles tel ou tel mari ? Justifient-ils la violence physique contre l’épouse en invoquant leur livre religieux ? Exhortent-ils au meurtre des juifs ? Occupent-ils des rues entières pour adorer leur Dieu ? Vomissent-ils les athées, les apostats et ceux qui croient en un autre Dieu que le Christ ? Opposent-ils les « croyants » et les « mécréants » ? Qualifient-ils d’« impur » tel ou tel animal, comme le chien, le singe ou le cochon ? Lèguent-ils deux fois plus au garçon qu’à la fille ? Apprennent-ils à leurs enfants que la Terre est plate et qu’elle est au centre du monde ? Leur inculquent-ils la précellence du musulman sur tout autre être humain ? Refusent-ils l’évidence des attentats du 11 Septembre ? Révisent-ils l’Histoire à des fins religieuses ? Nient-ils la Shoah ? Enseignent-ils le djihad ? Font-ils l’apologie du sabre ou de l’épée ? Portent-ils dans leur cœur Mohamed Merah, les frères Couachy et Amedy Coulibaly ?

Si nous répondons « non » à toutes ces questions, c’est que les Français sont toujours des Français.

Dans le cas contraire, que sont donc ces nouveaux Français, et que font-ils en France ?

Maurice Vidal

Retour à l'accueil