Je pense qu'il faut archiver cette vidéo,car elle seras d'actualité

dans quelques temps.

Il sera bon de la rediffuser.

Les Français et Valls ont la mémoire courte.

POLITIQUE - Faut-il autoriser les statistiques ethniques en France? Le débat est relancé -de manière très polémique- par les déclarations de Robert Ménard lundi 4 mai sur France 2. Le maire de Béziers a affirmé que 64% des élèves de sa ville étaient musulmans (sur la seule base de leur prénom) avant de nier, face aux protestations généralisées de la classe politique, détenir des statistiques précises sur la religion des enfants qui fréquentent les écoles de sa ville.

Cette dénégation qu'il tente de justifier face à la police ce mercredi 6 mai s'explique sans doute par le fait que son action est illégale. Au-delà de la manière très discutable de faire de l'élu proche du Front national et du but pour lequel cela a pu être fait (Ménard considère qu'il y a "trop d'immigrés dans sa ville"), compiler de telles statistiques est passible de 5 ans de prison et 300.000 euros d'amende.

Car la proposition de loi souhaitée fin 2009 par un député socialiste pour les légaliser n'a jamais vu le jour. Il s'agissait d'un élu de l'Essonne qui allait devenir quatre ans et demi plus tard premier ministre: Manuel Valls. Voyez les arguments (centrés sur la lutte contre les discriminations) qu'il avançait à l'époque dans notre rendez-vous Ce qu'il ne fallait pas rater.

Retour à l'accueil