Marre des injures du premier ministre

Marre des injures du premier ministre aux citoyens patriotes !

par Josiane Filio

Lettre ouverte à Monsieur Manuel Valls,

Premier ministre de la France, non VRP du P.S.

Monsieur le premier ministre,

Lasse de vous entendre insulter le Peuple de France, ce peuple qui vous nourrit, et ayant vérifié à plusieurs reprises votre parfaite ignorance de la plus élémentaire correction et du respect dû à ce Peuple (inséparable de cette fameuse République dont vous et vos semblables vous gargarisez, prétendant même que certains Français n’en seraient pas dignes), je crains qu’un courrier personnel à votre intention soit éventuellement suivi d’une réponse mensongère, voire injurieuse, selon votre habitude envers ceux qui osent « mal penser », ou bien encore d’un méprisant silence.

Raison pour laquelle j’ai choisi cette forme de lettre ouverte afin qu’elle puisse être lue par un nombre appréciable de citoyens lucides, lesquels sont de moins en moins aveugles envers vos ridicules gesticulations, vos rictus haineux et vos enfumages à répétition.

Vous semblez d’ailleurs en être bien conscient puisque, depuis la toute récente (mais non dernière) déculottée de votre parti qui finit bon dernier, même si grâce à la forme de scrutin actuel (merci monsieur Chirac !) vous réussissez, tout comme l’UMP, à bénéficier d’un nombre d’élus locaux injustement supérieur à ceux du F. N., vous persistez à insulter verbalement ce parti, et ses électeurs, chaque fois que vous ouvrez la bouche, et fomentez j’en suis persuadée, de nouveaux coups bas pour lui nuire aux prochains scrutins !

Mais la peur est mauvaise conseillère, car au lieu de vous servir en vous présentant comme un homme d’état « à poigne », elle prouve au contraire que vous êtes incapable de garder vos nerfs, dès qu’un adversaire fait état de vos quatre vérités !

Vous avez beau glapir sur tous les tons que le Front National sue la haine, il devient évident pour les citoyens qu’en fait, comme tous les vaniteux, esclaves de leur ego surdimensionné, vous ne faites que renvoyer aux autres vos propres défauts tout en vous parant de leurs qualités.

Ainsi lorsque vous prétendez avoir « entendu » les Français, alors que tout dans vos actions, je devrais même dire vos méfaits, prouve l’exact contraire.

Ainsi lorsque vous aboyez que celle que vous détestez parce qu’elle vous fait peur (nous savons tous pourquoi) diffuse la haine et divise des Français, alors que c’est réellement VOUS et les vôtres qui faites tout pour cela, nullement Marine Le Pen !

Comment expliqueriez-vous sinon que par ses discours et ses contacts avec le Peuple, elle séduise de plus en plus de citoyens, et que malgré vos grossiers et incessants anathèmes, ils pensent qu’elle ne pourra pas faire pire que les satanés UMPS les ayant menés là où ils sont … dans la désespérance ?

Non monsieur, en ce qui me concerne je ne vous reconnais pas le droit de pouvoir m’insulter, ainsi que les millions de Français qui tout dernièrement ont voté pour le Front National, parti légitime et républicain, même si cela vous déplaît, pensant qu’il suffit de cracher des mensonges à son encontre pour qu’ils deviennent vérités !

Vous avez été désigné au poste que vous remplissez si mal, par un élu de la République (représentation des citoyens), lequel avait promis, comme tant d’autres choses, d’être le Président de tous les Français ; vous devez donc, tout comme lui, réviser urgemment les règles des DEVOIRS qui sont les vôtres à ce titre, non vous vautrer dans vos droits, qui ne comprennent en aucune façon celui d’insulter en permanence les Patriotes !

Parce que jusqu’à preuve du contraire, c’est vous monsieur qui êtes nauséabond avec vos propos haineux envers ceux qui n’ont pas l’heur de vous plaire parce qu’il ne votent pas pour votre parti !

C’est vous qui vous êtes entouré de ministre plus incompétents et plus menteurs les uns que les autres, et vous pouvez prétendre à chaque intervention médiatique, « que la relance est là » (emburqannée sans doute, car personne ne l’a encore aperçue), « que les citoyens reprennent confiance » etc … la majorité des Français sait pertinemment que vous mentez, et ne se fient plus qu’aux chiffres, du moins ceux que vous n’avez pas le loisir de manipuler, donnant l’exacte situation catastrophique du pays, situation peut-être héritée de vos adversaires, mais que vous vous êtes employés avec zèle depuis trois ans à démultiplier !

De plus il est évident pour beaucoup, que votre gouvernement et vous-même ne possédez aucune des qualités requises pour faire face à une telle situation et sortir le pays de l’ornière où vous l’avez poussée, mais que bien au contraire vous vous employez à aggraver chaque jour un peu plus.

Pour finir, monsieur le premier ministre, j’affirme être une Patriote Républicaine, payant rubis sur l’ongle tous les impôts et taxes dont vous et les vôtres m’étouffez, remplissant mon devoir de citoyenne en allant voter chaque fois que sollicitée, et respectant les lois de mon pays, je me sens donc bien plus légitimement Française que vous qui n’avez que l’insulte et l’injure aux lèvres vis à vis de citoyens, dès lors qu’ils vous ont cernés et ne marchent pas (ou plus) dans vos combines de politicard malveillant, uniquement préoccupé de sa propre carrière, et se moquant comme d’une guigne du sort des miséreux nationaux, tout en se faisant passer pour homme de cœur, seprécipitant au secours de pseudos français, fussent-ils des racailles de la pire espèce !

Mon sentiment profond, partagé par énormément de citoyens, c’est que vous ne méritez pas la nationalité française, pas plus d’ailleurs que vous ne semblez être à la hauteur des fiers hidalgos de votre nation d’origine, puisque vous n’avez que respect et admiration pour ceux qui l’ont jadis asservie … et ne rêvent que de recommencer.

Partez donc vivre dans l’un des 57 pays musulmans qui ont l’air de tant vous plaire, vous serez bien plus heureux que dans notre pays « nauséabond » et « ranci », et vous rendrez la joie de vivre à des millions de vrais Français qui n’en peuvent plus du sort que vous réservez à notre Nation bien aimée !

Bien consciente qu’il ne soit pas impossible que d’ici 48 heures, grâce au zèle de vos affidés, vous puissiez me traîner devant les tribunaux sous le prétexte que vous jugerez bon, j’assume pourtant mes écrits … les lecteurs de ce courrier n’y trouverons ni irrespect, ni injure, ni insulte … mais uniquement des vérités, vérifiables dans les faits et dires émanant de vous.

Bien évidemment, bien que respectant votre haute fonction, il n’est nullement question que je vous quitte sur une des formules de politesses habituelles, que vous ne méritez nullement.

Josiane Filio

Patriote retraitée, fatiguée de vos mensonges pour vous maintenir au pouvoir à tous prix !

Retour à l'accueil