Tant que l’Algérie vivra je souhaite qu’elle se souvienne de la France et de tout ce qu’elle lui doit »
Tant que l’Algérie vivra je souhaite qu’elle se souvienne de la France et de tout ce qu’elle lui doit »

« La France a commis un génocide en Algérie. Vous

avez torturé des Algériens, vous les avez

assassinés » Version à leur maniere!!

L’histoire détournée.

Interpellé sur un plateau de télévision (Canal +) par des jeunes des banlieues, de pseudos français d’origine algérienne ont récité des leçons apprises auprès de prétendus historiens qui rejettent toute l’œuvre de la France, qui a fait de cette terre sans nom, inculte, riche de marécages pestilentiels, l’un des plus beaux pays de la Méditerranée.

Génocide ?

Oui, génocide en ce qui concerne les Incas, les Mayas, les peaux-rouges d’Amérique, les Arméniens, hier les juifs et aujourd’hui les chrétiens d’Orient, mais comment peuvent-ils, toute honte bue, parler de génocide par la France du peuple maghrébin alors qu’il y avait moins de 1.500.000 arabo-berbères en 1830, lors de la conquête, un million et demi d’esclaves rançonnés par des pillards, rongés par toutes les maladies.

Deux recensements expliquent ce soi-disant génocide spectaculaire :

1856 – 2.307.350 musulmans.

1954 – 8.670.000 musulmans.

Et plus de 9 millions en 1962, lors de l’indépendance.

(Non comptabilisés bien entendu les millions d’Algériens que la France aurait massacrés, selon eux, durant ces 130 années d’occupation colonialiste meurtrière).

Comment un président de la République peut-il entendre de pareilles absurdités et rester sans réaction aucune ?

Comment un président de la République peut-il accepter que son pays soit insulté, bafoué, sans riposter avec violence ?

Je ne voudrais pas être grossier et c’est la raison pour laquelle je ne trouve pas de mot assez dur pour qualifier un pareil comportement, une telle lâcheté, d’un président et de son gouvernement, qui autorisent toutes les outrances écrites et verbales de ceux qui haïssent la France et profitent de ses bienfaits depuis des décennies.

Et cette lâcheté n’est pas uniquement socialiste, elle date de Jacques Chirac, dans les années 1990 et s’est poursuivie, hélas ! avec Nicolas Sarkozy.

Dois-je rappeler que les plus grands massacres de musulmans ont été, et sont toujours, l’œuvre des musulmans eux-mêmes. Hier le FLN et l’ALN, ensuite le FIS, les Frères musulmans et aujourd’hui l’Etat Islamique, Al Qaïda, Boko Haram, etc.

Les Algériens sont hostiles à la France colonialiste ? Qu’ils restent donc chez eux, dans ce beau pays qu’ils se sont employés à défaire depuis cinquante ans. Mais, puisqu’apparemment ce n’est pas le cas pour des millions d’entre eux, s’ils viennent en France, au moins qu’ils aient la pudeur de se taire, de la fermer !

Qu’ils gardent en mémoire ces paroles de Mouloud Feraoun : « Tant que l’Algérie vivra je souhaite qu’elle se souvienne de la France et de tout ce qu’elle lui doit »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Retour à l'accueil