Pas de pardon pour les prochaines élections.

M. Valls, les Français ne vous le pardonneront pas

le 12 mars 2015 par Viviane Lamarlère - Article du nº 398

Monsieur le Premier Ministre,

Vous avez exprimé hier une grande crainte pour votre pays si Marine le Pen remportait les prochaines élections et je ne puis que vous approuver, au moins sur le volet économique et gestionnaire. Cependant… A qui la faute?

Depuis votre investiture au Ministère de l’intérieur puis comme Premier Ministre, je n’ai cessé de vous mettre en garde contre les dangers que faisaient prendre à notre pays les choix imbéciles de réformes sociétales plutôt que de lutte contre le chômage, les choix imbéciles de faire allégeance systématique et très médiatisée à l’islam en France au lieu de réconforter la majorité de nos citoyens athées, agnostiques, chrétiens, protestants, juifs etc qui dans leur ensemble ne créent par leur comportement ni malaise, ni atteinte à la sécurité commune.

Le choix imbécile de manier le concept d’islamophobie comme une arme de stigmatisation idéologique envers tous ceux qui osent dire leur ras-le-bol de la visibilité croissante d’une religion archaïque, qui plus est arc-boutée sur son refus d’intégrer la République, sur son refus de se cantonner à la pratique privée et elle seule, sur son refus d’amender ce que ses textes fondateurs contiennent de discriminatoire envers les femmes, les autres religions, la liberté de penser, de critiquer, de blasphémer.

Arc-boutée sur son refus de s’adapter au temps réel et à la modernité des droits humains.

Le choix imbécile de systématiquement pleurnicher avec les pleureuses dès qu’une mosquée est soi-disant profanée par des morceaux de jambon. Je ne vous ai jamais vu vous rendre au chevet d’églises, de cimetières ou de croyants chrétiens qui sont eux aussi la cible régulière de membres issus des populations de confession musulmane, haineux de notre pays et pressés de le transformer en banlieue du Maghreb.

Les Français ne vous le pardonneront pas.

Il eut pourtant suffi de peu de choses:

– Faire preuve de fermeté face aux provocations des jeunes femmes voilées qui sont bien contentes de pouvoir porter ce vêtement dans un pays tolérant quand ceux dont sont issus leurs parents refusent la construction d’églises chrétiennes, assassinent les infidèles, surveillent de manière policière l’ordinaire des croyants.

– Faire preuve de compréhension envers les Français non musulmans contraints de quitter leurs immeubles, rues, quartiers, villes ou région devant les altérations en tous genres et inéluctables de leurs coutumes et environnements.

– Faire preuve d’ouverture intellectuelle envers ceux qui connaissent les contenus des Corans, Haddiths, Sunna et ont pu voir de leurs yeux des décennies durant les effets délétères de l’islam sur les sociétés où ils s’installe et qu’il finit par éteindre et mortifier.

Le jour où vous vous déciderez enfin à interdire le voile jusque dans la rue ( de même qu’il est imposé aux occidentales dans une grande partie des pays musulmans, j’en sais quelque chose),

le jour où vous cesserez de faire passer aux yeux des Français l’islam pour une religion des lumières, ce qu’elle ne fut pas, n’est pas et sera peut-être avec de grands efforts,

le jour où au lieu de dire » Islamophobe » vous oserez un » Islamo-résistant » pour qualifier ceux qui tirent la sonnette d’alarme depuis des années,

le jour où vous tancerez fermement les médias qui qualifient de » Petits Blancs » les Français issus de parents français et/ou blancs,

ce jour là vous avancerez dans la bonne direction, enfin!

Viviane Lamarlère

Retour à l'accueil