La poubelle de l’Histoire vous attend,Mr Valls!

Nous, les petites gens qui dérangeons M. Valls

Publié le 14 mars 2015 par Jean Roucas - Article du nº 398

Vous avez raison, monsieur Valls, nous, les petites gens avons bel et bien été trahis. Par vous et le monarque François le Mou. Vous avez eu raison de le dire à l’Assemblée Nationale, il est temps de dénoncer une odieuse mascarade, la vôtre.
Face à une Marion Maréchal Le Pen magnifique de dignité, de jeunesse et de vérité, vous avez donné l’image d’une haine bavante, éructante dans laquelle perçait toute la fureur (quand je vois votre visage crispé d’intolérance, j’ai envie d’écrire « führer ») que vous inspirent les petites gens, ces petites gens qui ne se laissent pas faire et qui contrarient vos projets d’anéantissement de la France.
Nous sommes des ouvriers, des artisans, des artistes, des mères de famille, des commerçants, et nous assistons désespérés à la mise en place quotidienne de votre politique suicidaire.
Nous vous dérangeons, c’est compréhensible, nous ne sommes pas dociles, nous vous avons démasqué et nous le faisons savoir.
Vous devez rêver d’une population d’immigrés que l’on peut acheter (avec nos impôts) par la construction d’une mosquée ou d’un centre culturel islamique, une population qui vous assurerait une réélection certaine en échange d’un laxisme total et d’une flagornerie sans borne. Un califat dont vous et François-le-Mou seriez les vizirs, en quelque sorte.
Mais c’est compter sans les petites gens, monsieur Valls, nous sommes un tiers de la population française, et demain nous serons encore plus nombreux.
Vous pouvez nous insulter quotidiennement, cela ne nous fera pas disparaître.
La poubelle de l’Histoire vous attend, et c’est le peuple de France qui refermera le couvercle.
Jean Roucas
Retour à l'accueil