Et on veut nous imposer de travailler plus!

Scandale : la retraite sans cotisation des immigrés

Rédigé par lili-du-bassin .

Les immigrés de plus de 65 ans arrivant en France bénéficient automatiquement d’une pension retraite de plus de 700 euros quand bien même ils n’ont jamais travaillé ou cotisé… Un scandale au regard des pensions de misère que touchent certaines catégories socio-professionnelles.

Les montants des retraites auxquelles ont droit les personnes retraités immigrant en France pour quelque raison que ce soit, s’élèvent à 709 euros pour un célibataire et 1157 euros pour un couple !

Des chiffres à mettre en perspective avec les pensions touchées par la majorité des agriculteurs ayant travaillé 42 annuités et qui sont souvent largement inférieures… Tout comme celles de nombreux commerçants, artisans, ouvriers et même employés !!!

Le gouvernement français privilégie donc le financement de retraites de personnes n’ayant jamais travaillé ou contribué à l’économie nationale, plutôt que de travailler à augmenter les petites retraites de ceux (Français ou étrangers) ayant oeuvré à la création de richesse dans notre pays.

Ce dispositif aberrant est vanté noir sur blanc dans le livret d’accueil « Vivre en France » diffusé par le ministère de l’Immigration aux nouveaux arrivants.

C’est à se taper la tête contre les murs : il suffit à une personne d’au moins 65 ans qui arrive en France d’aller tranquillement frapper à la porte des services sociaux pour avoir immédiatement droit à 709 euros par mois, voire 1 157 euros si elle vit en couple.

Cette situation est très injuste vis-à-vis des retraités français ou ayant cotisé en France, qui voient dans le même temps leurs pensions constamment rabotées au fur et à mesure que leurs caisses s’enfoncent dans le rouge.

Si l’on ajoute à cela que la Cnav verse des pensions à l’étranger sans aucun contrôle, au point que la Cour des comptes dénonce le versement de pensions à des morts, notamment en Algérie (mais sans proposer le moindre remède), on ne peut que constater que notre système de retraites est ouvert à tous vents : prestations injustifiées, fraudes etc.

Retour à l'accueil