UNITE > NATIONALE ? OUI, MAIS SANS HOLLANDE !

Ainsi donc, après avoir constamment et systématiquement sous-estimé le danger islamiste, après avoir passé la moitié de votre mandat à flatter les musulmans qui avaient voté pour vous, à banaliser leurs exactions, à ouvrir grandes les vannes de l’immigration, à laisser se développer les zones de non-droit dans les banlieues ; après avoir caché avec la complicité des journalistes les violences quotidiennes qui se multiplient dans les « quartiers » (et ailleurs) ; après avoir baptisé « Vladimir » les sales petits criminels musulmans, après avoir préféré le mot « Daesh » à »’Etat Islamique », trop « stigmatisant » ; après voir réclamé comme une incantation de ne pas faire « d’amalgames » ; après avoir tenté de transformer en faibles d’esprit les minables assassins des marchés de Noël après tout celà, et bien d’autres choses encore,drapé piteusement dans ce que vous croyez être une attitude présidentielle, pédant satisfait que vous
êtes, vous en appelez à l’UNITE NATIONALE ??


L’Unité Nationale,
Monsieur Hollande ? Ben voyons ! Pour remonter un peu dansles sondages ? Pour vous refaire une santé ? Pour faire oublier la médiocrité de vos voeux que si peu de Français ont regardé ? Pour ne pas trop parler de cette fameuse« 5ème place mondiale de la France », évoquée le 31décembre et perdue le 7 janvier ? Pour faire oublier les1000 chômeurs de plus par jour et la dette publique qui se creuse de plus en plus ? Pour ne plus parler de cette pression fiscale ignoble qui s’est abattue sur les classes moyennes et maintenant sur les retraités ? Pour qu’on n’évoque plus les réformes nécessaires de l’Etat que vous n’aurez jamais le courage de faire, parce que nous sommes dans un régime de castes et que la caste de privilégiés que vous représentez est précisément celle qu’il faut briser ?


L’Unité Nationale,
Monsieur Hollande ? Pour la France ou pour vous ? Avez vous su nous défendre ? Avez vous su redresser l’économie dont vous accusiez votre prédécesseur de l’avoir si mal gérée ? Avez vous su protéger les Français de l’insécurité, cette fameuse insécurité que vos amis niaient jadis, en la réduisant à un « sentiment d’insécurité » ? Avez vous songé à l’Unité Nationale quand des millions de personnes de la Manif pour Tous réclamaient l’abandon de cette loi scélérate sur le mariage gay, qui n’a pour l’instant « profité » qu’à quelques petits milliers d’homosexuels dont 70 % résident à Paris dans les quartiers du Marais ?
C’est alors qu’il fallait la faire, l’Unité Nationale, Monsieur Hollande, mais vous n’en aviez cure.
Elle se fera peut-être, maintenant, mais sans vous. Contre vous, même.

Vous aurez été le plus détestable président de la République. Le plus incompétent. Le plus sournois. Le plus minable. Le moins patriote. Vous resterez dans l’Histoire comme une erreur
de casting, un clown, un personnage stupide et détestable, pour lequel seule compte sa petite personne, qu’il surestime énormément, comme tous les gens à la fois suffisants et insuffisants. Toute la planète se gausse de vous, ridicule pantin grotesque immortalisé à jamais en bordée nocturne sur son scooter. Macho de base primaire, méprisant envers les femmes, les sans-dents et le petit peuple qui travaille ,verbe que vous vous flattiez d’ignorer dans une vidéo devenue fameuse…

L’Unité Nationale,
Monsieur Hollande ? Pour vous donner l’oxygène nécessaire pour mener à bien votre petite cuisine électorale que nous avons tous compris ? Pour vous donner l’opportunité de dissoudre l’Assemblée Nationale après la râclée annoncée des prochaines élections
régionales ? Pour organiser une cohabitation avec Alain Juppé, par exemple, ce qui vous permettrait d’aborder2017 avec le beau rôle ?
Car, pour ça on vous fait confiance, vous ne faites pas grand-chose mais les magouilles électorales ça vous connait ! Vous n’avez pas manqué de noter que le seul moyen d’être réélu sous laV° république était de provoquer une « cohabitation » ! Comme Mitterrand, votre idole, a
su le faire en 1988 ! Comme Chirac en 1992, ex roi-fainéant aujourd’hui alzeimerisé à tel point qu’il est devenu votre plus fidèle supporter ?

Un 2ème tour Hollande
Marine Le Pen, en 2017, vous en rêvez dans vos nuits les plus folles ! Vous en salivez d’avance. Après l’Union Nationale aujourd’hui, vous peaufinez déjà qui vous permettra – espérez-vous – de passer en force pour un 2ème mandat, pour le plus grand malheur de la France… Même l’affiche est prête

Parmi les 18 millions de Français inconscients qui ont eu la sottise de voter pour vous en 2012, combien en reste t’il ? Ils ne sont plus très nombreux à oser avouer qu’ils ont utilisé leur droit de vote, si chèrement acquis par nos pères, pour envoyer un personnage aussi minable à l’Elysée… Mais il faut reconnaître qu’on a peut-être les chefsqu’on mérite…

Alors l’Unité Nationale, oui, nous allons la faire, Monsieur Hollande.Contre les ennemis de la France.
Contre l’Islam.
Et contre vous, qui en êtes l’allié objectif.

Je pense aux familles des journalistes et collaborateurs de Charlie Hebdo, qui ont été tués ou blessés TUES,
Monsieur Cazeneuve, pas DISPARUS comme vous avez osé le dire, toujours pour banaliser l’information, la rendre moins dure, moins brute, moins agressive. « Dormez,
dormez braves gens, le bon régime Hollande veille sur vous ».
Tu parles, Charles !
On vous ponctionne chaque jour un peu plus, pour payer la gabegie de l’Etat, les primes des recteurs d’Académie par exemple… Ceux-ci ont en effet bien mérité de la Nation, quand on voit l’état de l’Éducation Nationale. Il faut bien aussi financer l’annulation des dettes des pays d’Afrique que vous visitez, tel un nouveau César au petit pied, flatté et heureux d’entendre des foules en liesse crier votre nom Ça vous change des huées hexagonales, évidemment…

Je pense à vous,
Wolinski, Cabu, Tignous, Charb et tous les autres.
Je pense aux policiers qui ont été abattus comme des chiens par ces cochons d’islamistes.
Je pense à vous tous, et à vos familles et je pleure avec elles.
Je pense aux blessés qui souffrent dans leu chair et je souffre avec eux.
Je pense enfin à Charlie Hebdo, qui va peut-être en mourir, lui aussi. 44 ans après Colombey, « Bal tragique à Charlie : 12 morts ».
Mais ça ne ferait plus rire.

J’ai décidé de penser que vous n’êtes pas morts pour rien.Victimes devant l’Histoire d’un islam détestable, qui a décrété la guerre totale à un Occident abruti par une idéologie mortifère, instillée vicieusement par la combinaison perverse des politiques, des médias et du
système éducatif.

Ce qui restera peut-être dans l’Histoire comme le 11 septembre français sera peut-être
l’électrochoc que nous redoutions tous, mais qui permettra au peuple français de se ressaisir et de se relever après tant d’années d’acceptation et d’abandon.
Pour qu’il se batte et défende enfin sa Patrie comme elle le mérite. A tout p
rix
Marc Le Stahler

8/1/15

Retour à l'accueil