Un peuple n’a qu’un ennemi dangereux : c’est son gouvernement.
Un peuple n’a qu’un ennemi dangereux : c’est son gouvernement. Le vôtre vous fait constamment la guerre avec impunité...(Saint-Just)
>

Nous sommes largement habitués aux désordres de la justice, à l'indignité des prisons, au bordel de la sécu, à la regression de l'école, à la corruption des politiciens, aux gangs criminels des partis, aux scandales du logement social, à la disparition du travail national (le nombre de chômeurs augmentera de 100 000 en 2015), et pourtant on découvre avec effarement que même nos services de renseignement intérieurs (la DCRI) sont frappés de mêmes maladies qui mènent à l'impuissance.
>
> La suppression des RG voulue par Sarko en 2008 et la fusion avec la DST s'avèrent une erreur cataclysmique (qu'on rapprochera des bombardements de la Libye)
> Comme souvent l'appareil d'état se met lui même dans la parfaite incapacité de fonctionner normalement et les causes de cette incapacité renvoient à Saint Just :
>
> Votre Comité de salut public, placé au centre de tous les résultats, a calculé les causes des malheurs publics : il les a trouvées dans la faiblesse avec laquelle on exécute vos décrets, dans le peu d’économie de l’administration, dans l’instabilité des vues de l’État, dans la vicissitude des passions qui influent sur le gouvernement.

Les bras en tombent
C'est une mesure novatrice et hardie. Valls souhaite la constitution d’un fichier pour «connaître en permanence l'ensemble des terroristes condamnés, connaître leur lieu de vie,contrôler leur présence ou leur absence ».


> Sympa et efficace, les services : Depuis les attentats du GIA en 1995 à Paris, on aurait donc pas trouvé le temps de constituer un fichier du terrorisme ! Gouverner c'est oublier.
>
> C'est poser là une question fondamentale. A quoi peuvent bien servir un gouvernement et un parlement, à part chanter la Marseillaise ?

Retour à l'accueil